Commerce – Au 1er semestre 2021, une hausse de 34,5% dans les exportations

La Redaction

3 months ago - Last update:

Lors d’une conférence de presse hier matin à Port-Louis, le ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, Soomilduth Bholah, a mis en avant la performance considérée comme remarquable du secteur des entreprises orientées vers l’exportation (EOE) au cours du premier semestre de 2021. Ce secteur a enregistré une croissance de 34,5% alors que la valeur des exportations s’élevait à Rs 19 milliards contre Rs 14 milliards pour la période janvier à juin 2020.

Le secteur des EOE comprend 235 entreprises qui emploient 36 507 personnes incluant 17 112 expatriés. De janvier à juin 2021, l’accroissement des différents segments des exportations était comme suit : 59,1% pour le textile, fil et tissus ; 27,5% pour l’habillement ; 20,8% pour le poisson et les préparations à base de poisson ; 36,2% pour la joaillerie et les pierres précieuses ; 47,5% pour le matériel médical ; et 119% pour les montres et réveils.

Le ministre Bholah a salué « la résilience et le courage des opérateurs du secteur de même que leurs efforts pour s’acquitter des diverses commandes reçues malgré les contraintes et les difficultés dues à la pandémie de la Covid-19 dont les problèmes logistiques, l’augmentation des cas d’infection parmi les employés et l’accès limité aux marchés d’approvisionnement et des exportations ». « La crise de la Covid-19 a favorisé l’émergence de nouvelles opportunités et d’une augmentation des exportations vers l’Afrique du Sud, particulièrement pour le segment textile et habillement. »

Les mesures mises en œuvre par le gouvernement pour soutenir le secteur des EOE pendant la situation de Covid-19, notamment le Trade Promotion and Marketing Scheme et le Freight Rebate Scheme, ont aussi été soulignées. Soomilduth Bholah a affirmé que le gouvernement continuerait à apporter son appui et d’autres incitations aux entreprises en vue d’améliorer leur compétitivité et de faire de Maurice un marché d’approvisionnement important pour des produits de qualité.

Lors de ce point de presse, le ministre des PME a parlé de la nécessité de corriger les lacunes auxquelles fait face le secteur en matière de main d’œuvre formée et de connectivité maritime. Tout en mettant en avant les avantages dont bénéficient les pays concurrents comme le Maroc, la Tunisie, le Vietnam, le Cambodge et l’Ethiopie. Il a précisé : « Les requêtes des opérateurs pour le recrutement de quelque 2 000 travailleurs étrangers formés sont à l’étude mais les protocoles sanitaires seront respectés pour leur venue à Maurice. »

Le ministre est d’avis que le secteur des EOE a un bel avenir compte tenu du nombre de commandes reçues, de l’installation de grands opérateurs dans le pays et de la croissance annoncée par le Fonds monétaire international pour les principaux marchés des exportations, soit Royaume-Uni, France et Etats Unis.