FESTIVITÉS DE FIN D’ANNÉE : 10 000 policiers déployés sur le terrain

Zuhayr Dhunny

1 month ago - Last update:

Qui dit fin d’année dit festivités. Et qui dit festivités dit frénésie d’achat. Afin d’assurer la sécurité des Mauriciens qui prennent d’assaut les magasins en cette période, la présence policière sur le terrain sera renforcée.

Les officiers affectés aux «administrative duties» seront aussi mobilisés

Dernière ligne droite avant Noël et les festivités de fin d’année. Les rues sont bondées. Leur 13e mois en poche pour la plupart, les Mauriciens ont pris d’assaut magasins et centres commerciaux. Face à cette frénésie qui a gagné le pays, la police veille au grain. D’ailleurs, à partir de cette semaine, 10 000 officiers seront appelés à se mobiliser à travers le pays.

Le commissaire de police, Khemraj Servansingh, aurait exposé un plan de sécurité lors d’une séance de travail avec tous les Divisional Commanders et les départements de la police. Ainsi, les policiers seront déployés particulièrement au cœur des villes et des villages. Ils seront sur place tôt le matin jusqu’à fort tard, à savoir 22 heures, voire après minuit la veille de Noël, beaucoup de Mauriciens profitant de l’occasion pour s’adonner à du «Late-Night Shopping». Il y aura aussi une forte présence policière devant les banques et surtout les ATM.

De son côté, la division Sud a déjà réparti plusieurs unités dans diverses localités et mis en place des «stations mobiles temporaires». Il s’agit de membres des forces de l’ordre en patrouille dans les véhicules de la police 24 heures sur 24 afin de mieux contrôler les régions et les endroits où il y aura foule. Car qui dit foule de personnes, dit aubaine pour les «pickpockets».

Les limiers des Casernes centrales ont, par ailleurs, prévu d’installer des barrages routiers, en collaboration avec la Special Support Unit (SSU) et la Special Mobile Force (SMF). Les policiers seront intransigeants avec les «drunk drivers», car il est connu que certains conducteurs ont la fâcheuse tendance de consommer de l’alcool et prendre le volant durant cette période festive. Il s’avère que les barrages routiers, contrairement aux années précédentes, ne seront pas que dans des zones côtières ou à proximité des boîtes de nuit ou pubs. En effet, des «barrages-surprises» seront installés dans les centres-villes.

Dans les zones côtières, la National Coast Guard veillera à la sécurité du public sur nos plages. Un appel est lancé aux parents pour qu’ils surveillent de près leurs enfants lorsqu’ils sont dans l’eau et pour qu’ils évitent de nager après avoir consommé un repas.

Ce n’est pas tout. Une «Motocycle Patrol Team» aura la tâche de sillonner certains régions spécifiques, telles que les quartiers résidentiels. Cela ne concerne que cinq divisions de l’île. Selon un officier des Casernes centrales, ceux qui quittent leur domicile doivent à tout prix s’assurer que toutes les portes et les fenêtres ont été convenablement fermées à clé. Et, si possible, demander à un voisin de confiance de jeter un coup d’œil pendant leur absence.

Notre interlocuteur précise que les postes de police et d’autres départements tels que l’ADSU par exemple, continueront à opérer normalement. Toutes les dispositions ont été prises pour qu’il n’y ait pas de manque de personnel. Le coup de main des policiers affectés aux «administrative duties» sera sollicité, apprend-on. Ils seront momentanément redéployés vers d’autres unités. En outre, il nous revient des Casernes centrales que les «Local Leaves» et «Sick Leaves» ont été suspendus, sauf en cas de circonstances exceptionnelles comme des funérailles.

En dernier lieu, l’officier affirme que les caméras de Safe City seront utilisées afin de faciliter la tâche de la police. Ces caméras ont d’ailleurs subi un «servicing» récemment pour qu’elles soient en parfait état de marche durant cette période festive.

Zuhayr DHUNNY