MV WAKASHIO : Des anomalies repérées lors des contre-vérifications des réclamations

Zuhayr Dhunny

3 weeks ago - Last update:

Le ministère de l’Economie bleue a dû recruter des «enquêteurs» pour passer au peigne fin des réclamations douteuses et frauduleuses. Conséquence : le paiement des dédommagements, pour ceux dont les indemnités dépassent Rs 40 000, aura du retard.

L’assureur du MV Wakashio, Japan P&I Club, procède déjà à l’indemnisation des pertes enregistrées.

Il ne reste plus que quelques semaines avant que le paiement des indemnisations liées au déversement d’huile lourde causée par le naufrage du vraquier MV Wakashio dans la région de Pointe-d’Esny, ne soit effectué. Plus de 3 000 réclamations venant des habitants de la région, des commerçants et des pêcheurs, ont été récoltées sur la plateforme mise en place par le gouvernement. L’exercice de contre-vérification des réclamations s’accélère. Sauf que celui-ci aurait révélé des fraudes.

Depuis décembre de l’année dernière, l’assureur du MV Wakashio, Japan P&I Club, a commencé à procéder aux paiements des compensations. L’assureur a d’ores et déjà effectué un premier versement de Rs 15 millions au Solidarity Grant. Montant qui serait pour les coûts de déplacement des hélicoptères utilisés lors de l’exercice d’évacuation de l’huile lourde du vraquier. Ce n’est que la semaine prochaine, selon un responsable au ministère de l’Economie bleue, qu’une deuxième tranche des paiements sera effectuée pour les pertes enregistrées aux mois de septembre, d’octobre et de novembre.

En ce qui concerne les dédommagements pour les particuliers, c’est-à-dire les habitants de la région, les pêcheurs et autres,Japan P&I Club affirme que le paiement pourra se faire au cours de ce mois-ci. Mais seulement pour ceux dont les indemnités ne dépassent pas Rs 40 000. Il s’avère cependant que des anomalies ont été détectées lors des vérifications des réclamations et que certaines semblent avoir été exagérées.

Malgré le rejet de plusieurs réclamations car non-éligibles, d’autres ont échappé à la vigilance des autorités et de Japan P&I Club. Des réclamations non-conformes ont également été décelées car, dans un cas, plusieurs membres d’une seule et unique famille ont fait des réclamations pour être indemnisés alors qu’un seul d’entre eux opère dans la zone affectée. Et dans d’autres cas, l’estimation des pertes par jour a été décuplée.

Afin de faire le tri parmi les réclamations douteuses et frauduleuses, le ministère de l’Economie bleue a recruté des «enquêteurs», qui les passeront au peigne fin. Selon un responsable au ministère concerné, des inspecteurs ont dû faire plusieurs descentes chez certains réclamants pour les interroger. En effet, ceux dont les réclamations semblent avoir été faites de mauvaise foi, doivent justifier le montant de l’indemnisation demandée et donner des détails sur les pertes rencontrées.

C’est pour cette raison qu’il y aura un retard sur le paiement de la compensation, c’està-dire que le déboursement des dédommagements pour les particuliers, dépassant Rs 40 000 par personne, ne sera fait qu’après le mois de janvier. L’assureur, Japan P&I Club, ne versera les compensations que par tranches et les réclamations ont été classées par catégorie. Cependant, la date n’a pas encore été rendue publique.

Zuhayr Dhunny