Réouverture des frontières : L’industrie touristique mauricienne prête pour un nouveau départ

La Redaction

1 month ago - Last update:

Touché mais pas coulé ! L’industrie touris- tique mauricienne, qui a subi de plein fouet la pandémie Covid-19, s’est remise en ordre de marche pour être prête lors de l’ouverture officielle des frontières le 1er octobre 2021. Vu le contexte dans lequel évolue le monde du voyage, l’optimisme des opéra- teurs touristiques mauriciens reste mesuré. L’objectif est de réussir la réouverture et faire mentir les scénarios les plus pessimistes. “

Pour cela l’industrie touristique mauricienne, son secteur hôtelier en tête, s’appuie sur quelques certi- tudes. La première, indéniable, c’est la méticulosité avec laquelle elle s’est préparée à accueillir des visiteurs dans des conditions sanitaires optimales. Les protocoles sanitaires, astreignants et exigeants sont, depuis des mois, testés et mis en place avec rigueur. Le personnel qui est appelé à interagir avec les touristes doublement vaccinés.

Une offre plus alléchante

« Cela fait des semaines, des mois même, que les hôtels mauriciens se sont pliés aux règles strictes qu’impose la présente situation sanitaire. L’enjeu est d’importance et tout le monde, qu’importe la catégorie d’hôtel, a mis en place des protocoles sanitaires nécessaires pour permettre à nos visiteurs de vivre leurs vacances dans des conditions aussi optimales que puisse permettre cette situation exceptionnelle », souligne Jean-Michel Pitot, le président de l’Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’île Maurice.

L’arrêt provoqué par un double confinement aura, par ailleurs, permis aux groupes hôteliers de revoir et rehausser leurs standards, mener à bien des rénovations et consolider leurs offres pour répondre davantage aux nouvelles attentes des voyageurs avec un accent davantage mis sur le tourisme durable. « Le secteur hôtelier est prêt, l’offre générale plus alléchante. Nous attendons presque frénétiquement le retour des clients avec la promesse de vacances à la mauricienne, exceptionnelles et uniques » ajoute Jean-Michel Pitot.

Protocoles sanitaires rodés

L’autre certitude concerne la manière dont la pandémie a été contenue au niveau de la destination. Après deux confinements sévères, l’île Maurice s’est dotée d’une panoplie d’outils (scanners et laboratoires à l’aéroport, mise à niveau des hôpitaux) et de protocoles sanitaires sur toute la chaîne touristique. Le ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, le rappelait lors d’un point de presse jeudi : le touriste arrivant à l’île Maurice à partir du 1er octobre évoluera à l’intérieur d’un véritable cordon sanitaire visant à garantir sa santé.

De l’embarquement sur l’avion à l’hôtel où il est appelé à séjourner, en passant par les autocaristes ou les chauffeurs de taxi assurant son transfert, le touriste côtoiera des employés doublement vaccinés et suivant un protocole sanitaire strict. Ils ont été formés pour. Si le risque zéro n’existe pas, il n’en demeure pas moins que tout est fait pour réduire à son plus bas niveau la moindre incidence de contamination. Le touriste devant, bien entendu, faire sa part en respectant les gestes barrières et les consignes qui sont données.

Le ministre du Tourisme rappelait, toujours lors de ce point de presse, l’excellence du service de santé mauricien, la capacité d’hospitalisation, l’approvisionnement adéquat en bonbonnes d’oxygène (les entreprises mauriciennes en fabrique, et l’hôpital de pointe ENT a sa propre unité de fabrication) et en appareils respiratoires pour faire face à des scénarios les plus pessimistes.

Un des taux de vaccination parmi les plus élevés au monde

L’île Maurice mise aussi sur la taux de vaccination, un des plus élevés au monde, de sa population. Au 1er octobre l’île Maurice a vacciné 81 % des adultes susceptibles d’être vaccinés. Le chiffre est appelé à atteindre les 88 % le 1er octobre. Le taux de vaccination général sera de l’ordre de 67 % au 1er octobre.

« Nous avons toutes les raisons d’espérer en une relance réussie. Tout, en tout cas, tant au niveau public que privé, a été mis en œuvre pour que l’on ne rate pas ce rendez-vous. Nous sommes prêts à accueillir nos clients avec enthousiasme et bienveillance, comme on sait le faire à l’île Maurice » souligne Jean-Michel Pitot.

À moins de 15 jours de la grande réouverture des frontières l’industrie touristique mauricienne ne cache pas son optimisme. « Nous avons toutes les raisons d’espérer en une relance réussie. Tout, en tout cas, tant au niveau public que privé, a été mis en œuvre pour que l’on ne rate pas ce rendez-vous. Nous sommes prêts à accueillir nos clients avec enthousiasme et bienveillance, comme on sait le faire à l’île Maurice » souligne Jean-Michel Pitot.

Ile de douceur et du sourire Car ces mois d’arrêt forcé n’ont pas changé l’ADN de l’île Maurice. Positionnée sur le segment haut de gamme, l’île Maurice reste une destination multiple, métisse dans l’âme et accueillante par nature. L’excellence de son secteur hôtelier, couplé avec l’hospitalité de sa population en font une destination à part. Maurice, l’île de douceur et du sourire, s’apprête à faire ce qu’elle sait faire de mieux : que la réalité dépasse le rêve !