Démission en masse dans la régionale mauve du No 6

La Redaction

1 month ago - Last update:

Décidément depuis les élections générales de 2014, le MMM de Paul Bérenger s’enfonce dans une léthargie et perd non seulement son électorat au profit du PTr, notamment dans les villes comme Port-louis, Curepipe et Quatre-Bornes, mais perd aussi ses plus fidèles soutiens. En six ans, on note une énième démission au sein du parti mauve, cette fois c’est au sein de la régionale du No 6 (Grand-Baie-Poudre d’Or) qu’un tsunami s’est fait sentir avec la démission d’une part du revenant Vinay Subron et d’autre part d’un groupe de militants qui visiblement en ont marre des tergiversations et de la politique suicide de Paul Bérenger. Un Leader qui s’est, de plus en plus, installé dans sa Tour d’Ivoire avec ses chevaliers servants et inutiles, Ajay Guness, Reza Uteem et Rajesh Bhagwan.

Les démissionnaires ont, mercredi dernier, organisé une conférence de presse pour donner les raisons qui les ont poussés à prendre la porte de sortie. Pour Vinay Subron les choses n’ont pas changé au sein du MMM et les membres des comités régionaux sont «marginalisés et évincés systématiquement de l’instance régionale des membres malgré qu’ils ont beaucoup donné pour le parti au nº6 depuis des années. J’ai moi-même soulevé la question à plusieurs reprises avec le leader Paul Bérenger, mais rien n’a été fait. Que voulez-vous ? Qu’on se laisse humilier par un groupe qui s’est joint au MMM hier ? », s’est interrogé le démissionnaire.

L’ex candidat mauve dans la circonscription No 6 pour les élections de 2014 se demande donc pourquoi aujourd’hui, des personnes au sein du MMM éprouvent des difficultés sur le plan financier, comme une grosse majorité de la population, mais lorsque les militants n’arrivent pas à répondre présents aux activités du parti ils sont sanctionnés. « Effectivement lorsqu’ils ne participent pas à certaines réunions en raison d’autres préoccupations, ils sont carrément évincés », a expliqué Vinay Sobrun après sa 2e démission du MMM. D’autre part, Vinay Subron a aussi dénoncé ce qu’il considère comme les «zigzags» de Paul Bérenger et du MMM sur l’échiquier politique.

Il reproche au MMM d’être « constant dans l’application de ses principes» et ne pas appliquer des principes à géométrie variable ». Il a cité notamment la prise de position du MMM eu égard au rapport de la Commission d’enquête sur Britam Kenya. « Le tout nouveau partenaire du MMM, Roshi Bhadain, est pointé du doigt dans le rapport. Le MMM et Paul Bérenger se déclarent solidaires de Bhadain, alors que pour bien moins, il a demandé à des militants de prendre leur distance du parti en attendant que leur affaire soit tranchée. Pourquoi tant d’incohérences ? », souligne Vinay Subron.