Fortunes diverses dans le district de Pamplemousses

La Redaction

2 months ago - Last update:

Si Kiran Callichurn, le vice-président sortant du conseil de district
de Pamplemousses, a été réélu, le président Suneil Purgass a, lui,
mordu la poussière aux villageoises. Tour d’horizon des principaux
résultats des villageoises dans ce district.

La satisfaction est de mise du côté de la commission électorale. Pour la première fois, le décompte des votes et la proclamation des résultats se sont déroulés le même jour — voire aux petites heures le lendemain — que le scrutin. C’était ce dimanche 22 novembre, dans le cadre des élections villageoises. Des 538 727 électeurs inscrits, 312 005 ont accompli leur devoir civique, soit un taux de participation de 57,9 %, contre seulement 50,2 % en 2012.

Avec le succès de cette première expérience dans son escarcelle, il va sans dire que la commission électorale ne se reposera pas sur ses lauriers. Avec les élections municipales en ligne de mire, la bande à Irfan Rahman
essaiera d’épingler un autre fleuron à son palmarès et, pourquoi pas, le
grand chelem avec les prochaines élections générales.

Entre la victoire de Kiran Callichurn à Trou-aux-Biches, la défaite du président sortant Suneil Purgass à Fond-du-Sac, le succès de Gunness Jeebodh à Le Hochet, de Deeraj Sookur à Congomah et d’Iqbal Aubeeluck à Triolet, tous des proches du MSM, Mazavaroo vous propose un tour d’horizon du verdict de l’électorat du district de Pamplemousses.

Trou-aux-Biches : la gagne pour Kiran Callichurn

Les Callichurn semblent régner en maîtres dans la circonscription n˚5, Pamplemousses — Triolet. C’est le cas de le dire avec la victoire de Kiran Callichurn dans le village de Trou-aux-Biches, dimanche, à l’annonce des
résultats. Le frère du ministre du Travail, Soodesh Callichurn, a su convaincre la majorité des 911 électeurs, sur les 1481 inscrits, qui ont accompli leur devoir civique. Après avoir assumé la vice-présidence du conseil de district de Pamplemousses, pourquoi ne pas cette fois-ci viser la présidence ? En attendant une investiture du MSM pour les prochaines élections générales, qui sait…

Et les autres villages

Le Hochet : raz-demarée orange

C’est un raz-de-marée orange qui a déferlé sur l’un des villages les plus importants du district de Pamplemousses. Des 10 792 électeurs, seuls 3 360 ont accompli leur devoir civique. Ce qui représente un taux de participation de 31,13 %, l’un des plus faibles du scrutin. Cela aura néanmoins suffi à la bande à Gunness Jeebodh pour s’offrir une victoire sans appel de 9-0 aux dépens de ses adversaires.

Cette ancienne gloire du Cadets Club et proche du MSM continue sa carrière de conseiller avec détermination. Il compte donner le meilleur de lui-même pour assurer le bien-être des habitants du village de Le Hochet. Gunness Jeebodh déplore toutefois que certains de ses adversaires aient été animés
par la vengeance et non parce qu’ils sont concernés par le sort du village.

Terre-Rouge : le MMM en force

Le groupement mené par un très déterminé Rajiv Ramgoolam, secrétaire du comité régional du MMM au n˚5, Pamplemousses — Triolet, n’a fait qu’une bouchée de son adversaire du MSM, le Mouvement socialiste TerreRouge. Ce groupe avait aligné sept membres des différents niveaux
du MSM comme candidats et un membre du BP orange sur sa liste de réserve. Mais rien n’y a fait car tel un rouleau compresseur et avec le soutien des forces occultes, le groupe de Rajiv Ramgoolam s’est
offert une promenade de santé. Il nous revient que le ministre Callichurn aurait accordé un soutien indéfectible à ce groupe mené par un Mauve au détriment d’une équipe émanant des rangées du MSM.

Quant aux membres du troisième groupe, Mauritius United, ils se disent satisfaits de cette participation vu qu’ils étaient «on their own» financièrement pour les dépenses alors que leurs adversaires avaient bénéficié de financements de la part des partis qu’ils avaient représentés.

Fond-du-Sac : la chute du président Purgass

Il n’a pas fait le poids devant l’électorat de Fond-du-Sac. Lui, c’est Suneil Purgass. Celui-là même dont on disait, à un certain moment, l’année dernière, qu’il aurait pu coiffer au poteau l’actuel ParliaSi Kiran Callichurn, le vice-président sortant du conseil de district de Pamplemousses, a été réélu, le président Suneil Purgass a, lui, mordu la poussière aux villageoises. Tour d’horizon des principaux résultats des villageoises dans ce district. mentary Private Secretary (PPS) Ramkaun pour un ticket au n˚5,
Pamplemousses — Triolet, au vu de leurs profils ethniques similaires.

A l’instar de ses prédécesseurs qui ont mordu la poussière, Suneil
Purgass n’a pas été en position de se faire élire en tant que candidat, en sachant que c’est en tant que candidat réserve qu’il avait accédé à la présidence du conseil de district de Pamplemousses lors du dernier mandat. Son tombeur n’est autre que Yudhistir Seebaccus, le leader du groupe socio-culturel Narsimha, qui serait un proche du PTr.

Fond-du-Sac a connu dans le passé des inondations meurtrières. C’est dire si les villageoises attendent beaucoup de leurs nouveaux élus pour la réalisation des drains dans les plus brefs délais.

Congomah : le MSM Deeraj Sookur en force

1 218 électeurs ont exercé leur droit civique dans les isoloirs de Congomah, dimanche. Et c’est l’équipe de Deeraj Sookur qui est sortie victorieuse avec six élus. Sollicité pour une réaction, il a déclaré qu’il s’attendait à un succès, ajoutant qu’il croit fermement en ses chances pour récupérer la présidence du conseil de district de Pamplemousses.

Pamplemousses : la sincérité et la proximité de Totoo ont porté leurs fruits

Cet ancien rouge passé à l’orange pour le bien-être de son village n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires orange pur-sang. Avant le jour J, Sanjay Totoo nous avait déclaré qu’il n’avait pas assez d’argent pour les largesses folkloriques d’une campagne électorale. Il s’était contenté d’affiches et de
banderoles qu’il avait reçues de ses sympathisants pour marquer sa présence. Et les habitants de Pamplemousses lui ont refait confiance. Seule déception : la défaite d’un des siens.

Cette victoire de 8 contre 1 permet à Sanjay Totoo de reprendre le flambeau et de défendre les acquis et demandes de son village auprès du conseil de district de Pamplemousses. Sanjay Totoo aussi déclaré qu’il continuerait à travailler de concert avec le gouvernement du jour.

Notons aussi la victoire des groupes qui se disent proches du MSM dans les villages de Baie-du-Tombeau et Triolet. Tandis que certaines sources laissent entendre que des équipes pro-rouges ont été élues à Montagne-Longue et Notre-Dame. Quant aux groupes proches du MMM, ils ont connu la déroute totale à Petite-Julie.

Kiran Callichurn : coup double pour les Callichurn.
En 2019 et cette année, ils ont pris la politique «by storm»
Gunness Jeebodh a ramené les travaillistes à la raison à Le Hochet
Deeraj Sookur veut
la présidence à défaut d’une
investiture MSM en 2019 dans la
circonscription n˚4, Port-Louis
Nord — Montagne-Longue.