Le gouvernement mauricien soutient le Royaume-Uni

La Redaction

2 months ago - Last update:

En marge du lancement de la «UN Climate Change Conference (UNFCCC COP 26)», le ministre de l’Environnement, de la gestion des déchets solides et du changement climatique a réitéré le plein appui du gouvernement mauricien au Royaume-Uni. Selon Kavy Ramano, Maurice tiendra ses promesses et soutiendra le processus pour la réalisation des résultats escomptés, en tant que pays membre de la COP 26.

Le ministre a félicité le gouvernement britannique pour avoir pris l’engagement de contribuer plus de 11,6 milliards de livres sterling afin d’aider les pays vulnérables et en voie de développement pour les cinq prochaines années. Et cela, de surcroît, dans une période économique instable.

Kavy Ramano a rappelé qu’en 2019, en modifiant la loi de 2008 sur le changement climatique pour inclure un objectif d’émissions «Net Zero» d’ici 2050, le gouvernement britannique a été le pionnier de l’Accord de Paris, qui met en place une stratégie de développement de faibles émissions à long terme. Pionnier car la Grande-Bretagne a été parmi les premier pays, depuis 2008, à élaborer cette stratégie dans sa loi sur le changement
climatique.

Selon lui, inspiré par les dispositions de la loi britannique de 2008 sur le changement climatique, le gouvernement mauricien formulera une prochaine loi sur le changement climatique en ce qui concerne «l’établissement d’objectifs» et «l’obligation de préparer et de rendre compte des politiques». Le ministre de l’Environnement a fait valoir qu’en 2015, tout en faisant état de certains apports de la Grande-Bretagne au développement de l’île Maurice dans le secteur du changement climatique, le pays a reçu une assistance financière et technique venant du Haut commissariat britannique afin de développer un «2050 Pathways Calculator», un outil qui sert à explorer les différents scénarios de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur le long terme.

Kavy Ramano a aussi indiqué qu’en 2016, grâce au gouvernement britannique, avec la collaboration du Commonwealth Office, le pays a été autorisé à mettre en place un Commonwealth Climate Finance Access Hub. Maurice pourra aussi bénéficier d’un soutien technique dans le cadre de cette initiative, pour améliorer l’accès à un financement climatique.

Marée Noire et Covid-19

Le ministre de l’Environnement a, par ailleurs, tenu à remercier le Haut-commissariat britannique pour son aide lorsque le pays était en confinement et pendant la marée noire à Pointe-d’Esny. Au dire de Kavy Ramano, la mise en place d’un fonds spécial Covid-19 par la Grande-Bretagne afin de soutenir les initiatives liées à la reprise économique a été d’une très grande aide. Ce fond spécial a permis de soulager des groupes vulnérables et stabiliser le secteur de la santé.

En ce qui concerne la récente marée noire à Pointed’Esny, Kavy Ramano a fait remarquer que le gouvernement britannique a soutenu le gouvernement mauricien en mobilisant une équipe d’experts de haut niveau, venant du Centre britannique pour l’environnement, les pêches et l’aquaculture, pour élaborer une stratégie de surveillance intégrée.