Pravind Jugnauth dénonce la démagogie de l’opposition aidée par une section de la presse

La Redaction

1 month ago - Last update:

«Mo dénonce bane l’articles infects de l’express ». Le chef du gouvernement, intervenant hier après le bureau politique du MSM au Sun Trust, s’en est pris à l’opposition et à une section de la presse, citant nommément l’express et ses propos communaux. « Kan gouverneman ine adopté PRB, vine dir Premié minis, li pé fer pou so bane. Zamé mone trouvé sa, écrire pou so bane dan ène lagazette. Sa kalité propos cominal kip é rode distillé dan la popilation. Lepep pou juge zot. L’opposition nek pass so letemps fer démagogie, aidée par ène section de la presse, sirtou l’express. Ki kalité campagne pane amené lor vaccination. Lor GAFI ki pane écrire. Tou on record sa. Amène campagne contre l’intérêt péi. Mo tenir à dénonce sa bane agissements-là, ki souhaite le malheur au pays. »

Pravind Jugnauth a rappelé que la majorité des fonctionnaires et des employés des corps paraétatiques et des collectivités locales ont bien accueilli les recommandations du PRB. Lesquelles sont pour toutes les communautés, toutes les couleurs, toutes les religions, « c’est pou tou sa bane dimounes là kuma dan secteur touristique. La majorité silen- cieuse pe trouvé, pé conne fer la différence. Nou, nou responsab. Travay-là pé fer, travay-là pé continué. » Le leader du MSM a, dans la foulée, annoncé la ratification, par le Bureau politique, de la demande d’adhésion de l’ex-bleu Salim Abbas Mamode. « Mo fine gagne l’occasion zoine li et line dir moi line trouve la différence entre gouverneman ek l’opposition, ek bane désepérés. Dan tou circonscriptions, éna bane activistes pé envie vine zoine nou, vine donne ène coup de main pou travay pou le péi. Ena demandes nou pé étudié et éna nou ine fini accepté.» Il a confirmé que Gayatree Dayal, qui a récemment démissionné du MMM, a signifié son intention de se joindre à son parti.

À une question de la presse, le chef du gouvernement a dit noter que le MMM est en nette perte de vitesse et que le parti de Paul Bérenger est en train de mendier une alliance avec le Parti travailliste. « Dépi nou ine gagne élections, l’opposition pé dimane élections générales. Bérenger ti dir dans ène mois, dans trois mois, dans six mois. Au moins Xavier Duval pli réaliste ki li kan line dir élections dans trois ans. »