La MCB Forward Foundation et l’UNDP viennent en aide aux agriculteurs

Zuhayr Dhunny

7 months ago - Last update:

Avec les changements climatiques et météorologiques qui impactent chaque année le secteur agricole, la MCB Forward Foundation a pris l’initiative de venir en aide aux agriculteurs, qui perdent une grande partie de leurs produits à travers les innombrables, et récurrentes, inondations, ou période de sécheresse, qui peuvent causer d’importants dommages au secteur agricole et impactent lourdement les moyens de subsistance des agriculteurs. Alors que le gouvernement mauricien a depuis longtemps reconnu que le problème du changement climatique et météorologique est un problème d’une haute importance en ce qui concerne le secteur agricole et met en place plusieurs stratégies d’atténuation et d’adaptation, la MCB Forward Foundation est déterminé à apporter elle-aussi sa pierre à l’édifice.

De ce fait, et conformément à la SDG 13 (Action pour le climat) et à la SGD 17 (Partenariats pour les objectifs), la MCB Forward Foundation a signé hier matin, le 30 juin 2021, un accord avec la Small Grant Programme de l’UNDP (United Nations Development Programme). La MCB Forward Foundation alloua la somme de Rs 2 077 635 millions, soit 41 040 euros, au Small Grant Program de l’UNDP, dans le but de soutenir les agriculteurs mauriciens et d’augmenter la résistance des terres agricoles, en se basant sur des solutions fondées sur l’environnement.

Le Small Grant Program de l’UNDP a pour projet d’accroître la résistance des agriculteurs face au changement climatique tout en adoptant une approche agro-écologique. Elle comprend notamment la conception innovante d’un drain écologique afin d’accroître la résistance des terres agricoles contre les inondations qui sont de plus en plus récurrentes à travers l’île. La conception de ce drain écologique bénéficiera à trois sociétés coopératives, à savoir :

1.La Chaumière Agricultural Marketing Co-operative Society Limited,
2. Plaine Sophie Mixed Farming Cooperative Society Ltd, et
3.Les Jardins Bio de Britania Mixed Farming Cooperative Society Ltd.

Cette subvention de la MCB Forward Foundation aidera particulièrement à la conception des Bioswales, qui sont des drains conçus pour transporter, traiter et infiltrer les eaux pluviales. Ces Bioswales seront construites dans 3 champs agricoles, à savoir La Chaumière, Plaine Sophie et Britania, pour une étude préliminaire. Les agriculteurs de ces 3 régions bénéficieront également d’une contribution de Rs 6 millions, soit 150 000 dollars, du Small Grant Program de l’UNDP.

Les drains Biowales sont la conception de l’Atelier LD, une entreprise française connue pour ses solutions axées sur la qualité environnementale afin de résoudre les problèmes liés à la gestion d’eaux pluviales. La filiale de l’entreprise, LD Austral, travail en coopération avec l’UNDP pour concevoir ces drains écologiques pour les champs agricoles susmentionnés. Ces drains ont le potentiel d’être reproduits sur toute l’île afin d’apporter un soutien supplémentaire au secteur agricole.

Gilbert Ghany, directeur exécutif du groupe MCB Ltd a indiqué lors de la cérémonie de signature qu’à travers cet accord, la MCB Forward Foundation a voulu aider les agriculteurs de La Chaumière, de Britannia et de Plaine Sophie à augmenter leur productivité, mais à également faire face aux effets néfastes du changement climatique. De plus, le directeur exécutif a ajouté que la MCB est convaincue que la promotion de la production locale aura un effet positif sur l’économie et sur le pays dans son ensemble, tout en contribuant à aux efforts du pays en ce qui concerne le changement climatique.

En dernier lieu, Gilbert Ghany a déclaré : « Cette initiative nous tient à cœur car elle s’attaque à des problématiques sur lesquelles nous sommes déjà très engagés à travers nos différentes actions ».

La représentante de l’UNDP à Maurice et aux Seychelles, Amanda Serumaga, a remercié la MCB Forward Foundation pour son soutien financier et a adressé ses remerciements au Food and Agricultural Research Extension Institute (FAREI), qui est également un partenaire du projet. Amanda Serumaga également déclaré que le partenariat « marque une étape importante car il réunit le secteur privé, le Small Grant Program de l’UNDP et les producteurs locaux ». La représentante de l’UNDP a également souligné qu’il reste beaucoup à faire afin de renforcer le secteur agricole face aux effets du changement climatique, et pour aider les producteurs locaux à cultiver la terre de manière innovante, résiliente et durable.

Zuhayr DHUNNY