Le PM inaugure la Satellite Ground Station à Ebène

La Redaction

2 months ago - Last update:

Le Premier ministre (PM), Pravind Jugnauth, a inauguré la Satellite Ground Station, dans les locaux du Mauritius Research and Innovation Council (MRIC), à Ebène. Dans la foulée le magazine commémoratif du satellite mauricien d’imagerie et de radio télécommunication (MIR-SAT1), le site Web de MIR-SAT1 et une enveloppe premier jour sur MIR-SAT1 ont été lancés par le PM à cette occasion. Le ministre des Technologies de l’information, de la Communication et de l’Innovation, Darsanand Balgobin, le président du Conseil mauricien de la recherche et de l’innovation, Dr Kaviraj Sharma Sukon, le directeur exécutif du Conseil mauricien de la recherche et de l’innovation, le professeur Theesan Bahorun ainsi que d’autres personnalités étaient présents à la cérémonie.

Dans son discours, le Pravind Jugnauth a souligné que l’objectif de la station terrestre est de communiquer avec le nanosatellite mauricien déployé en orbite depuis la Station spatiale internationale (ISS) et de recevoir des données des autres satellites terrestres en orbite basse. En outre, il a souligné que la station terrestre est équipée de dalles d’allumage qui permettront de futures recherches et innovations dans le domaine de la conception et du développement de satellites. Il a précisé que l’accès à ces installations sera offert aux étudiants universitaires et aux chercheurs qui souhaitent explorer les possibilités offertes par l’espace. Il a exprimé sa gratitude à l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale et au Bureau des affaires spatiales des Nations Unies pour avoir donné à Maurice l’occasion de rejoindre la ligue des pays spatiaux avec le déploiement du premier nanosatellite mauricien dans l’espace le 22 juin 2021.

De plus, le PM a souligné que de telles initiatives s’inscrivent dans la stratégie d’innovation du gouvernement. « Alors que nous nous engageons sur la voie d’une croissance basée sur la connaissance, le gouvernement investira de plus en plus de ressources dans la recherche et l’innovation. » À cet égard, il a indiqué que pour aider le pays à maintenir le cap de cette stratégie ambitieuse, le portefeuille de l’innovation a été ajouté au ministère des Technologies de l’information, de la communication et de l’innovation il y a deux ans, et le Mauritius Research Council a été transformé en MRIC. Dans ce contexte, Pravind Jugnauth a déclaré que la loi sur le MRIC a été modifiée en juillet 2021 pour élargir le mandat du Conseil afin qu’il entreprenne des recherches dans des domaines susceptibles de renforcer l’écosystème mauricien de la recherche et de l’innovation. Cette année, le portefeuille spatial a été ajouté au ministère des Technologies de l’information, de la Communication et de l’Innovation par le biais du MRIC, a dit le PM.

Il a rappelé que parallèlement aux changements institutionnels pertinents pour stimuler l’innovation, des fonds spéciaux ont été réservés dans le cadre du Programme national d’innovation pour financer des projets innovants. « Le National Innovation Framework, définissant la stratégie pour la période 2018 à 2030, est actuellement mis en œuvre et vise à transformer l’économie mauricienne grâce à un plan pour l’innovation. C’est un programme unique qui crée des écosystèmes d’innovation afin de transformer le paysage de l’économie mauricienne grâce à des efforts coordonnés entre l’industrie et l’université et entre différentes disciplines. »

Parlant du classement de Maurice dans le rapport sur l’indice mondial de l’innovation, le PM a souligné que les initiatives ont porté leurs fruits lorsque notre pays est passé de la 82e place en 2018 à la 52e en 2020. Il a réitéré son engagement à davantage améliorer le classement de Maurice malgré les défis causés par la pandémie de Covid-19.

Pour sa part, le ministre Balgobin a souligné que le déploiement du MIR-SAT1, depuis l’ISS jusqu’en orbite, est l’aboutissement d’un long voyage que l’équipe du Mauritius Research and Innovation Council a entrepris, il y a trois ans, afin de réaliser le premier satellite mauricien. Il a souligné qu’avec la mise en place de la station terrestre, l’équipe d’ingénieurs du MRIC est en mesure de surveiller en permanence l’état et la trajectoire du satellite en temps réel et de collecter des données et des images.

Le ministre Balgobin a réitéré l’engagement du gouvernement à continuer d’innover et renforcer ses capacités en matière de technologie et d’innovation afin de faire face à l’instabilité de l’économie mondiale. « Les pays africains, notamment le Kenya, le Ghana et l’Afrique du Sud s’engagent activement dans les nouvelles technologies spatiales. Ils ont déjà envoyé leurs premiers satellites et collectent des données depuis l’espace, a-t-il ajouté. C’est une fierté pour Maurice qui a rejoint cette tendance. Cette année, le mandat du MRIC a été étendu par un amendement à la loi sur le MRIC pour mener des recherches sur les domaines prioritaires identifiés au niveau national afin de renforcer l’écosystème de la recherche. Le Mauritius Emerging Technologies Council, en cours de création, modifiera le paysage de la recherche pour y inclure les technologies nouvelles et émergentes. »

Maurice, un pays à revenu moyen supérieur, est sur le point de passer au niveau d’un pays à revenu élevé où l’innovation devient le principal moteur du développement socio-économique. Dans ce contexte, le ministre Balgobin a souligné que le MRIC, en collaboration avec la Mauritius Radio Amateur Society et le ministère de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des sciences et de la technologie, a déjà formé plus de 100 étudiants de 14 collèges et de cinq universités, et prévoit de la même chose pour quelque 500 autres étudiants.