January 31, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

La variante Omicron – Le PM exhorte la population à « ne pas paniquer »

0 0
Read Time:2 Minute, 29 Second

Identifiée pour la première fois au Botswana et en Afrique du Sud, cette nouvelle itération du coronavirus a suscité l’inquiétude des scientifiques et des responsables de la santé publique en raison d’un nombre inhabituellement élevé de mutations suscep- tibles de rendre le virus plus transmissible et moins sensible aux vaccins existants. L’Organisation mondiale de la Santé a récemment qualifié Omicron de “variante préoccupante” et a averti que les risques mondiaux posés par celui-ci étaient très élevés, malgré ce que les responsables ont décrit comme une multitude d’incertitudes. La variante a été identifiée dans plus de quatre douzaines de pays, selon l’Organisation mondiale de la Santé, sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique. Début décembre, un résident Californien qui rentrait chez lui en provenance d’Afrique du Sud a été identifié comme le premier Américain infecté par Omicron. A ce jour, Omicron a été détecté dans environ 57 pays incluant ceux dans l’Océan indien plus précisément à Maurice où 2 cas ont été annoncés le 10 décembre, 3 à l’île de la Réunion et 1 cas détecté aux Maldives cette semaine.

Le Premier ministre avait affirmé lors de son allocution le 9 décembre que malgré les restrictions le variant ferait certainement son apparition à Maurice et qu’une fois détectée : « nou pa bizin panike, nou pou bizin adapte ».

Les vols en provenance d’Afrique australe interdits

La découverte d’Omicron a provoqué une panique considérable à travers le monde. De nombreux pays ont interdit les vols en provenance d’Afrique australe tels que le Japon, l’Israël et le Maroc, interdisant complètement l’entrée des voyageurs étrangers. Les autorités mauriciennes ont d’ailleurs appliqué les mêmes restrictions envers les pays d’Afrique australe.

Le Premier ministre a rappelé à la population que la prudence est de mise durant cette période de fin d’années. Il a également précisé qu’il n’y a, pour l’instant, aucune preuve solide qui confirme qu’Omicron est plus ou moins dangereux que les variantes précédentes, notamment Delta, qui a rapidement dépassé ses prédécesseurs aux États-Unis et dans d’autres pays. Delta s’est non seulement avéré plus transmissible que les variantes antérieures, mais a également causé une maladie plus grave.

Cependant les vaccins offrent toujours une forte protection contre l’infection due au Covid-19. Pravind Jugnauth a d’ailleurs mentionné que la population ne pourra pas continuellement vivre avec des restrictions et des interdictions et qu’il faut se conscientiser à prendre plus de précautions afin de se protéger et protéger les autres. Plus important encore, les vaccins ont consi- dérablement réduit les maladies graves et les décès dus au Delta dans le monde. Il a d’ailleurs annoncé le prolongement des règles sanitaires liées au Covid-19 jusqu’au 15 Janvier 2022 afin de réduire le taux de contamination.

Beaucoup de choses restent inconnues sur Omicron, y compris s’il est plus transmissible et capable de provoquer des maladies plus graves. Il existe des preuves que la variante peut réinfecter les gens plus facilement.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %