July 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Politique

Questions parlementaires du mardi 27 juillet

Mazavaroo a fait le tour de quelques-unes de réponses fournies par les ministres lors de la séance parlementaire du mardi 27 juillet.

Mauritius Football Association : Aide financière aux clubs de football de 1ère et 2ème division

Le député Franco Quirin a questionné le ministre Toussaint à propos de l’aide financière allouée aux clubs de football de 1ère et 2ème division. Il a répondu que pour l’année financière 2017-2018, une Rs 19,200,000 avait été allouée aux différents clubs de football, incluant ceux de National Super League Division 1 and 2. Pour l’année financière 2018-2019, encore une fois Rs 19,200,000 avait été allouée aux clubs et non à la fédération. Pareil pour l’année financière 2019-2020 mais pour l’année financière 2020-2021, cela a diminué avec la réduction du budget, et une somme de Rs13,500,000 avait été allouée aux clubs.

A une deuxième question, le ministre Toussaint a fait comprendre que le championnat avait été annulé à la suite d’une réunion du Managing Committee de la MFA. Donc, c’est le Managing Committee de la MFA qui prend toutes ces décisions. « De toute façon, pour la nouvelle saison et les allocations que nous allons remettre bientôt, les discussions sont encore en cours. Certainement, il y aura des changements et nous attendons que les officiers aient terminé avec les différentes discussions puisque nous rencontrons en ce moment toutes les fédérations, pas uniquement le football, mais toutes les fédérations pour voir un peu leurs différents plans pour l’année en cours. »

Competition Commission Report du secteur pharmaceutique

Le député Reza Uteem a interrogé le ministre de la Santé et du Bien-être, Dr Jagutpal, sur la mise en œuvre des recommandations sur les conditions de concurrence publiées dans le rapport de la Commission de la concurrence du 08 juin 2021.

« En 2019, la Commission de la concurrence a lancé une étude de marché sur le secteur pharmaceutique à Maurice. Cette étude a été menée suite à des plaintes reçues de la part de deux pharmacies de gros et de questions soulevées par l’Organi- sation des consommateurs en ce qui concerne le processus d’enregistrement et la tarification des produits pharmaceutiques, a indiqué le ministre. L’objectif de l’étude était de comprendre et faire connaître les conditions de concurrence dans le secteur pharmaceutique et d’identifier tout problème potentiel de concur- rence qui pourrait en découler. Elle couvre également, selon Dr. Jagutpal, la structure et la concentration du marché ainsi que l’identification des obstacles potentiels à la concurrence dans la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique. L’étude vise à garantir que le secteur pharma- ceutique ne soit pas entravé par des conditions réglementaires ou autres conditions de marché qui pourraient limiter inutilement la concurrence entre les acteurs du marché au détriment des consommateurs.

En septembre 2020, les parties intéressées ont été invitées à donner leur avis et à formuler des commentaires sur un projet de rapport pour consultation.

La Commission de la concurrence a fait des recommandations portant sur les points suivants :

(i) la facilitation de l’accès à l’information en ce qui concerne le Pharmacy Board, les critères du processus d’enregistrement et les normes d’application.
(ii) la révision des politiques de contrôle des prix, et
(iii) la prise en compte de l’amendement de la loi sur l’importation parallèle.

« Après avoir pris connais- sance des recommandations formulées dans le rapport de la Commission de la Concurrence, a dit le ministre, un Comité Technique a été mis en place au niveau de mon ministère, composé de représentants du ministère de la Santé et du Bien-être, du Conseil de développement Economic Development Board et de la Mauritius Revenue Authority. Le comité technique a été chargé d’examiner en profondeur les recommandations du rapport concernant la politique de contrôle des prix. »

Prestations d’invalidité pour les patients cancéreux

Dr Farhad Aumeer a demandé à Fazeela Daureeawoo, ministre de l’Intégration sociale, de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale, des informations concernant les prestations d’invalidité accordées aux malades du cancer. Selon elle, les malades du cancer peuvent bénéficier d’une pension d’invalidité de base s’ils remplissent les critères d’éligibilité. En outre, les patients qui requièrent des soins et l’attention constante d’une autre personne, reçoivent également une allocation de soins. 1 130 patients cancéreux âgés de moins de 60 ans, indiquet-elle, bénéficient actuellement d’une pension d’invalidité de base. « Sur ce nombre, 84 patients reçoivent également une allocation de soins. 859 patients cancéreux âgés de plus de 60 ans reçoivent une allocation car leur état nécessite des soins et une attention constants. Étant donné qu’elles ont plus de 60 ans, ces personnes sont, bien entendu, bénéficiaires d’une pension d’invalidité de base. »

De plus, Fazeela Daureeawoo a expliqué que le Medical Tribunal est composé d’un représentant du Solicitor General’s Office et de deux spécialistes dans les domaines pertinents de la médecine selon la nature des cas. Au cours de l’exercice 2020-2021, 231 demandes ont été déposées devant le Medical Tribunal et 11 cas ont été admis.