July 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

35 ans de prison pour le meurtre de sa grand-mère

Cette affaire avait fait la Une de plusieurs journaux en 2019. Aashish Runomally, alors âgé de 18 ans et toxicomane, avait poignardé sa grand-mère avant de mettre le feu à ses vêtements. Deux ans plus tard, le juge Iqbal Maghooa l’a condamné à 35 ans de prison en soulignant que cette peine découragera les potentiels délinquants.

Aashish Runomally est accusé d’avoir tué sa grand-mère, Mohinee Devi Mohorun. Selon le rapport médico-légal, la cause du décès est due à des « coups de couteau à la poitrine ». Lors de l’audience, Aashish Runomally plaide coupable, reconnaissant le meurtre de sa grand-mère, et présente ses excuses et des regrets tout en implorant la clémence de la cour.

Suite à la séparation de ses parents, Aashish Runomally, qui a étudié jusqu’à la sixième, vit avec sa mère dans une maison jouxtant celle de sa grand-mère. Le 20 août 2019, il chipe Rs 275 chez elle pour s’acheter des cigarettes et à manger. Deux jours plus tard, soit le 22 août 2019, la grand-mère se pointe chez son petit-fils pour le gifler et réprimander pour avoir volé son argent. Elle lui fait aussi savoir qu’elle portera plainte à la police et tout raconter à sa mère, ses proches et ses voisins.

La thèse du vol mal tourné…

Inquiet de la tournure de son acte et craignant des ennuis avec la police, Aashish Runomally décide de tuer sa grand-mère et de mettre le feu à sa maison pour dissimuler son crime. Il rentre chez lui pour prendre un couteau dans sa cuisine avant de repartir chez sa grand-mère. Il tente de s’excuser mais il se rend compte qu’elle va quand même parler du vol à sa mère. Pris de colère, il assène plusieurs coups de couteau à sa grand-mère. Deux dans le dos, un sur la joue, un au cou et à la poitrine !

Voulant coûte que coûte masquer ses faits, Aashish Runomally dérobe le sac de sa grand-mère, qui contient Rs 1950, et met le feu à ses vêtements tachetés de sang. Au départ, la police privilégie la thèse d’un vol qui aurait mal tourné. Peu avant 16 heures ce 22 août 2019, le 115 reçoit un appel concernant un incendie dans une maison à la rue Bernardin de St Pierre à Valléedes-Prêtres. Plus tard, il s’avère que c’est Aashish Runomally qui a téléphoné aux pompiers. Sur les lieux, les pompiers découvrent une femme inerte dans une mare de sang et une machine à laver carbonisée.

« Tout était prévu »

Lors de l’audience, Aashish Runomally exprime des regrets pour ses actes et présente ses excuses. Il confie avoir souffert, enfant, de la séparation de ses parents, et demande la clémence de la cour. Dans son jugement, le juge Iqbal Maghooa, indique qu’Aashish Runomally est accusé du crime le plus grave à Maurice et passible d’une servitude pénale d’une durée maximale de 60 ans. Selon le juge, il faut considérer les crimes de cette nature avec une grande inquiétude compte tenu du fait qu’ils ôtent la vie des victimes.

« Le crime, dit-il, a été commis sur une femme âgée, vulnérable et sans défense. Qui plus est, la victime, assassinée de manière violente et brutale, n’est autre que la grand-mère de l’accusé. Étant donné qu’ils vivaient dans la même cour, Aashish Runomally aurait dû protéger sa grand-mère, au lieu de l’assassiner d’une manière aussi atroce. Le meurtre a aussi été précédé d’un vol. Cela a conduit la grand-mère à réprimander Aashish Runomally qui a ensuite planifié le meurtre. Son forfait accompli, le fait qu’Aashish Runomally s’est emparé du sac à main de sa grand-mère, qu’il s’est débarrassé de l’arme du crime et qu’il a mis le feu aux vêtements prouvent qu’il a tenté de dissimuler son méfait. Tout avait été prévu. »

Comme conclusion, le juge Iqbal Maghooa a souligné que la peine infligée devra donner le bon signal à la société et avoir un effet dissuasif sur les délinquants et les criminels potentiels. La cour a donc condamné Aashish Runomally à 35 ans de prison pour le meurtre de sa grand-mère.

Référence : 2021 SCJ 349