Read Time:3 Minute, 37 Second

Le Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth a inauguré un espace artistique à la Tour Koenig le 27 octobre à l’occasion du 35e anniversaire du Centre Nelson Mandela pour la culture africaine (NMCAC). ‘L’espace d’art’ (Lespas Lar), installé dans la tour La Tour Koenig a été récemment rénovée et classée au patrimoine national. De plus, cet anniversaire coïncide avec la célébration de «La Journée Internationale Créole».

De nombreuses personnalités ont assisté à cette cérémonie notamment le ministre des arts et du patrimoine culturel, M. Avinash Teeluck, le président du NMCAC Trust Fund, M. Jean-François Chaumière.

Dans son discours, le Premier ministre Jugnauth a souligné que la création du NMCAC en 1986 était une reconnaissance claire de l’importance fondamentale accordée à la préservation et à la promotion de la culture africaine et des arts créoles pour les générations futures. Il a rendu hommage à feu Sir Anerood Jugnauth qui a inauguré le centre il y a 35 ans et qui a eu la vision de préserver ce riche patrimoine culturel. « Le patrimoine culturel est un atout à préserver dans un pays culturellement diversifié et le Centre a rendu accessible à tous les citoyens la beauté et la gloire de la culture africaine, favorisant ainsi la cohésion sociale », a-t-il déclaré. Il a également encouragé les Mauriciens à retracer leurs racines grâce à l’unité d’histoire familiale.

Parlant de la riche histoire de Maurice, M. Jugnauth a indiqué que le pays a un lien historique et culturel privilégié avec l’Afrique, une proximité entretenue au fil des ans. A cet égard, il a parlé des épreuves et des tribulations des esclaves qui ont travaillé pour le développement du pays tout en soulignant que tous les Mauriciens ont des ancêtres qui sont venus de plusieurs parties du monde, ce qui crée cette riche diversité culturelle. Il a également insisté sur l’importance de préserver le riche héritage des ancêtres.

«Nous devons les honorer et leur donner la reconnaissance qui leur est due», a-t-il exhorté tout en ajoutant qu’à travers le Musée intercontinental de l’esclavage qui sera créé, l’objectif est de rendre hommage aux esclaves et à leur héritage. Le musée, qui sera construit près de l’Aapravasi Ghat, fera revivre l’histoire de nos ancêtres et reconnaîtra symboliquement la contribution de ceux qui ont construit cette nation.

Construite en 1850, La Tour Koenig, qui a été entièrement restaurée, sera désormais un espace artistique où les artistes pourront y exposer leurs chefs-d’œuvre et leurs sculptures. Elle permettra de promouvoir les arts, de faire connaître et de promouvoir les talents émergents et de sensibiliser le public à l’art.

Le Premier ministre Jugnauth a, en outre, remercié les pays africains pour leur soutien sur la question de l’archipel des Chagos et a réitéré la détermination du gouvernement pour son processus de décolonisation. « Le gouvernement s’est engagé à consolider les liens historiques et culturels avec l’Afrique et à soutenir les pays africains dans diverses questions liées à la santé et à la protection de l’environnement », a-t-il fait ressortir. En ce qui concerne les initiatives entreprises, il a parlé de la création d’un fonds pour motiver les entrepreneurs à faire des affaires en Afrique et espère que les relations commerciales reviendront à la normale.

Concernant la crise sanitaire, M. Jugnauth a rappelé que l’île Maurice a aidé les pays voisins comme les Seychelles et Madagascar. Dans cette même optique, un don de vaccins au Rwanda et au Zimbabwe a été fait pour démontrer la solidarité entre les pays africains pour un continent plus fort.

Le ministre Teeluck a, pour sa part, parlé de l’engagement du gouvernement dans la préservation des bâtiments du patrimoine et des musées afin de sauvegarder, promouvoir et faire revivre l’histoire du pays. « Le projet de rénovation, qui s’est étalé sur deux ans, a été réalisé en deux phases pour un montant de quelque Rs 8 millions », a-t-il souligné.

M. Chaumière s’est, quant à lui, exprimer sur son souhait de développer davantage le patrimoine culturel africain et espère que ce centre pourra devenir un institut dans le futur pour préserver la culture africaine et créole. Il a également évoqué les différentes activités et programmes mis en place par le Centre.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post THE SIR RADHAMOHUN GUJADHUR CUP – 1600m – Benchmark 56 – 15h25 – Confirmation attendue pour Nourbese
Next post (PDF) KICKOFF du 30 Octobre 2021 – OLE IS UNDER PRESSURE
Close