September 26, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Fait Divers News

Accident de la route à Réduit:- La famille de Deodass Bungaroo : « Il était un papa exemplaire….»

0 0
Read Time:2 Minute, 38 Second
Véhicule Accidenté

Chez la famille Bungaroo, l’atmosphère est lourde. Ils pleurent la perte de leur père bien-aimé, Deodass Bungaroo. Il était un homme dévoué à sa famille. « Mon papa a une longue carrière comme chauffeur et il a travaillé jusqu’à son dernier souffle pour subvenir aux besoins de sa famille », dit Mohana Bungaroo, le fils aîné. Sa mère Sangeeta est inconsolable après le décès de son époux. « Il était tout pour moi », pleure Sangeeta.
Deodass Bungaroo, un quinquagénaire a perdu la vie dans un accident de la route dans l’après-midi du vendredi 15 novembre à Réduit. Cet homme de 57 ans, et habitant de N ew-Grove est mort sur le coup. Le van qu’il conduisait, est entré en collision avec un camion sur l’autoroute près du bâtiment de la Mauritius Examination Syndicate (MES). Les deux véhicules roulaient en direction de Port-Louis quand le van du défunt a heurté l’arrière du camion.

Un père exemplaire…

Deodass Bungaroo

Deodass Bungaroo aurait tout fait pour sa famille, même après avoir perdu toute sa fortune suite à un problème familial. « On a 31 ans de mariage, il était un papa exemplaire pour ses enfants », soutient Sangeeta Bungaroo, l’épouse du défunt. Pour sa belle-fille, Francine, son beau-père l’a toujours considéré comme sa fille.

Deodass Bungaroo était un modèle pour la famille et ils ont beaucoup appris de lui. « Mon père était quelqu’un d’intelligent », ajoute le benjamin Yovan. Sa famille et lui avait passé environ 9 ans au Royaume-Uni. Ils sont retournés à Maurice en 2010, après qu’ils n’aient pas obtenu de permis de résidence. « À notre retour à Maurice, nous avions tout perdu, et nous avons fait face à des problèmes financiers», dit-il. Etant une famille très soudée, ils ont peu à peu résolu le problème. « Mon époux était un homme très solidaire et responsable, subvenant aux besoins de sa famille », se confie Sangeeta.

Deodass Bungaroo en famille : Son épouse Sangeeta, ses deux fils, Mohana et Yovan, et sa belle-fille Francine

Mohana Bungaroo dit avoir rencontré son père à la maison avant son départ pour le travail. Il m’a dit « Au revoir, à ce soir », se souviens-t-il, avant d’ajouter que son père était en bonne santé, « Il était joyeux ». Mais le destin en avait décidé autrement; c’était le dernier jour qu’il voyait son père.

« Vers 16hr30, la police de Moka a appelé en demandant à parler à mon fils », a relaté Sangeeta. Mohana Bungaroo, l’aîné a ensuite pris contact avec les policiers qui lui ont appris la nouvelle. « Mon frère et moi sommes ensuite partis à l’hôpital de Candos pour identifier le corps de notre père », a relaté le benjamin.

Selon Yovan, il était difficile d’identifié le corps de son père devant la gravité de ses blessures, « J’ai pu l’identifier en regardant les traits de son visage », se désole Yovan.

Ainsi, les funérailles de Deodass Bungaroo ont eu lieu samedi dernier.

Yashmeeta Jugoo Rughoobur

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %