July 2, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion Politique

Budget 2021-2022 : le gouvernement rouvre les frontières

0 0
Read Time:4 Minute, 18 Second

I l s’agissait de la nouvelle la plus attendue de ce Budget 2021-2022 : le gouvernement annonçait une première phase d’ouverture de ses frontières le 15 juillet dernier. Rien ne semble affecter la volonté de Pravind Jugnauth de se donner les moyens pour remettre l’économie du pays sur les rails. Dans souffle, le ministre des Finances annonce la création de deux nouveaux secteurs, soit les produits pharmaceutiques et les énergies renouvelables. L’ambition est donc là : réconcilier coûte que coûte le défi économique et celui lié aux conséquences de la pandémie.

Avec le même souci du social et de l’économique qui l’animait l’année dernière, le ministre des Finances a, cette fois, mis l’accent sur la création de deux nouvelles filières, conscient que des secteurs comme la canne à sucre ou le textile-habillement s’essoufflent. L’annonce de ces projets s’accompagne de mesures de soutien et de moyens financiers destinés à assurer la réussite de leur réalisation. C’est maintenant au secteur privé de faire ses investissements, grâce aux exonérations fiscales et au soutien à l’acquisition de terres pour la mise en place d’unités manufacturières. Comme dans n’importe quelle industrie, les premiers investisseurs seront les pionniers de nouvelles industries, où le retour sur investissement est la norme.

Énergies renouvelables

Le secteur des énergies renouvelables était attendu depuis longtemps dans un pays abondamment abreuvé par le soleil tout au long de l’année. À ce titre, un des projets intéressants au coût de Rs 650 millions consiste en l’installation de panneaux solaires sur le toit des bâtiments gouvernementaux, dont les hôpitaux et les établissements d’enseignement, de même que la fourniture de chauffe-eaux solaires à quelque 2 000 bénéficiaires.

Mais la seule construction de champs éoliens ou l’installation de capteurs solaires était insuffisante pour éliminer le charbon et passer à des énergies saines. C’est pourquoi le gouvernement propose d’augmenter les encouragements fiscaux pour l’utilisation des véhicules électriques. Tout d’abord, les camionnettes électriques de 180 kW utilisées pour le transport des marchandises seront exonérées du droit d’accise de 5 %.

National Flood Management Programme

Il est tout aussi intéressant que le Budget a pris à bras-le-corps le problème des drains obstrués, qui provoque la colère des sinistrés lors des grosses averses. Pour accroître la résilience aux crues, le gouvernement a annoncé la création d’un National Flood Management Programme, échelonné sur trois ans et doté d’un budget de Rs 11,7 milliards. Placés sous le land, drainage Authority, ce programme aura pour mission de construire des drains et de mettre à niveau quelque 1 500 projets de drain durant les trois prochaines années, avec pour priorité des zones à haut risque d’inondation.

Toutes les mesures de ce budget répondent à une réelle préoccupation de cohérence et de réalisme, sans pour autant céder à la démagogie. Tout en préservant certains acquis sociaux, le gouvernement en multiplie d’autres dans un jeu d’équilibre parfait. Car il s’agissait aussi de répondre immédiatement aux problématiques populaires, telles que l’état du réseau routier ou celui des drains, qui font systématiquement l’objet de l’ire populaire après chaque grosse averse, ou encore la pression sur le logement social. Le budget n’a pas manqué de relever ce dernier défi, avec l’annonce de la finalisation des projets et la construction de nouveaux ensembles.

Tourisme

Au chapitre du tourisme, le ministre s’est voulu résolument confiant en avançant le chiffre de 650 000 touristes dans les douze prochains mois à condition que les deux étapes successives de la réouverture de nos frontières donnent des résultats. Ici encore, le gouvernement se donne les moyens de ce pari en dotant la Mauritius Tourism promotion Authority (MTPA), d’un budget de Rs 420 millions destinées à organiser le marketing, des campagnes promotionnelles à l’étranger, la promotion du digitale.

Tenant compte des moyens dont disposent les seniors, l’Economic développement Board (EDB), compte mettre sur pied un bureau spécial destiné à attirer au moins 50 000 retraités, au prix d’un marketing ciblé avec le soutien de la MTPA.

Parcs industriels

Sur le plan de la sécurité alimentaire, le Budget vient de l’avant avec un certain nombre d’exonérations fiscales et annonce dans le même souffle des mesures en faveur de la communauté des pêcheurs, en annulant carrément des prêts de longue date. Il est tout aussi important de relever les mesures destinées à donner un ballon d’oxygène aux PME. Entre autres, pour encourager les grandes entreprises à s’approvisionner auprès des PME, une déduction de 110 % sera autorisée sur le revenu imposable pour les dépenses directes engagées pour l’achat de produits fabriqués localement par les petites et moyennes entreprises.

Le projet de construction de parcs industriels revient avec la construction d’un espace dédié sur 5 000 m² à Solférino, en plus de celle existant à Plaine-Magnien et Vuillemin. Le secteur éducatif prend encore une fois cette année une part très importante avec une dotation de Rs 17 milliards, soit deux milliards de plus que l’année dernière. Une grande partie de l’allocation actuelle est consacrée à la modernisation des établissements d’enseignement et au recrutement du personnel de soutien aux enseignants.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %