June 29, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

BUDGET 2021-2022 – Les informations principales à retenir

0 0
Read Time:4 Minute, 10 Second

Deuxième Grand oral pour le ministre des Finances. En deux heures, hier, vendredi 11 juin, Renganaden Padayachy a présenté une pléiade de mesures dans le Budget 2021-22 devant permettre une relance de l’économie. Voici les points forts.

Investissements par milliards dans les infrastructures routières.

Selon le ministre des Finances, le Budget 2021-22 prévoit une somme de Rs 2,8 milliards dans le secteur de la construction et le développement des routes. Pour faciliter les transports, une somme de Rs 4,56 milliards sera injectée pour que le métro puisse faire le trajet de Rose-Hill à Ebène. Rs 22 milliards supplémentaires seront mises à la disposition de tous les projets de “land and transport”.

Objectif : promouvoir les investissements en capital pour développer une infrastructure de transport durable à Maurice afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées au transport et atténuer les effets du changement climatique. Pour tenter de prévenir les risques d’inondations, une somme de Rs 11,7 milliards sera déboursée.

• Rs 343 millions pour Pailles, Plaine-Lauzun, Cité Richelieu, Pointe-aux-Sables et La Tour Koenig ; • Rs 479 millions pour Port-Louis aux environs de Ruisseau du Pouce, le centre, Tranquebar, Vallée-Pitot et Ward 4 ;

• Rs 383 millions pour Plaine-Verte, Roche-Bois et Canal Anglais ;

• Rs 559 millions pour Chitrakoot, Vallée-des-Prêtres, Sainte-Croix, Crève-Coeur, Congomah, Riche-Terre et TerreRouge ;

• Rs 872 millions pour Baie-du Tombeau, Pointe aux Piments, Terre Rouge et Pamplemousses;

• Rs 383 millions pour Fond-du-Sac, Grand-Baie, Péreybère, Petit-Raffray, Goodlands, Grand-Gaube, Poudre-d’Or, Roche-Terre et The Vale ;

• Rs 1,1 milliards pour Amaury, Belle-Vue-Maurel, Cottage, Piton, L’Amitié, Mapou, Petite-Julie, Plaine-des-Roches, Plaines-desPapayes, Poudre-d’Or Hamlet et Rivière-du-Rempart ;

• Rs 726 millions pour Camp-Thorel, Quartier-Militaire, L’Espérance, Verdun, Dagotière, Saint-Pierre, Moka, L’Avenir, La Laura et Nouvelle-Découverte ;

• Rs 401 millions pour Centre-de-Flacq, Poste-de-Flacq et Queen Victoria ;

• Rs 569 millions pour Montagne-Blanche, Medine-Camp-de-Masque, Melrose, Clemencia, Bramsthan et Bel-Air ;

• Rs 1,5 milliards pour Anse-Jonchée, Bambous-Virieux, Bois-des-Amourettes, Grand-Port, Rivière-des-Créoles, St-Hilaire, St-Hubert, Cluny, Rose-Belle, GrosBillot, New-Grove, Nouvelle-France, Providence et Union-Park ;

• Rs 594 millions pour PetitBel-Air, Grand-Bel-Air, Mahébourg, Mare-Tabac, Plaine-Magnien et Trois-Boutiques ;

• Rs 780 millions pour Chateau Bénarès, Britannia, L’Escalier, Rivière-des-Anguilles, Tyack, Camp-Diable, Bois-Chéri, Grand-Bois, La Flora, Rivière-duPoste, Souillac et St-Aubin ;

• Rs 572 millions pour Albion, Bambous, Rivière-Noire, Chamarel, Chamouny, CheminGrenier, Surinam, Cité La Ferme, Cotteau-Raffin, Flic-en-Flac, et Pierrefonds ;

• Rs 172 millions pour Hermitage et Vacoas ;

• Rs 461 millions pour Glen-Park, Henrietta, La Marie et Malakoff ;

• Rs 339 millions pour Dubreuil, Midlands, Eau-Coulée, Curepipe et Forest-Side ;

• Rs 419 millions pour Quatre-Bornes, La Source, Sodnac, Palma et Belle-Rose ;

• Rs 382 millions pour Rose-Hill, y compris l’avenue Berthaud, Plaisance, Camp-Levieux, Avenue Hugnin et Cité Trèfles ;

• Rs 462 millions pour Beau-Bassin, Chebel, Coromandel, Mont-Roches et Petite-Rivière ;

• Rs 224 millions pour Rodrigues. Par ailleurs, il a été décidé, lors du Conseil des ministres du jeudi 10 juin, qu’un comité directeur sera mis sur pied au niveau du ministère du Développement communautaire pour examiner les questions relatives à la gestion des glissements de terrain et autres catastrophes liées aux pentes, telles que les ruptures de pente, les chutes de pierres, les coulées de débris et l’érosion de cours d’eau. Ce comité devra proposer un plan de gestion des glissements de terrain qui inclura les responsabilités de chaque partie prenante impliquée ; identifier et cartographier les nouvelles régions touchées par les ruptures de pente ; formuler des plans appropriés pour faire face à ces catastrophes ; et donner des conseils sur la révision de la politique de planification et des schémas de planification.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a également pris note de la proposition de financement du Conseil du Fonds pour l’environnement mondial, par l’intermédiaire du Programme des Nations unies, pour le développement et la mise en œuvre d’un projet visant à «Promouvoir le transport public par autobus électriques à faible émission de carbone dans la République de Maurice”. Cela, en vue d’accélérer l’introduction d’autobus modernes et à faible émission.

Le projet vise également à engager et à renforcer les capacités techniques des décideurs politiques, des organismes de réglementation et autres agences gouvernementales, des institutions financières et du secteur privé dans le domaine des transports. Le projet comprend les composantes suivantes :

• cadre politique et réglementaire pour le transport public électrique (bus) à Maurice ;

• série d’incitations financières pour les bus électriques et les infrastructures de recharge ;

• faisabilité technique et renforcement des capacités ;

• sensibilisation pour lever les obstacles liés au manque de connaissance des avantages des transports publics électriques à faible émission de carbone ; et

• gestion des connaissances, suivi et évaluation.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %