June 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

C’est partie pour la 3e doses de Sinopharm!

Les centres ou la troisième dose du vaccin Sinopharm pour ceux ayant reçu leur deuxième dose 4 mois de cela est enfin publié. Cette campagne de vacci- nation débutera demain, jeudi 23 septembre et prendra fin, le vendredi 24 septembre.

Toutes personnes concernées sont avisés de se munir de leur carte d’identité ainsi que de leur carnet de vaccination.

Les 10 centres de vaccination suivants seront ouverts entre 9 h 00 et 15 h 00 :

1. Plaine Verte Youth Centre
2. MFD Conference Centre, Freeport, Mer Rouge
3. Rivière du Rempart Youth Centre
4. Shri Atal Bihari Vajpayee Tower, Conference Hall, Ébène.
5. Rivière-des-Anguilles Village Hall
6. Pandit Sahadeo Sports Complex, Vacoas
7. Germain Comarmond Stadium, Bambous
8. Aquarelle, Surinam
9. J&E Building (Ex Axa) à proximité de Sunray, Coromandel
10. Dr James Burty David Gymnasium, Curepipe

Par ailleurs, le DR Zouberr Joomaye a fait ressortir que la 3e dose de Sinopharm permettra au système immunitaire de se renforcer. “Cela aidera à améliorer le système immunitaire des 2 premières doses de vaccin Sinopharm.” Des effets secondaires ? Probablement, du moins, les mêmes que la première fois. Qui est une bonne chose pour le docteur ? “Cela démontre que notre système réagit et que nous sommes sur la bonne voie.”

Cependant, nous avons sollicité quelques membres des citoyens qui se sont fait vacciner du vaccin Sinopharm. Pour certains, c’est une nouvelle !

Une dose qui semblait faible pour Winsley Payet. “Je me disais bien qu’on devait faire une troisième dose tôt ou tard, vu que les doses qu’on m’a injectées me paraissaient vraiment faibles.” Cet habitant de Vacoas a de ce fait, tenu à passer un message. “Si demain, vous deviez aller effectuer une troisième dose, n’hésitez surtout pas, je sais qu’un bon nombre a peur, mais c’est certainement pour votre bien.”

En vue de la propagation de cette pandémie, Jaysen Soharaye confie qu’il est plus ou moins rassuré de la décision de devoir effectuer une troisième dose de Sinopharm. “J’avoue que c’est une très bonne chose, parce que le virus est partout, nous devons certainement continuer à nous protéger et de ce fait, moi, je suis pour une troisième dose de vaccination.”

3e dose vaccin Covid : seulement avec Pfizer et Moderna ? Pour qui ?

La 3e dose est actée en France pour les personnes de plus de 65ans et les résidents des Ehpad alors qu’aux Etats-Unis, les autorités ont refusé d’administrer la 3e dose à toute la population.

La 3e dose est au centre des débats depuis plusieurs semaines un peu partout dans le monde. Si en France elle est autorisée depuis le début du mois de septembre à toutes les personnes fragiles et les plus de 65ans et dans les Ehpad, les Etats-Unis viennent d’autoriser cette 3e dose à toutes les personnes de plus de 65ans mais pas au reste de la population. L’Agence américaine des médicaments (FDA) composé des chercheurs, épidémiologistes, spécialistes des maladies infec- tieuses américains inflige donc un revers à l’administration Biden qui voulait imposer cette 3e dose à tous.

Pour l’heure, la troisième dose de vaccin que ce soit pour les Ehpad ou les personnes fragiles et plus de 65ans doit être une dose de vaccin à ARN Messager. Moderna ou Pfizer, vous avez le choix lors de votre prise de rendez-vous. Les vaccins à ARN de Pfizer ou Moderna et les vaccins à vecteur viral d’AstraZeneca et Janssen aboutissent tous à la production de la protéine spike propre au Sars-CoV-2. Le résultat est le même en termes de production d’antigènes. En revanche, les vaccins à ARN sont plus efficaces contre le variant Delta, ce qui explique qu’on les utilise actuellement en rappel”, explique le Pr Elisabeth Bouvet, infectiologue, présidente de la commission technique vaccination à la HAS.

De son côté, l’OMS se montre toujours réticent vers une 3e dose pour tous. “Les données actuelles (…) ne montrent pas le besoin de rappels de vaccin en population générale, chez laquelle l’efficacité contre les formes graves reste élevée”. Les experts qui s’expriment dans The Lancet jugent que même si le taux d’anticorps baisse avec le temps chez les personnes vaccinées, cela ne signifie pas pour autant que les vaccins seront moins efficaces contre les formes graves.

3e dose : quel impact sur le pass sanitaire ?

Il venait de recevoir sa troisième dose. Pourtant, son pass sanitaire n’était plus valable. C’est la mésaventure qu’a connu un habitant du Doubs, comme l’a raconté L’Est républicain. Un couac simplement dû à une mise à jour de l’application Tous anti-covid qui n’avait pas été faite. Désormais, le pass sanitaire affichera 3/3 pour les personnes ayant reçu une triple dose. Celles éligibles ne souhaitant pas faire ce rappel pourraient-elles alors voir leur QR code devenir caduque ? Non, assure le ministère de la Santé, cité par L’Info : “une personne éligible à une dose de rappel conservera un pass valide en 2/2. Si la personne fait une troisième dose, elle aura un nouveau pass sur lequel il sera marqué 3/3. Mais l’ancien restera valable.”

Une troisième dose déjà recommandée pour les immunodéprimées

Depuis le 5 mai, les personnes immunodéprimées doivent recevoir trois doses du vaccins conformément à l’avis du 22 avril 2021 du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale. Pour rappel, il s’agit des personnes :

* ayant reçu une transplantation d’organe ou de cellules souches hémato- poïétiques
* sous chimiothérapie lymphopéniante
* traitées par des médicaments immuno- suppresseurs forts, comme les antimétabolites (cellcept, myfortic, mycophénolate mofétil, imurel, azathioprine) et les AntiCD20 (rituximab : Mabthera, Rixathon, Truxima)
* d i a l y s é e s chroniques après avis de leur médecin traitant qui décidera de la nécessité des examens adaptés;
* au cas par cas, les personnes sous immunosuppresseurs ne relevant pas des catégories susmentionnées ou porteuses d’un déficit immunitaire primitif.
* (depuis le 18 juin) atteintes de leucémie lymphoïde chronique ou de certains types de lymphomes traités par antiCD20.

Quelle date pour la troisième dose de vaccin Covid ?

Lors d’une interview accordée à RTL, Jean Castex a donné des précisions sur le calendrier de la 3e dose, évoquant un relancement de la campagne dans les Ehpad le 12 et le 13 septembre. Les plus de 65 ans pourront reprendre rendez-vous ” dès début septembre “, ajoute le chef du gouvernement, rappelant qu’un délai de 6 mois doit toutefois être respecté entre la deuxième et la troisième dose. Pour le moment, cette 3e dose n’est pas étendue à l’ensemble de la population mais pourrait l’être dans les prochaines semaines en fonction de l’évolution de l’épidémie de coronavirus.

Comment prendre rendez-vous pour la 3e dose de vaccin contre le Covid ?

Comme pour la vaccination actuelle, vous pouvez prendre rendez-vous sur les plateformes dédiées comme Doctolib qui lance la prise de rendez-vous dès le lundi 30 août pour des premières injections prévues le 1er septembre. Vous pouvez également prendre rendez-vous chez votre médecin ou à la pharmacie la plus proche.

Pour les Ehpad, c’est sur une plate-forme spécifique que les structures peuvent, à raison de deux jours par semaine, commander le vaccin. Pour l’organisation, les responsables d’Ehpad estiment qu’il suffit de deux infirmières et quatre auxiliaires de vie, sur deux ou trois jours, pour gérer une centaine de résidents.

Une 3e dose du vaccin Pfizer est-elle efficace ? Une étude menée par l’organisme d’assurance maladie Maccabi en Israël démontre que la 3e du vaccin Pfizer serait efficace à 86% pour les personnes de plus de 60 ans. L’étude a comparé les résultats observés chez 149 144 personnes âgées de plus de 60 ans au moins une semaine après avoir reçu un rappel vaccinal, à celles de 675 630 autres qui n’avaient reçu que deux doses, en janvier ou février. Selon l’étude, 37 des personnes ayant reçu une troisième injection ont été testées positives au coronavirus, soit 0,24 pour 1 000, contre 1 064 chez celles qui n’avaient reçu que deux doses, soit 1,57 pour 1 000. Pour rappel, Pfizer et BioNTech avaient affirmé dans un communiqué que ce rappel permettait de ” préserver et même dépasser les niveaux élevés de protection contre la souche originelle du corona- virus responsable du Covid et contre ses variants “, selon des données de son essai de phase 1.