June 29, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Uncategorized

Conférence: les opportunités commerciales entre l’île Maurice et l’Inde

0 0
Read Time:3 Minute, 10 Second

La communauté des affaires en Inde doit saisir les opportunités de commerce et d’investissement de l’Accord global de coopération et de partenariat économique (CECPA) et doit également regarder au-delà afin de capitaliser sur les perspectives sur le continent africain et dans d’autres pays avec lesquels Maurice a conclu des accords de libre-échange tels que l’UE et la Chine.

Le ministre des transports terrestres et du métro léger, ministre des affaires étrangères, de l’intégration régionale et du commerce international, M. Alan Ganoo, a fait cette remarque prélimi- naire hier, lors d’une session numérique axée sur les opportunités de commerce et d’investissement de la CECPA. La session était une initiative de la Confédération de l’industrie indienne (CII) et de la Haute Commission de Maurice en Inde.

Le ministre des finances, de la plani- fication économique et du dévelop- pement, le Dr Renganaden Padayachy, le haut-commissaire de l’Inde à Maurice, Mme K. Nandini Singla, le haut-com- missaire de Maurice en Inde, Mme Santi Bai Hanoomanjee, et le président de la CII, le Dr Anish Shah, y ont également participé.

Le ministre Ganoo a indiqué que cette session virtuelle découle du CECPA qui est entré en vigueur le 1er avril 2021, une première signée avec un pays africain. Au milieu de la pandémie du COVID-19, il a souligné que Maurice et l’Inde, en raison de leur relation forte et spéciale, devraient unir leurs forces pour promouvoir des relations économiques et commerciales étroites pour le développement des deux pays.

Le ministre a déclaré que le CECPA, qui repose sur trois composantes, à savoir le commerce des marchandises, le commerce des services et la coopération économique, offre des opportunités gagnant-gagnant pour les exportateurs et les importateurs indiens et améliore l’accès de l’Inde au marché mauricien en éliminant ou en réduisant les droits de douane sur les marchan- dises et en supprimant les goulets d’étranglement réglementaires dans le secteur des services.

Les entreprises indiennes, a-t-il déclaré, peuvent exporter 310 produits dans le cadre du CECPA à des tarifs préférentiels sur le marché mauricien, notamment du thé et des épices. Elles peuvent également s’approvisionner à Maurice pour quelque 600 produits à des tarifs préférentiels, tels que le sucre spécial et le thon en conserve, a-t-il ajouté. Il a souligné que les opérateurs indiens ont accès à plus de 100 sous-secteurs de services à Maurice, notamment les affaires, les TIC et la santé.

Dans ses remarques, le ministre des finances a parlé de l’importance de la CECPA pour renforcer les liens bilatéraux entre les deux pays, pour le bénéfice mutuel des citoyens et pour fournir une plate-forme appropriée pour la reprise économique dans le sillage du COVID-19.

L’île Maurice, a-t-il ajouté, offre un éventail d’opportunités grâce à son environnement commercial favorable et représente un centre idéal pour le corridor de croissance Asie-Afrique. Le Dr Padayachy a souligné la mise en place d’un village pharmaceutique à Maurice pour que les investisseurs indiens puissent exploiter son potentiel. Il a également parlé de la coopération économique qui sera une autre composante ajoutée au CECPA dans deux ans.

La Haute Commissaire indienne, pour sa part, a invité les investisseurs indiens à examiner les opportunités offertes par le CECPA, car Maurice occupe une position stratégique, reliant l’Afrique et l’Asie. Elle a réitéré le soutien de l’Inde à Maurice dans cette initiative qui change la donne, qu’est le CECPA.

Pour sa part, Mme Hanoomanjee a souligné que des réunions ont déjà été initiées avec différentes chambres d’affaires indiennes pour les sensibiliser aux opportunités d’investissement à Maurice.

Le Dr Shah, président de la CII, a déclaré que la CECPA contribuera à stimuler le commerce et les investissements à Maurice, et a souligné que le commerce bilatéral est une composante importante de l’engagement économique.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %