August 8, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

« Dans mo l’équipe pena dimoune ki fine condamner pou bribe » :

0 0
Read Time:5 Minute, 20 Second
La foule, déplacée en grand nombre, a bravé le mauvais temps

Faisant référence à sa liste des candidats qui brigueront le suffrage le 7 novembre prochain, Pravind Jugnauth a dit avec force : « dans mo l’équipe pena dimoune ki finne condamner pou bribe ». Un discours prononcé pendant un peu plus d’une demi-heure et qui a été écoutée avec attention et enthousiasme par une assistance qui a bravé le mauvais temps.

En effet, la grosse pluie qui s’abattait sur Vacoas ce dimanche matin n’a nullement découragé la foule venant de quatre coins de l’île pour écouter les différents orateurs de MSM/ML. Pravind Jugnauth qui clôturait ce rassemblement décrivait son équipe, constituée de jeunes, de professionnels et de femmes, comme étant propre et intègre. Il a dit à cet effet : « Dans mo l’équipe péna dimoune ki finne condamner pou bribe, dans mo l’équipe péna dimoune ki finne condmaner pou bribe électoral, dans mo l’équipe péna dimoune ki éna demele avec mafia la drogue… ». Poursuivant, le leader de l’Alliance Morisien a dit qu’il n’est pas un Premier ministre qui use de son pouvoir pour abuser les femmes, ni pour promettre à une copine le poste d’ambassadrice en Italie. Il a ajouté : « mo pas ene premier ministre ki finne coquin dollars et autres devises pou mo enrichi moi ».

« Mo pas ene premier ministre ki boire, ki sou et ki tomber. Mo pas ene premier ministre ki batte madame et mo pas ene premier ministre bandit… », a-t-il dit avant de rappeler qu’il est un homme de parole. « Kuma nous prend mo pou convoque le parlement et mo pou passe la loi pou mo implemente banne zafer ki nous finne dire nous pou faire », a aussi dit l’orateur. Pour tout cela, il a demandé qu’il ait une majorité confortable et il a exhorté l’électorat de voter dans la discipline en respectant le vote bloc.

Pravind Jugnauth a rappelé qu’il a une culture de travail et qu’il s’adonne à la discipline dans tout ce qu’il fait. Il dit être guidé par des principes inculqués chez lui par son père, Sir Anerood Jugnauth. Faisant référence à l’Alliance MSM/ML, il a souligné que ce partenariat a été un exemple pendant cinq ans. Un partenariat qu’il a qualifié d’« extraordinaire ». Il a lancé une mise en garde contre le jeu communal que fait l’opposition travailliste/PMSD/MMM à son encontre. « Mo pou guette zotte tout comme le pep morisien dans so l’ensemble sans aucune distinction », a-t-il dit avant d’affirmer : « dans mo prochain gouvernement pou ena ene personne de la communauté musulmane dans front bench ». Il a lancé un appel aux partisans rouges, mauves et autres bleus : « ena ene train de progrès ki déjà lor rails. Rentre dans train la et surtout conner ki le MSM/ML et so lezotte partnaires pe alle vers ene grande victoire, donc rentrer ensam nous continuer faire progres pou pays ».

Au chapitre de l’économie, Pravind Jugnauth a indiqué que le pays est classé 13ème sur 190 pays d’Afrique en ce qui concerne le pays le plus intéressant à y investir pour des projets de développement. « Si ou donne nous encore cinq ans, nous pou certainement améliore sa score la », a-t-il dit sous des applaudissements. Il a rappelé que le pays est félicité par des institutions internationales telles la Banque Mondiale (BM) et le Fonds Monétaire International (FMI). Dans ce contexte, le Premier ministre sortant a dit qu’il investira davantage dans le secteur des recherches et d’innovation. Ce faisant, Rodrigues, Agaléga, St Brandon et les Chagos ne seront pas mis à l’écart. « Dans cinq ans ou pou trouver encore plus de justice sociale », a-t-il lancé avant de qualifier de « bluffer » ceux de l’opposition qui prétendent qu’il n’y a aucun développement dans ce pays.

« Narien pas pou arrete moi… »
Sur le dossier de la BAI Pravind Jugnath a rappelé que c’est Paul Bérenger qui a été le premier à dire que la BAI faisait un PONZI. « C’est Bérenger ki premier dimoune ti cause ponzi lor BAI alors ki li ti leader l’opposition ». « To cause ponzi apres cheque Rs 10 M to conne prend », a laissé entendre Pravind Jugnauth. Il a indiqué : « nous finne reussi donne ene partie de remboursement, ena encore a faire. Nous p evaluer assets ki ena et nous pou rembourse tout lezotte après », a-t-il dit avec assurance.

L’occasion pour lui de passer en revue les mesures phares de son gouvernement qui ont apporté un ouf de soulagement à la population, notamment l’éducation tertiaire gratuite, l’enlèvement de Trade Licence, l’élimination de la taxe municipale si une personne n’a qu’une seule maison, encourager tout le monde vers une activité sportive, combat contre la drogue, combat contre la violence domestique et autres remboursements de la part de la MRA à plus de 70 000 personnes. Pour clore ce chapitre, Pravind Jugnauth a affirmé : « Mo conner kot mo pe amene sa pays la, travaille la ine commencer et nous pou termine li ». S’agissant de l’avénement du Métro Express, le leader du MSM/ML a donné l’assurance aux employés du transport public qu’il n’y aura pas de licenciement. Il a aussi donné l’assurance aux propriétaires des autobus individuels qu’il n’y aura pas de fermeture de compagnie et donc « pas besoin zotte peur ». Outre les 100 000 employés qui ont bénéficié du salaire minimal, le gouvernement sortant a promis de revoir la pension de vieillesse à la hausse d’ici décembre 2020 et aussi de la faire passer à Rs 13 500 durant son prochain mandat.

Pravind Jugnauth a enfin dit que rien ne l’arrêtera. « Ce n’est pas leur fausse campagne contre ma famille et contre mes enfants qui va me décourager », a-t-il dit avant de dire : « pareille kuma zotte ki present en si grand nombre malgre la plui, moi aussi meme sa banne campagne mensongere la pas pou arrete moi dans mo determination pou mo faire quitte chose pou mo pays ».

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %