September 26, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

DR. DAS MOOTANAH , CEO METRO EXPRESS: « Un mode de développement qui va revigorer les villes »

0 0
Read Time:7 Minute, 24 Second

La première phase du projet sera prête fin septembre

Un travail d’arrache-pied est effectué pour concrétiser ce projet colossal. Une réalisation qualifiée de « grande première » par le CEO de Metro Express, le Dr Das Mootanah, qui fort de son expérience sur le plan international, affirme n’avoir jamais assisté à un si dur labeur pour relever ce défi de concrétiser un tel projet d’envergure en moins de deux ans et demi. Il ne passe pas par quatre chemins pour dire que : « le métro léger est un développement intégral qui va revigorer les villes ». Et d’ajouter que la première phase de métro Léger sera prête fin septembre. C’est ce qui ressort de l’interview accordée au MAZAVAROO à son bureau à Ebène.

Interview réalisée par Ali SAYED-HOSSEN

Peut-on savoir où en est-on avec le projet Métro Léger ?

Permettez-moi de vous dire d’abord que le Métro Léger (ML) est avant tout un mode de vie à Maurice. C’est un projet national. Il est très important que les gens apprécient le ML à sa juste valeur. Il ne s’agit pas que d’un transport public. C’est un développement majeur qui va revigorer les villes, notamment Curepipe, Vacoas, Quatre-Bornes, Rose-Hill, Beau-Bassin ainsi que la capitale. 

Ce projet entraînera plusieurs créations d’emplois. Il faut aussi noter que le ML ne sera pas en compétition avec les autres modes de transport. Au contraire, il viendra complémenter les modes de transport existants. Le public aura certainement plus de choix.   Le ML est considéré comme un mode de transport basé sur un système intégré. Au risque de me répéter, le ML entraînera de la création d’emplois et à côté avec ces nouveaux emplois, il y aura un nouveau paysage sur les gares avec des emplacements commerciaux, des magasins, des hôtels et autres types d’activités….

….Quand vous parlez de création d’emplois, celle-ci tournera autour de combien ?

Ecoutez , déjà dans sa phase préparatoire 3 000 emplois vont être créés avec ce projet. Maintenant vous imaginez-vous avec sa mise en application, le nombre de personnes qui pourront se faire embaucher pour une activité quelconque liée à ce projet.

Parlez-nous de l’aspect organisationnel pour mener à bien ce projet….

Je dois d’abord préciser que nous sommes à temps pour terminer la première phase du projet ML. Cette première phase constitue le trajet de Rose-Hill à Port-Louis. Ce sera un trajet de 12.4 km et la phase 2, qui constituera le trajet de Port-Louis à Curepipe, sera sur une distance de 26 km au total. Nous avons pu relever ce grand défi en respectant toutes les exigences techniques des normes internationales. Je dirai que c’est une grande première, surtout de veiller au grain toutes les exigences techniques. 

Avec nos différents partenaires qui chacun a un rôle particulier, nous réaliserons un projet qui a nécessité beaucoup de monitoring et de précisions, tant sur le plan technique et administratif. Sans oublier le secteur de la communication qui aura un rôle prépondérant dans ce projet. On a scrupuleusement surveillé trois niveaux de sureté pour s’assurer que tout se fera dans la manière la plus professionnelle. 

Hormis l’aspect technique, on a aussi travaillé avec les différents acteurs de la société civile, avec les officiers du ministère des Infrastructures publiques, ceux de la CWA, de la WWMA, du CEB ainsi que les policiers. On a eu des multiples réunions pour s’assurer que tout se fait selon les normes internationales et surtout dans le lapse de temps qu’on a. Je dois le dire haut et fort : nous avons pu relever ce défi. Si on n’avait pas organisé ces réunions, la situation n’aurait pas été la même qu’aujourd’hui. En un mot, tout le monde a été très collaboratif. Une date pour le lancement du projet ? Fin septembre. Les infrastructures sont à 90% prêtes et d’ici le 20 septembre on aura tout terminé. Les trains commenceront à rouler sur les 12.4 km. Du 22 au 29 septembre, nous passerons à la phase essai, c’est ce qu’on appelle techniquement « trial run ».

Alors parlez-nous justement des caractéristiques du train…

Il y aura sept wagons et le nombre de places est de 307, dont 25% assis et 75% debout. Tous les compartiments seront climatisés et ce sera 100% « low floor ». Il y aura un espace qui sera alloué aux chaises roulantes, quant au prix du ticket, il sera aligné à celui d’un ticket d’autobus. 

Je dois souligner qu’à ce stade, nous procédons actuellement à notre campagne de sensibilisation et d’explication par le biais des textes et des clips sur Facebook. Il est essentiel de faire comprendre aux gens que ce sera différent de voyager par le train, il faudra leur expliquer comment s’embarquer dans un train et même comment utiliser la machine de ticket automatique. 

N’appréhendez-vous pas une baisse dans le nombre de passagers après un certain temps alors que les gens sachent qu’ils doivent se tenir debout tout le long du trajet, surtout que ce train aura majoritairement des places debout ?

Le trajet de Rose-Hill à Port-Louis se fera en 19 minutes contre une heure par bus. Donc cette question d’appréhension ne se pose pas.

Venons-en à une toute autre question : Il parait qu’on n’a pas procédé à un « soil test » pour mesurer l’impact du poids des engins. Comment rassurer ces propriétaires des maisons qui craignent que des dommages telles des fissures ne soit causé à leurs appartements ou à leurs maisons ?

Je vous assure ici que tous les tests ont été effectués pour s’assurer qu’il n’y ait pas de fissures ou des chocs causés par des vibrations. D’ailleurs les techniciens utilisent une nappe spéciale anti-vibration sous les rails pour protéger tout risque de fissure. Il n’y a donc pas de risque à ce sujet. Et je dois vous dire aussi qu’on est encadré par une équipe internationale pour mener à bien ce projet.

L’aspect
environnemental

Avec la venue du ML, la pollution environnementale disparaitra. Pour cause, le train n’émettra pas de fumée toxique comme font nombre de véhicules fumigènes. En plus pour chaque arbre abattu dans le cadre de ce projet, MEL doit replanter trois arbres sur la place Roland Armond à Beau-Bassin. En plus, un parc naturel sur huit arpents sera érigé à Ebène. Ce parc comprendra un jardin d’enfants, une esplanade, un gymnase en plein air et autres facilités. Celui-ci se situera à l’arrière du CEB de Rose-Hill et plus de 62 000 arbres seront plantés.   

«  Le ministre Bodha a été proactif… »

« Ce projet de ML en est un le plus complexe que le pays ait déjà eu », propos du Dr Das Mootanah à la fin de son interview avec Mazavaroo. « Je tiens à remercier le gouvernement de Pravind Jugnauth qui a eu le courage et la détermination d’implémenter ce projet. Je remercie aussi le ministre de tutelle, Nando Bodha, qui a su prendre l’initiative pour nous faciliter dans nos taches. Je dois dire que je préside beaucoup de  réunions, sans oublier des steering commitees avec le Premier ministre quand le besoin se faisait sentir. Je tiens aussi à remercier les autorités policières qui nous ont assisté et tous les membres du Board de Métro Express pour leur assiduité ». Pour rappel, le gouvernement a voté trois projets de loi par rapport au projet ML. Il s’agit de Light Rail Act 2019, Road Traffic Amendment Act 2019 et le land Transport Authority Bill. Ces trois projets de loi seront proclamés le 16 septembre prochain pour avoir force de loi.

Qu’est-ce
que coute
le projet ML ?

Rs 18.8 MDS pour la totalité du projet. Il s’agit d’un « fixed contract cost ». Toutefois, la phase une du projet coute légèrement plus que celle de la phase 2, soit environ 60% du cout total de Rs 18.8 Mds. Selon des explications officielles, ceci est dû au « numerous elevated structures at various locations, namely Rose-Hill elevated station, Chebel underpass, St Louis flyover, GRNW bridges and La Butte to Caudan flyover… ».

Il serait aussi bon de signaler que la deuxième phase a déjà débuté. « On a commencé avec celle de 2A, c’est-à-dire Quatre-Bornes. Celle-ci s’achèvera fin de l’année prochaine. Par conséquent le public pourra voyager sur le trajet Quatre-Bornes-Rose-Hill et Port-Louis. Ce n’est qu’en septembre 2021 que le projet sera complété. Et de cette date, le ML couvrira le trajet Port-Louis-Rose- Hill-Quatre-Bornes et Curepipe ».

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %