June 29, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Lifestyle

Dr Gessan Balloo, généraliste : «Les fumeurs qui veulent décrocher doivent en connaître le motif»

0 0
Read Time:3 Minute, 24 Second

La hausse des prix des cigarettes encouragera-t-elle des fumeurs à arrêter ? Le Dr Gessan Balloo, de l’association SMP, est pessimiste. A Mazavaroo, il explique pourquoi la cigarette rend aussi dépendant.

Une majoration de Rs 5 à Rs 10 sur les prix des cigarettes est entrée en vigueur le 5 mai. Depuis, c’est la grogne chez les fumeurs. Si certains sont résignés à mettre la main à la poche, d’autres, en revanche, ont pris la décision de diminuer leur consommation, voire d’arrêter. Sauf que ce n’est pas aussi facile que cela. Le Dr Gessan Balloo, de l’association Solidarite Marye Pike (SMP), nous explique pourquoi.

1. Qu’est-ce qui entraîne l’addiction ?

L’addiction est une dépendance. Elle est liée à la tolérance et au manque. La nicotine est une molécule chimique psychoactive, elle agit sur notre cerveau. Elle entraîne une dépendance physique qui se traduit par une sensation de manque lors du sevrage. Selon une étude, l’addiction à la cigarette a le même caractère additif que la cocaïne ou l’héroïne.

2. Pourquoi est-ce aussi difficile d’arrêter de fumer ?

Au-delà des enjeux financiers, il faut savoir que le caractère addictif de cette substance a une déchéance sur la psychologie. La cigarette produit de la dopamine, une molécule biochimique qui permet la communication au sein du système nerveux, et l’une de celles qui influent directement sur le comportement. Elle provoque la sensation de plaisir, qui est donc indispensable à la survie de l’individu.

3. Quelles sont les méthodes pour diminuer, voire arrêter sa consommation de cigarettes ?

Il est nécessaire de prendre en compte plusieurs facteurs dans les stratégies de lutte contre le tabagisme. Les fumeurs qui veulent décrocher doivent en connaître le motif. Ils doivent être motivés et s’attacher à la raison afin de prendre une décision. Li bizin kler dan so latet, li bizin krwar dan sa rezon-la. Plusieurs méthodes peuvent aider une personne à arrêter de fumer, notamment les gommes, patches ou faire du sport. C’est la clé pour réussir un sevrage.

4. Le cancer du poumon est-il plus fréquent chez les fumeurs ? De quelles autres pathologies peuvent-ils souffrir ?

La cigarette est un des facteurs qui entraînent le cancer du poumon. Le tabagisme est un facteur de risque important de maladies chroniques. Les gens qui fument sont deux fois plus à risque de subir un accident vasculaire cérébral, de perdre la vue, de souffrir de cataracte et de la parodontie (partie de la dentisterie qui est spécialisée dans le traitement du parodonte, c’est-à-dire les tissus de soutien de la dent : gencive, tissu osseux, cément et ligament parodontal), de maladies cardiaque, coronaire, artérielle, périphérique, ou encore d’un dysfonction- nement érectile. La cigarette diminue la réserve de bons ovules, ce qui réduit les chances de grossesse et accélère la ménopause.

Il ne faut pas gâcher ce que la nature a à nous offrir et il ne faut pas prendre de risque lorsqu’on attend un bébé. Fumer pendant la grossesse accroît le risque d’avoir un fœtus ou un nouveau-né avec une malformation.

Les autorités ont un rôle à jouer

Selon le Dr Gessan Balloo, beaucoup de jeunes sont accro à la cigarette. Les premières bouffées de la cigarette aspirées «pour faire comme les autres» ou «se donner un genre», peuvent entraîner l’addiction. «Le problème à Maurice, se ki bann boutikie pa kas tet si zot pe vann sigaret ar miner», déplore-t-il.

Le médecin est catégorique : «Il est grand temps d’agir !» Pour le Dr Balloo, il faut impérativement préciser, pendant les campagnes de sensibilisation, qu’il ne faut pas essayer de fumer. «J’ai constaté qu’à la sortie des établissements scolaires, certains garçons sortent leur cigarette et fument sans gêne.» Or, martèle-t-il, «les autorités ont un rôle à jouer».Du reste, ajoute le médecin, «je ne crois pas que la hausse des prix des cigarettes a un impact pour encourager les fumeurs à diminuer ou arrêter».

PAR AUDREY LADOUCEUR

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %