Read Time:5 Minute, 13 Second

Ce mardi 17 août a été marqué par plusieurs enquêtes. Depuis 7h30, et ce jusqu’à midi, les commissaires de courses étaient à pied d’œuvre. Si Bernard Faydherbe (Moschino) s’en est bien sorti, pas surprenant, par contre Akash Aucharaz (Bollinger) et Swapneel Rama (High Voltage) ont pris trois et quatre semaines de suspension respectivement. Quant à l’assistant-entraîneur, le Dr Gopal Gujadhur, il a écopé de Rs 5 000 pour ‘mis-conduct’ alors que Jameer Allyhosain (Seoul) s’est vu infliger une amende de Rs 20 000 pour avoir laissé sa monture dérivée à l’extérieur en ligne droite.

Bernard Fayd’herbe est en passe de devenir l’enfant chéri du turf mauricien. Le handling de Moschino a été passé à la loupe en présence du jockey et de son entraîneur. Bref, on avait l’impression que l’équipe de Stephan De Chalain cherchait plus à avoir une explication du jockey sur son manque de “usual vigour and determination” en ligne droite sur Moschino et aussi sur sa décision de ne pas améliorer sa position à l’intérieur de Paddingtons Luck aux abords du 400m. Fidèle à lui-même, le rusé Fayd’herbe a bien défendu son cas avec ses “couldn’t believe my luck” lorsque G I Joe ait délaissé les barres en début de la descente ou encore les “I was in a perfect position”ou “they gone too soon” en faisait allusion aux moves de GI Joe et Paddington Luck au 500m.

Pour le Sud-Africain, dans la ligne droite, le cheval “was not catching any ground” et qu’il n’y avait pas de raison pour qu’il adopte son “bouncing style”. L’entraîneur Vincent Allet était lui pleinement satisfait de la monte de son jockey.

Aucune action n’a été prise contre Bernard Fayd’herbe à l’exception d’un avertissement qui se lit comme suit: “We don’t want to see any ride like that anymore.”

Aucharaz plaide non-coupable, Alain Perdrau irrité pas ses explications !

Lui, il peut s’estimer heureux de quitter la salle des commissaires qu’avec trois semaines de suspension “for not riding to the satisfaction of the RS”. Il a plaidé non-coupable et a insisté que l’incident survenu au passage du but a eu un ‘bearing’ sur son choix tactique.

Les commissaires se sont attardés sur les premiers 300m de la course, plus précisément sur la décision d’Akash Aucharaz de “restrain” Bollinger alors qu’il avait la possibilité de “let his mount move forward” pour “secure” une meilleure position au passage du 1300m tout en gardant Good Buddy, un de ses principaux adversaires dans la course en épaisseur. Pour les commissaires, le fait qu’il ait retenu sa monture a été ‘counter productive’ et qu’il s’est retrouvé plus loin dans la course.

Alain Perdrau a été catégorique que le jockey n’a pas “push for the position” et cela lui a coûté la victoire. Il était clair que l’entraîneur n’était pas content de la monte de son jockey et il a tenu à le lui dire en ces termes: “Push for the position, why not, why not…forget the incident. Find your position first before you settle”

Akash Aucharaz a longtemps insisté que l’incident où il a dû reprendre sa monture lorsque Anderson a bougé vers l’extérieur a eu une incidence sur sa position et qu’il n’a à aucun moment “restrain” sa monture. Le jockey mauricien a demandé à visionner les deux courses de Tiger Bond, qui hélas ne lui aident pas tout comme les images prises de la caméra positionnée à l’intérieur de la piste.

Les commissaires l’ont trouvé coupable et lui ont infligé une suspension de trois semaines. Aucharaz, qui a plaidé non-coupable, a fait cette déclaration avant que la sanction soit prononcée: “It is a joke”.

Rama choqué par la lourde sanction

S. Rama a écopé de quatre semaines de suspension pour n’avoir pas monté High Voltage à la satisfaction des commissaires. Pour les RS, il a demandé deux efforts à son coursier, soit au départ pour “clear Lasair” et ensuite demandé un deuxième effort pour passer devant le leader Zigi Zagi Zugi.

Avant d’arriver à cette conclusion, l’équipe des Stipes a écouté le recording des instructions qui leur ont été communiquées par l’entraîneur Amar Sewdyal samedi avant le départ alors que Rama avait déjà quitté le paddock. Les instructions étaient de “secure the lead” et de ne pas insister si d’autres coursiers viennent lui disputer le commandement.

Rama a confirmé les instruc- tions à maintes reprises même si stephan de Chalain a voulu faire comprendre au jockey qu’il se peut qu’il ait obtenu une instruction différente de celle entendue sur la bande sonore. Amar Sewdyal a expliqué que pour lui et son jockey, il était clair que High Voltage allait obtenir le ‘lead’ facilement, mais que Rama a pris une décision en course d’après son jugement.

Les commissaires n’étaient pas satisfaits et ont infligé une suspension de 4 semaines à S.Rama et ont demandé à Amar Sewdyal d’être plus clair dans ses instructions à ses jockeys à l’avenir. Selon nos recoupements, l’entraîneur de Zigi Zagi Zugi, Shirish Narang, était venu informer aux commissaires qu’il se peut que High Voltage allait lui mener la vie dure à l’avant.

Amende de Rs 20 000 pour Allyhosain

J. Allyhosain, en selle sur Seoul, a écopé d’une amende de Rs 20 000 pour avoir laissé Seoul dériver à l’extérieur gênant Ladys Night en ligne droite. Quant au Dr Gopal Gujadhur, il a plaidé non coupable d’avoir été ‘disrespectful’ envers le Dr Marie Claire Domingue, qui avait exigé à ce que Eyes Wide Open quitte son box pour trotter à la rue Shakespeare. “I was angry. I was loud but I didn’t shout”, a soutenu le Dr Gopal Gujadhur. Ce dernier a indiqué que le cheval avait un ‘tendon problem’ et que le vétérinaire aurait dû l’examiner dans son box. Il a plaidé non-coupable, mais les RS l’ont trouvé coupable et lui ont infligé une amende de Rs 5000. L’assistant-entraîneur ira en appel.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Training 17 août : Candy Apple dans une forme sublime
Next post Racing Tips – Meeting 17 – 2021 – Brabanzio, Var’s Elusion & Pforzheim, 3 top shots
Close