June 29, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Extension de la ligne du Métro de Rose-Hill à Réduit via Ébène : Alan Ganoo : « Le système de métro léger apportera des améliorations majeures »

0 0
Read Time:5 Minute, 21 Second

Le ministre Ganoo répondait à une question du député Reza Uteem concernant l’extension de la ligne du métro de Rose-Hill à Réduit via Ébène, lors de la séance parlementaire du mardi 25 mai. Lisez plutôt.

Le ministre des Transports et du Light Rail, Alan Ganoo a expliqué que l’île Maurice étant une économie à croissance rapide, avec un développement mixte à haute densité, une augmentation du nombre de voitures provoquera une congestion routière considérable pendant les périodes de pointe dans et autour des principales villes. Pour surmonter ces défis, le gouvernement, dit-il, met déjà en œuvre une solution qui implique un projet de métro léger aux normes internationales pour desservir les navetteurs voyageant dans la région la plus encombrée du pays, à savoir entre Curepipe et Port-Louis. « Le système de métro léger apportera des améliorations majeures et indispensables aux déplacements des communautés de la République de Maurice, ainsi que des avantages à long terme pour le transport, l’économie et la communauté », déclare le ministre Ganoo.

« Je suis fier d’annoncer que la phase 1 du projet Metro Express de Port-Louis à Rose-Hill est en opération commerciale depuis le 10 janvier 2020 et que 98 % des travaux de la phase 2 le long du tronçon de Rose-Hill à QuatreBornes sont terminés et que les tests et la mise en service du système sont en cours, tels que des essais, des tests statiques et dynamiques. En outre, les travaux sur le tronçon QuatreBornes – Curepipe progressent bien », a indiqué le ministre du Light Rail. Et d’ajouter : « Comme je l’ai déclaré dans des PQ précédents, ce gouvernement a une vision pour améliorer et régénérer le système de transport de ce pays et, comme l’a mentionné le Premier ministre à plusieurs occasions, des études sont en cours pour examiner l’extension potentielle du réseau Metro Express à travers l’île. »

La cybercité

Selon Alan Ganoo, la cybercité d’Ébène s’est avérée être une zone critique de croissance à Maurice, comme en témoigne la croissance rapide de l’emploi avec une zone nette développable d’environ 100 arpents, avec jusqu’à 70 % de la zone déjà développée. Des études, ajoute-t-il, montrent que toute la ville sera développée en 5 ans avec plus de 50 000 travailleurs, ce qui représentera près de 10 % de l’emploi total à Maurice.

De plus, en termes de croissance des entreprises, Ébène Cybercity est également devenu un lieu privilégié pour les bureaux du secteur public et privé. La cybercité d’Ébène est considérée comme le nouveau centre d’affaires de l’île pour le développement et le progrès économique futur. Par conséquent, Ébène Cybercity reste une zone d’influence potentielle pour se connecter au réseau de transport en commun par rail léger actuellement en construction.

En outre, poursuit le ministre, il existe une forte densité d’établissements d’enseignement et de santé dans la région d’Ébène. On estime que la population estudiantine comprend plus de 10 000 élèves selon la Commission de l’enseignement tertiaire 2016, et repré- sente 27 % de l’effectif total de l’enseignement tertiaire dans le pays. L’emploi dans le secteur de la santé représentait 12,5 % de l’emploi total, soit environ 3 300 emplois équivalents temps plein. D’où la décision du gouvernement d’étendre le réseau de métro léger à Réduit comme projet prioritaire.

Une infrastructure de 3,4 km

Le ministre a été informé par Metro Express Ltd que les travaux comprendront une infrastructure complexe majeure le long du tronçon de 3,4 km, à savoir :

(a) un viaduc de 548m de long reliant la superstructure existante à la station centrale de Rose-Hill jusqu’à l’entrée de SSS Ébène ;

(b) un pont ferroviaire de 120 m de long à Réduit, qui exige une attention technique particulière en raison de sa proximité avec le barrage, près d’une unité de production d’électricité, au milieu d’une topographie complexe. L’ancien pont ferroviaire existant sera préservé ;

(c) un pont ferroviaire de 90m à Rivière Sèche, là encore au milieu d’une topographie complexe, afin de préserver les infrastructures routières, entre autres.

(d) il y a aussi une infrastructure spéciale pour la connectivité entre la gare d’Ébène et la Cyber Cité d’Ébène, soit un passage souterrain, soit un pont piétonnier aérien à confirmer après une phase de conception détaillée.

La plupart de la longueur de la voie, indique le ministre, sera principalement encastrée comme à Quatre-Bornes et Vandermeersch, étant donné que le tracé traverse principalement des zones urbaines. Il y aura trois stations le long de l’alignement prolongé dont

(1) L’échangeur de RosegHill (surélevé) ;

(2) Ébène (à niveau), et

(3) L’échangeur de Réduit (à niveau) pour s’interfacer avec d’autres modes de transport.

Les travaux aux coûts de Rs 4,555 milliards

En outre, les stations seront équipées de systèmes de contrôle et de surveillance similaires à ceux de la ligne principale, ainsi que du système de priorité des feux de circulation (TSPS) et de deux centrales de traction à Ébène et Réduit. L’intégration globale des systèmes avec la ligne principale impliquera des modifications critiques nécessaires et la mise à niveau de l’OCC. Le ministre Ganoo indique que tous les travaux ci-dessus et l’extension coûteront Rs 4,555 milliards.

Cette ligne d’extension, dit-il encore, a été évaluée par un comité de diligence raisonnable composé de représentants du bureau du Premier ministre, de la TMRSU, du ministère des Transports terrestres et du Light Rail, du ministère des Finances, de la Planification économique et du Développement (MOFEPD) et de Metro Express Limited (MEL), conformément à la loi sur les marchés publics dans le cadre de « G-to-G Agreement ». Le DDC a conclu que la proposition de L&T concernant le projet d’extension répondait aux exigences de MEL et représentait un bon rapport qualité-prix.

Achèvement du projet prévu pour 2023

Selon MEL, L&T a déjà commencé les travaux de conception détaillée, dont les études géotechniques, à partir de mai 2021 et la date d’achèvement est prévue pour le début de 2023. « Je suis informé par le ministère des Finances, de la Planification économique et du Développement que l’extension du projet est prévue d’être financée par une ligne de crédit comme pour le projet principal », dit-il.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %