January 28, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Festival international kreol : « Il y a des zones d’ombres », dit Joyce Veerasamy

0 0
Read Time:1 Minute, 54 Second

L’organisation de ce festival s’est faite, il semblerait, en catimini et Joyce Veerasamy dénonce le fait que, sur les 146 artistes inscrits, 39 seulement ont été retenus alors que les critères de sélections n’ont, selon lui, jamais été publiés.

Joyce Veerasamy défend depuis des décennies les intérêts des artistes mauriciens, des jeunes et des moins jeunes et c’est d’ailleurs pour cette raison que l’organisation de l’édition 2022 du Festival International Kreol l’a interpelé. « Le Festival International Kreol est une aubaine pour nos artistes, et ces derniers attendent le mois de décembre pour se faire un peu d’argent », explique-t-il. Effectivement, cet événement attire annuellement une foule de près de 15 000 personnes et c’est l’occasion rêvé pour nos artistes de pouvoir se produire sur scène devant une foule assoiffée de musique et de détente après deux ans sous les interdictions engendrées par la pandémie.

Mais selon Joyce Veerasamy, la chance n’a pas souri à tous nos artistes cette année, uniquement aux 39 sélectionnés sauf que les critères de sélection n’ont jamais été connus. « Plus que les autres années, l’organisation de cet événement comporte des zones d’ombres. L’inscription s’est faite en catimini, et les organisateurs ont un devoir de venir s’expliquer auprès de ces centaines d’artistes lésés. Quand a eu lieu les inscriptions, et quels étaient les critères ? Sur quelle base les 39 artistes chanceux qui seront à Mahébourg ont-ils été retenus ? », s’interroge-t-il.

À cet effet, il a approché l’organisateur de cet événement, Lindsay Morvan, qui l’a assuré que les critères de sélection avaient été publiés dans les journaux. « Mais de quel journal parle-til ? Je n’ai pas vu passer cette information dans aucun quotidien ou autres », affirme Joyce Veerasamy. « J’attends la réaction du ministère concerné à ce sujet », ajoute-t-il.

Entretemps, l’ICAC a prévu d’enquêter sur le choix des artistes sélectionnés car la commission a en effet un doute que cet exercice se soit déroulé dans l’équité et la transparence. « Même si on sait que l’ICAC est un bouledogue sans dents, ils ont sûrement raison de s’intéresser à l’édition de 2022. J’espère qu’ils agissent dans la transparence et que justice soit faite », conclut Joyce Veerasamy.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.