January 27, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Food Systems Summit – 75 % de nos produits alimentaires sont importés selon Maneesh Gobin

0 0
Read Time:2 Minute, 30 Second
Restructurer l’agriculture pour réduire les importations et sécuriser l’approvisionnement alimentaire national.

Le 27 juillet dernier, le ministre de l’Agro-Industrie a, par visioconférence, indiqué au Resident Coordinator des Nations Unies basé à Maurice et aux chefs de délégations et représentants des États participant au Food Systems Summit que l’île Maurice importe 75 % de ses produits alimentaires. Maneesh Gobin a également indiqué que le pays produit environ 9 % de ses besoins totaux en viande et 2,5 % en lait. Une déclaration en marge du Food Systems Summit, prévu en octobre prochain.

Manish Gobin a aussi précisé que malgré que le pays soit considéré comme autosuffisant en volaille et en œufs, à presque 100 %, ce secteur dépend énormément des matières premières qui sont importées pour la production d’aliments pour les animaux. Aussi, le ministre a indiqué que presque tous les fruits de mers qui sont consommés localement sont importés et que la pêche en haute mer, notamment la pêche au thon, est particulièrement pratiquée par des entreprises internationales dans la zone économique exclusive de Maurice, et beaucoup le font sans autorisation, c’est-à-dire par des moyens illégaux, non réglementés et non signalés.

Selon Maneesh Gobin, le Food Systems Summit qui sera organisé en octobre 2021, s’inscrit dans le cadre de la « Decade of Action » en vue d’atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) d’ici 2030. Toujours selon Maneesh Gobin, le Food Systems Summit vise à lancer de nouvelles actions afin de réaliser des progrès sur les 17 Objectifs de Développement Durable, et que chacun de ces objectifs repose sur des systèmes alimentaires plus sain, plus équitables et plus durables.

Les ressources financières seules ne peuvent plus garantir la disponibilité et la sécurité alimentaires, du fait que les conditions climatiques défavorables affectent certains grands pays exportateurs de denrées alimentaires. Selon le ministre de l’Agro-Industrie, comme toutes les îles insulaires, l’île Maurice est exposée aux risques de crise alimentaire ainsi qu’à d’autres chocs externes. La pandémie du COVID-19 a d’autant plus révélé les faiblesses de nos systèmes alimentaires et a causé des difficultés économiques qui ont provoqué des perturbations sérieuses des services.

Maneesh Gobin a affirmé que le gouvernement mauricien a l’intention de maintenir un dialogue constant avec toutes les parties prenantes dans son effort vers un système alimentaire sûr, durable et fiable aux niveaux national et régional.

« Nous avons l’intention de maintenir un dialogue constant avec toutes les parties prenantes et la communauté dans son ensemble dans notre effort vers un système alimentaire durable, sûr et fiable aux niveaux national et regional », a-t-il dit.

En dernier lieu, Maneesh Gobin rappelle l’importance de restructurer l’agriculture de Maurice afin de réduire la dépendance du pays envers les importations et de sécuriser l’approvisionnement alimentaire nationale. Le ministre indique que ce défi exige une approche à plusieurs volets, avec des actions et des interventions à divers niveaux de la production agro-alimentaire.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %