August 14, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Local Sports

Hippisme – Début de la saison 2021 le 8 mai : La reprise est-elle encore une fois remise en cause ?

0 0
Read Time:3 Minute, 30 Second

• La MTCSL refuse de débuter la saison sans la PML de Jean-Michel Giraud

La Mauritius Turf Club Sports and Leisure Ltd avait tout récemment émis un calendrier provisoire pour la reprise des courses. Or depuis la fin de la semaine, le son de cloche semble avoir changé. En cause : le bras de fer entre Jean-Michel Giraud et la GRA. Le président du MTC en ferait une affaire personnelle, compromettant ainsi le début de la saison hippique.

I l y a deux semaines, nous posions cette question dans nos colonnes : la reprise de la saison hippique est-elle compromise ? Nous pensions depuis que de l’eau avait coulé sous les ponts. Et, surtout, que le Mauritius Turf Club (MTC) et sa compagnie MTC Sports and Leisure Ltd (MTCSL) avaient compris que le «Broken windows effect» ne les mènerait pas loin. La théorie du carreau cassé est une analogie de comment les petites détériorations que subit un espace public ou une structure telle que le MTC, engendrent inévitablement un délabrement plus général des cadres de vie et des situations humaines qui en relèvent.

Mais c’était sans compter sur le «Puppet master» Jean-Michel Giraud. La MTCSL refuse, en effet, de débuter la saison le 8 mai, comme initialement prévu, si le président du MTC n’obtient pas sa Personal Management Licence (PML), sésame indispensable octroyé par la Gambling Regulatory Authority (GRA) à toute personne impliquée directement dans les courses mauriciennes.

Pourtant, ils étaient nombreux à penser que le MTC — et la MTCSL — avait fini par mettre de l’eau dans son vin après la convocation de Jean-Michel Giraud dans les locaux du Central Criminal Investigation Department en raison de ses propos sur cinq bookmakers. Sans compter les nombreux points en suspens auprès de la GRA, qui ont eu pour conséquence de retarder consi- dérablement la décision de cette instance d’accorder à la MTCSL sa licence d’organisateur des courses.

La nomination de Jérôme Tuckmansing, qui est détenteur d’un BSc de l’université de Maurice et membre de l’Association des comptables agréés, comme CEO intérimaire du MTC / MTCSL, le 16 avril dernier, suivant la démission de Mike Rishworth, avait également requinqué les turfistes. Dans un communiqué publié sur son site web, le MTC a fait savoir que Jérôme Tuckmansing, qui est le directeur financier et administratif du MTC / MTCSL depuis 2015, prendra ses fonctions à compter du 1er juin 2021. Mike Rishworth ayant demandé à être libéré de son contrat de travail à la fin du mois de mai.

Une nouvelle tête, mais toujours JMG «as Puppet Master»

Avec Tuckmansing qui entre dans le jeu, nombreux pensaient que c’était bon signe. D’autant qu’en retour, la GRA avait indiqué à la MTCSL qu’elle obtiendrait très bientôt sa licence d’opération. C’est sans doute pour cette raison que la MTCSL avait émis un calendrier provisoire de 39 journées de courses, avec un début pour le 8 mai et une fin de saison le 19 décembre sans journée internationale.

Mais depuis la fin de la semaine écoulée, les vieux démons ont refait surface à la rue Eugène Laurent où Jean-Michel Giraud a revêtu son costume de «Puppet Master» afin que la MTCSL remette en cause le début de la saison pour le 8 mai.

La raison étant que le président du MTC n’a toujours pas obtenu sa PML. Selon les informations qui circulent actuellement, la MTCSL aurait brandi la menace d’un «no go» pour la saison 2021 si Jean-Michel Giraud n’obtient pas sa PML avant le 8 mai. Un nouveau «tug of war» est donc engagé entre la MTCSL et la GRA. Et tout laisse croire que Jean-Michel Giraud en fait une affaire personnelle ; tant et si bien que le président du MTC peut aller jusqu’à compromettre la saison 2021 toute entière. C’est ce qui explique pourquoi il pratique la théorie du carreau cassé dans son duel avec la GRA. Dans cette situation, les perdants sont les turfistes, les propriétaires de chevaux et les écuries. Sans oublier ces milliers de personnes dont le destin et la survie de leurs familles sont étroitement liés aux courses.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %