November 30, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Lifestyle

Journée internationale du vélo – La petite reine vous (re)donne la pêche !

0 0
Read Time:4 Minute, 44 Second

Les bienfaits du vélo sont multiples, notamment au niveau de la réduction des risques de certaines mal-adies, dont cardiovasculaires. Pour nous en dire plus, Mazavaroo donne la parole au Dr Joy Gopol et au coach sportif Bertrand Jeantou.

Activité physique et bonne santé vont de pair. Faire du sport régulièrement contribue à nous protéger de maladies graves, telles que l’obésité, les mala-dies cardiaques, le cancer, les maladies mentales, le diabète et l’arthrite. En cette Journée internatio-nale du vélo, ce jeudi 3 juin, le Dr Joy Gopol et Ber-trand Jeantou, coach sportif, nous parlent des bienfaits de la petite reine.

«Dan lemond, kapav plis ki enn miliar dimounn fer velo sak zour, pou transpor, lwazir ou spor», fait d’emblée ressortir le Dr Joy Gopol. En effet, se rendre sur son lieu de travail ou au magasin en vé-lo est l’un des moyens les plus efficaces de combi-ner un exercice régulier avec notre routine quoti-dienne. C’est là l’une des meilleures façons de ré-duire les risques de problèmes de santé liés à un mode de vie sédentaire.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) re-commande aux adultes de pratiquer chaque se-maine une activité physique aérobique modérée, telle que le vélo, pendant au moins 150 minutes. Ce que préconise également le coach Bertrand Jeantou — Daniel Jeantou à l’état civil —, sur une période de 5 jours à 6 jours. Donc, 25 à 30 minutes au quotidien. «Pour les bodybuilders / Crossfitters, je recommande de faire 10 minutes avant votre ses-sion de musculation et le reste après, ou la totalité du cardio quotidien après la session de muscula-tion.»

Quels sont les avantages ? Bertrand Jeantou ex-plique que cela diminue les risques de problèmes cardiovasculaires. «Donc, par défaut, cela réduit les risques de crise cardiaque, surtout chez les per-sonnes âgées ou celles qui souffrent de problèmes de santé (génétiques / héréditaires ou contractés au fil des années)», dit-il.

En effet, selon des recherches, le cyclisme diminue notamment le risque de maladies cardiovascu-laires. Par exemple, une étude de 2017 suggère que les personnes qui se rendent au travail à vélo connaissent des avantages notables pour la santé, notamment un meilleur fonctionnement cardiovas-culaire. En sus d’un risque réduit de 46 % de déve-lopper une maladie cardiovasculaire, ils ont un risque réduit de 52 % de succomber à cette mala-die. Sans compter que cela peut diminuer le risque de développer un cancer.

Faire du vélo améliore aussi la pression sanguine et contribue à réduire la pression artérielle sur une certaine période. D’après des études, après trois mois, la pression artérielle peut diminuer de 4,3 %, et de 11,8 % après six mois. Une étude de 2017 fait valoir que le vélo est une méthode efficace pour réduire la pression artérielle chez les personnes at-teintes de diabète de type 2.

En comparaison au jogging ou à la course à pied, le cyclisme est un «low impact» sport pour les join-tures. Ce qui fait du vélo une activité physique adaptée à toutes les tranches d’âge. Point bonus pour ceux qui font du bodybuilding : faire de la bi-cyclette ne détruit pas autant les muscles que la course à pied et aide les jointures et muscles des jambes et les «Lower Back Stabilizer Muscles» pour les squats et deadlifts. «Le vélo peut se faire en ap-partement ou en plein air. Donc pas de raison de ‘skip’ les jours de cardio !»

Faire du vélo à une vitesse intermédiaire brûle une tonne de calories. Une personne en surpoids brûle une plus grosse quantité de calories dans une pé-riode de 30 minutes, soutient le coach. Ce qui rend cet exercice un allié formidable pour perdre du poids. Sans compter que c’est une activité phy-sique plus adaptée que le jogging pour les gens en surpoids et ayant une mobilité réduite au ni-veau des jambes. «En faisant du vélo, vous voyez du paysage. Profitez-en !» lance Bertrand Jeantou.

Des bienfaits pour la santé mentale

Le Dr Joy Gopol fait ressortir que faire du vélo con-tribue aussi à améliorer notre santé mentale. C’est, du moins, ce qu’a démontré une recherche menée sur un échantillon de plus d’un million de per-sonnes aux États-Unis. Une autre étude de 2019 met également en évidence un lien entre les deux, ainsi que des améliorations de certaines fonctions cognitives. Cet exercice régulier peut aider à ré-duire l’anxiété et la dépression.

Bertrand Jeantou, développeur devenu coach

Au départ, c’est en tant que développeur de jeux vidéo qu’il évoluait. Daniel Jeantou, ou Coach Dan ou tout simplement Dan pour ceux qui le connais-sent, était alors en surpoids, confie-t-il. «Je pesais environ 100 kg à 120 kg. Je me suis mis en tête de casser les stéréotypes et devenir un développeur avec un physique de super héros», lance-t-il.

Mission accomplie pour le jeune homme qui s’est depuis reconverti en Coach sportif et nutritionniste sportif — et toujours développeur dans son temps libre. Son objectif est d’aider un maximum de gens à comprendre comment perdre du poids et avoir le physique rêvé.

«J’offre actuellement des cours d’arts martiaux, 101 Coaching & Diet, et après la levée du confinement, des Group Course pour les aspirants athlètes. J’ai aussi deux livres en préparation. Un Training Manual et un Diet Recipe Book pour perdre du poids et aus-si prendre du muscle», souligne-t-il.

Vous pouvez retrouver Daniel (Bertrand) Jeantou sur ses réseaux sociaux, Alphafncoach sur Insta-gram et Alpha Fitness & Nutrition sur Facebook.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %