December 5, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Sports

Laurent Blanc admire la philosophie de jeu de Pep Guardiola

0 0
Read Time:2 Minute, 32 Second

Sans club depuis son départ du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, qui aurait pu rebondir à l’Olympique Lyonnais si Rudi Garcia ne lui avait pas été préféré pour succéder à Sylvinho, n’en reste pas moins un observateur assidu du ballon rond. Passionné, le Champion du Monde 1998 garde un oeil spécial sur le jeu mais aussi et surtout sur ceux qui, comme il le fait quand il est entraîneur, font tout pour lui donner vie et le respecter.

Ainsi, c’est donc tout naturellement que Laurent Blanc apprécie ce que propose Pep Guardiola, son ancien partenaire au FC Barcelone, dont il admire véritablement le travail, comme il l’a confié dans un long entretien accordé à France Football.

“Pep est parvenu à sublimer sa philosophie de jeu pendant ses quatre années avec le Barça. Je me souviens de matches mémorables contre le Real, le 6-2 à Madrid (le 2 mai 2009) ou le 5-0 au Camp Nou (le 29 novembre 2010), ou en finale de Ligue des champions (en 2009 et 2011 contre Manchester United), c’était du grand art ! Alors, oui, on était à Barcelone, le berceau de ce jeu-là. Oui, il y avait Messi. Oui, il y avait Xavi, Busquets et Iniesta au milieu. Mais qui les a associés et fait jouer ainsi ? Croyez-moi, ce n’est pas donné à tout le monde”, a d’abord assuré le technicien, notamment passé par le PSG et les Girondins de Bordeaux.

“Il ne déviera jamais de sa ligne directrice. Ou alors, ce jour-là, il arrêtera”
“On ne peut pas comprendre Pep et sa philosophie si on ne connaît pas l’histoire du joueur et celle de l’homme, car tout découle de là. Pep est d’abord un enfant de Barcelone et de la Masia. Il possède le même ADN, la même identité, et il était fait pour ce club, pour y jouer mais également pour y commencer sa carrière d’entraîneur. Il n’y avait pas meilleur endroit”, a aussi confié

Laurent Blanc, marqué par la connaissance de Pep Guardiola lors d’une rencontre.

“J’ai rencontré Pep il y a six mois. Quand tu parles de jeu avec lui, c’est vraiment de la folie et ça peut souvent durer des heures. Il part dans tous les sens, son excitation devient soudainement incroyable et il arrive toujours à trouver des arguments à tout, soit pour te contrer, soit, au contraire, pour te dire qu’on peut encore aller plus loin. Son obsession étant d’améliorer sans cesse le jeu et l’efficacité de son équipe, il est donc capable de remettre en question beaucoup de choses et, pour commencer, il essaie toujours d’apporter une petite nouveauté, une touche différente. C’est un enragé du jeu… Mais il ne déviera jamais de sa ligne directrice. Ou alors, ce jour-là, il arrêtera”, a terminé le Français. C’est un fait qu’on ne peut pas lui enlever, Pep Guardiola est en effet quelqu’un de passionné

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %