April 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

LE DOUBLE-FACE DE NAVIN À L’ÉGARD DE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE

Il y a tout un paradoxe entre ce que dit NCR en public et ce qu’il pratique à l’ombre. Ce qui nous incite à pousser la présomption jusqu’à affirmer que le double langage est courant chez le leader du PTR. Ce qui dangereux est que c’est à l’égard de la communauté musulmane qu’il le manifeste le plus souvent. Nous avons retenu deux cas parmi tant d’autres et qui sont un exemple parfait d’hypocrisie, de double face et de mensonge de ce Monsieur.

Parmi ces situations où il montre son vrai visage, rappelons sa promesse en avril 2010 à Plaine-Verte, dans le cadre des élections générales, quand il clame haut et fort qu’en cas de son maintien au pouvoir, il donnae la garantie qu’une ambassade en Arabie Saoudite sera ouverte.

Non seulement, il ne tint pas sa parole, il démontra une certaine aversion, indigne d’un PM qui se targue dans tous les recoins du pays d’être un rassembleur. Ce fut quand son ministre des Affaires Étrangères lui ramèna le dossier bien ficelé et fin prêt, relatif à l’ouverture de la mission diplomatique dans la capitale saoudienne et qui n’attend que son feu vert. << SA PA NOU PRIORITÉ…>>, lancera-t-il à l’adresse du ministre tout refroidi.

Pour la petite histoire, c’est ce même Pravin Jugnauth (que des musulmans mettent à l’index, peu renseignés sur les vérités des coulisses) qui concrétisera le projet d’ambassade en 2017, sous l’impulsion d’un SOODUN artisan de nouvelles relations privilégiées avec le royaume saoudien.

Cette parenthèse nous conduit à l’autre décalage entre le langage corporel de Navin Ramgoolam et ses gesticulations non-visibles. C’était lors de l’affaire de l’azaan qui provoqua un vacarme en 2007, avec l’ami proche de Navin, Me. Gavin Glover au centre du tourbillon, puisque celui-ci porta en Cour les <>.

Conciliant en apparence avec ceux qui protestaient, il eut des réactions qui feraient froid dans le dos de cette communauté dont une partie prend NCR pour un grand défenseur de ses libertés d’expression. Au départ, comme dans l’affaire Kaya, il se réfugia dans un silence qui souleva, en premier, l’indignation même de son parlementaire SHAKEEL MOHAMED lequel fustigea l’immobilisme de son PM << Ce n’est pas par le silence qu’il réglera cette affaire>>. Ajoutez à ceci l’étiquette du comportement de l’autruche collé sur le dos de N. Ramgoolam par son député.

Selon son propre lieutenant, Navin tout colérique aurait vomi des grossièretés et des vulgarités. Il ira plus loin en donnant des instructions d’une intolérance répugnante au Commissaire d’alors. Et dire, qu’à chaque fois qu’il est invité dans des fonctions de la communauté musulmane, il cherche à faire croire qu’il veut son bonheur.

Quand il ne ment pas, Navin est d’une malhonnêteté stupéfiante. Son double face lui explose au visage aujourd’hui. Il lui sera désormais difficile de prétendre caresser dans le sens du poil par la porte de devant et de faire exactement le contraire par la porte de derrière. Les arabesques de Navin Ramgoolam ne passeront plus.