Read Time:4 Minute, 58 Second

Quand l’injustice et l’hypocrisie se mélangent, le cocktail est indigeste. Tout citoyen juste et sensé doit reconnaître au ministre de la Santé son droit de fêter, de chanter, de danser, de s’amuser pour accueillir le Nouvel An. Il est un être humain comme tout le monde et il faut respecter son goût et sa passion, sa liberté et son intimité. Que celui qui a célébré les fêtes de fin d’année chez lui en famille en portant le masque et en maintenant scrupuleusement les gestes barrières jette la première pierre au Dr Kailesh Jagutpal, victime des hypocrites et des frustrés sur les réseaux sociaux depuis qu’une vidéo le montrant entouré de ses proches en train de profiter d’un moment festif !

Kailesh Jagutpal est adulte et vacciné et peut bien se défendre, mais quand on va jusqu’à porter plainte pour une célébration familiale, donc sans que les convives n’aient aucunement enfreint les règles sanitaires, il n’y a même pas lieu de s’attarder sur les motivations politiques de ses accusateurs. Autant que nous le sachions, il n’y a pas eu d’interdiction pour se réunir chez soi pour une célébration quelconque et encore moins pour le réveillon. Personne ne peut venir dire que c’est autour des membres de la famille et des amis proches, tous portant le masque et respectant la distanciation sociale, qu’on a dansé et qu’on s’est souhaité les vœux les meilleurs pour une bonne et heureuse année, saine et prospère. Alors pourquoi tout ce tamtam, tout ce cirque parce qu’un ministre a chanté et dansé aux côtés d’êtres qui lui sont chers ? Pourquoi ce comportement affecté et excessif parce que c’est le ministre de la Santé et que rien, en cette capacité, ne l’interdit de se défouler sans abuser et transgresser comme on l’a vu sur la vidéo que quelqu’un a fait circuler pour nuire à la réputation et à l’honneur de ce membre du gouvernement ?

Le lynchage médiatique, surtout sur la toile, envers le Dr Jagutpal est donc injuste et indigne de la part de ce groupe d’internautes qui ne rate aucune occasion pour poster des commentaires qui frisent la haine et le racisme. Ceux qui connaissent Kailesh Jagutpal bien avant son entrée en politique vous diront que cet homme rempli d’empathie et de compassion a toujours aidé les plus pauvres. Les consultations gratuites, les conseils de santé et de bien-être judicieux et l’amabilité de ce médecin affable, attentionné et généreux sont tels que sa popularité a vite gagné tout le sud de l’île tout particulièrement. Le Premier ministre ne s’est d’ailleurs pas trompé lors des dernières législatives en lui offrant une investiture pour être la locomotive de l’alliance gouvernementale au No.13 où les adversaires avaient vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Or, avec un néophyte simple et courtois, aimé de toutes les communautés et toutes les classes pour sa gentillesse et son humilité, l’issue ne fut jamais mise en doute, surprenant même les observateurs politiques qui avaient cru que trois novices à Rivière-des-Anguilles/Souillac seraient comme un boulet dans les pieds de l’équipe de Pravind Jugnauth.

Pour son premier mandat ministériel et dans un contexte de pandémie, Kailesh Jagutpal aura tout donné en termes de sa connaissance et de son temps. Malgré certaines critiques injustifiées, il assume toujours dignement et efficacement ses responsabilités de ministre de la Santé. On sait qu’une enquête est en cours pour l’achat au prix exorbitant du Molnupiravir et qu’il avait refusé de soumettre sa démission lorsque le pot aux roses a été découvert. Il a eu raison de clamer son innocence et le chef du gouvernement a eu raison de témoigner de sa confiance et de croire qu’il n’y est pour rien dans cette louche transaction. Aujourd’hui, les investigations de l’ICAC démontrent que la connivence est venue de hauts cadres de son ministère et qu’effectivement le Dr Jagutpal a son intégrité sauve, n’ayant rien à se reprocher sur ce dossier. Même si c’est la sœur de l’un de ses collègues ministres qui est impliquée, le responsable du porte- feuille de la Santé a prouvé qu’il n’est pas de nature à s’ingérer dans de sordides affaires de fraude et de corruption ou à intervenir comme si sa culpabilité est engagée. Sa probité est tout à son honneur et son refus de démissionner suite à l’éclatement de ce scandale est la preuve de son honnêteté et de sa droiture.

En parlant de respect des institutions et du droit des plus compétents et des plus méritants, nous sommes en présence d’un cas touchant quelqu’un de très proche du ministre Kailesh Jagutpal. Ce dernier aurait pu user de sa position et de son influence pour faire nommer une personne qui lui est chère au détriment de quelqu’un d’autre à la suite d’un exercice de promotion. Le ministre de la Santé a refusé de se prêter à ce jeu malsain de favoritisme et de passedroit. C’est pourquoi nous disons plus haut que ce médecin est la cible d’attaques frivoles, méchantes, déraisonnables et abusives pour son appartenance politique. Ce patriote est un bosseur et se donne à fond dans ses responsabilités ministérielles. Ses décisions et ses réformes pour améliorer la qualité de notre service de santé portent leurs fruits. S’il a fait du concept de bulle sanitaire le point fort des célébrations familiales pour le réveillon, c’est qu’il sait perti- nemment que ses invités ne sont pas contaminés et encore moins sa famille, d’où la fête comme elle s’est déroulée sans qu’il n’y ait de transgression ou de l’illégalité.

Que ceux qui veulent chercher midi à quatorze heures reviennent l’année prochaine !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post (PDF) KICKOFF du 11 Janvier 2022 – Le Cameroun démarre bien
Next post Opération coup de poing de l’Adsu dans l’est du pays
Close