July 2, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

L’INCOMMUNICADO du ministère des AE rend S. Soodhun perplexe

0 0
Read Time:3 Minute, 16 Second

Les ambassadeurs sont pour la plupart des nominés politiques dont la fidélité et l’allégeance au gouver- nement sont incontestables et ainsi ils bénéficient du soutien indéfectible du ministère qui gère les chancelleries qu’ils dirigent, celui des Affaires Étrangères (AE). Mais, dans le cas de Soodun, il apparait que c’est le contraire. Tout est dans le flou et l’immobilisme, l’incommunicado rend perplexe l’ambassadeur mauricien en Arabie Saoudite. 

Il y a des bruits qui courent comme quoi S. Soodhun qui commandait autant de respect et d’attention lorsqu’il était ministre soit peu écouté aujourd’hui en tant que diplomate semble. Qu’est-ce qu’il explique ce décalage dans l’attitude et le mécanisme vis-à-vis d’une personnalité qui a tant fait pour le MSM, le gouvernement ? Et, la chose la plus élémentaire aurait été de procurer aux requêtes du diplomate Soodhun une forme d’expédition dont toutes nos ambassades et haut-commissariat en attendent et en reçoivent le plus logiquement du monde.

Quelle puisse être l’absence de motivation et d’égard aux dépens de l’ambassadeur, est inadmissible. À ce point Soodhun est-il considéré un moins que rien, pour que tous ses dossiers et autres affaires diplomatiques à expédier soient mis en veilleuse? Qui en veut à Soodhun ? Des fonctionnaires ?, peu probable, car il est connu de tous que ces commis du service civil sont soumis aux ordres du dispositif du pouvoir en place. Le ministre de tutelle Nando Bodha ? Cela serait anormal quand on sait que lui et Soodhun ont été très proches, alors que Soodhun était ministre. De plus, ils entretiennent des relations étroites en tant que membres hiérarchiques du Bureau politique du MSM.

Le pan du voile sera levé tôt ou tard, mais entretemps tout cet imbroglio fait un tort immense à Maurice. Jugez-en vous-mêmes de ce qu’il retourne. Écoutons Soodhun à cet effet : « I have tried all my best. The normal procedure in UAE is that consular takes 3 months to open. I met the Foreign affairs and they are giving me within this week the approval. I have agreed to close down a consular in Jeddah to cut cost so that the one in Dubai can open. Instead of some MUR 28M cost, I am opening one in Dubai in around MUR 13M and that too with 4 staff. I am trying to make things happen for Mauritius but it is clear that this is not what my parent Ministry wishes. »

Y aurait-il une certaine volonté de la part de certains pour que les relations avec les pays arabes soient déraillées ou sabotées ? Nous ne le croyons pas, sachant que SAJ et Pravind Jugnauth sont à l’avantgarde du développement intensifié des relations entre Maurice et le monde arabe. D’où l’ouverture express de cette ambassade en Arabie Saoudite. Une formalité alors que Navin Ramgoolam a passé tout son temps à vendre de fausses promesses à la communauté musulmane.

Quel que soit le mystérieux mépris, la mésestime qui se dégage du ministère des AE, il est clair qu’il ne correspond point à la déférence et aux valeurs exigées d’un tel ministère. Ce n’est pas dans la nature et l’orientation d’un ministre ou d’un gouvernement de jouer dans la cour d’esprits méchants. Il est encore temps pour qu’on se ressai- sisse et fasse amende honorable. Il y a de l’effet boomerang dans l’air et personne ne gagnera au change.

Entretemps, ce qui est bien c’est que Soodhun n’est pas homme à flancher ou perdre ses repères. Il en faut beaucoup plus pour le faire jeter l’éponge. Heureusement, car il y va de l’image et des intérêts du pays. Maurice est au-dessus de ces comportements irrévérencieux, d’une incongruité intellectuelle notoire, voire dangereuse pour le niveau de diplomatie qu’il a atteint

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %