August 14, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Marée noire : une «solution miracle» pour dépolluer l’eau de mer

0 0
Read Time:3 Minute, 12 Second
L’eau noirâtre et la poudre avant le mixage.

C’est une poudre de couleur saumonée qui, mélangée à l’eau polluée par l’huile lourde déversée par le MV Wakashio, rendrait à celle-ci sa pureté. Le promoteur de ce produit miracle nous en a fait la démonstration hier.

Serait-ce la solution miracle inespérée ? Celle qui débarrasserait enfin l’eau de mer de la côte sud-est de cette huile lourde dévastatrice pour la biodiversité marine et permettrait à nos lagons et plages de retrouver de leur superbe ? C’est en tout cas ce qu’affirme le promoteur d’une «poudre magique» de couleur saumonée que nous avons rencontré hier.

Le rendez-vous a été fixé dans l’après-midi, à Bois-des-Amourettes. Nous étions déjà sur place vers 16 h 30, tout comme ces «bons Samaritains». Chaque minute étant compté, vu que le soleil ne tarderait pas à se coucher, nos invités se sont vite mis au travail pour nous faire une démonstration des qualités de cette substance.

Dans un premier temps, dans un conteneur en plastique de cinq litres, ils ont collecté un peu d’eau de mer à la jetée de Bois-des-Amourettes. Puis, ils ont versé une certaine quantité de la poudre dans l’eau et ont attendu quelques minutes. Déjà, au contact de la poudre, des bulles ont commencé à se former ; l’on pouvait clairement voir que l’huile se séparait de l’eau de mer.

L’exercice de libérer l’eau de l’huile lourde dévastatrice.

Puis, ils ont pris un passe-thé pour séparer les deux composantes qui se trouvaient dans le conteneur en plastique. Pendant cette étape, l’on pouvait voir que l’eau devenait plus claire et était libérée des traces d’huile qui lui avaient fait perdre son état naturel et sa salinité. Les images prises en disent long sur les spécificités de cette poudre.

Invité à se prononcer sur les qualités spécifiques de cette substance, notre interlocuteur s’est montré peu bavard. Il nous a fait comprendre que ce n’est que sous le couvert de l’anonymat qu’il s’exprimerait. Nous avons accepté et c’est ainsi qu’il a entamé son récit.

Tout a commencé, devait-il faire comprendre, lorsque l’huile lourde que transportait le MV Wakashio — qui s’est échoué sur les récifs au large de Pointed’Esny le samedi 25 juillet dernier — s’est déversée dans la mer, le jeudi 6 août, polluant le lagon du Sud-est. Prenant conscience que notre île risquait de perdre un de ses plus beaux joyaux, il dit avoir commencé d’intenses recherches sur les sites les plus explicatifs des produits «safe» pouvant libérer la mer de la présence de cette huile dévastatrice.

«Mes interminables recherches m’ont finalement donné satisfaction quand je suis tombé sur l’existence de cette poudre. J’en ai commandé une certaine quantité auprès de la maison mère et le produit est aujourd’hui à Maurice. Vous avez été témoins de la “magie” de cette poudre», a déclaré notre interlocuteur. Avant de nous donner la garantie que cette substance n’a aucun effet nocif. «Je peux vous dire que la poudre n’affectera pas l’eau de la mer et l’environnement marin. La faune et la flore et la mer nourricière ne seront pas en danger.»

L’homme soutient qu’il compte proposer ce produit miracle au gouvernement, «pour le bien de tous les Mauriciens, pour que, le plus vite possible, notre mer retrouve sa couleur turquoise». Le plus dur reste cependant à faire. Comment approcher le gouvernement pour prouver et partager l’efficacité de cette poudre ?

Notre invité a gardé jalousement secrets les autres aspects de son produit, dont le pays d’origine. Il veut, avant tout, que le gouvernement l’écoute et soit convaincu.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %