Read Time:3 Minute, 4 Second

Un nouveau titre pour Mercedes, la belle remontée de Ricciardo, mais aussi un départ catastrophique pour Ferrari et un Verstappen rapidement hors de course… Découvrez les tops et les flops du Grand Prix du Japon.

TOPS Bottas en a profité
« Ça faisait longtemps que je n’avais pas gagné ». Troisième sur la grille de départ, Valtteri Bottas s’est finalement adjugé la victoire ce dimanche à Suzuka. Profitant du départ loupé de Ferrari, le pilote Finlandais a réussi son pari. Finalement leader à l’issue du premier tour, Bottas a parfaitement piloté, s’offrant son troisième Grand Prix de la saison. Une performance qui permet au pilote de rester en course pour tenter de détrôner son coéquipier Lewis Hamilton au championnat du monde des pilotes.

Mercedes de nouveau champion
Suzuka et sixième titre consécutif pour Mercedes. Grandes favorites à leur propre succession, les Flèches d’Argent n’ont pas failli à leur réputation. En position de force à l’entame de ce 17e Grand Prix de la saison, Mercedes a fini le travail ce dimanche au Japon, à quatre Grands Prix de la fin de la saison. « Un grand soulagement » pour Toto Wolff, le directeur de l’écurie. Depuis le passage aux propulseurs turbo hybrides (2014), le constructeur allemand survole le championnat du monde (6 titres sur 6 possibles).

Ricciardo se reprend bien
Il était l’une des grandes décep tions du dernier Grand Prix en Russie (abandon), Daniel Ricciardo s’est bien repris ce dimanche au Japon. Parti en 16e position sur la grille de départ, le pilote australien (Renault) s’est offert une superbe remontée, terminant ce Grand Prix en 7e position. Au micro de Canal+, l’Australien a salué après-course la très bonne stratégie de Renault, malgré des qualifications « ratées », en raison notamment de problèmes de suspensions.

FLOPS Ferrari se manque encore
On les pensait de retour en cette fin de championnat, il faudra finalement attendre la saison prochaine pour Ferrari. Parfaitement placé sur la grille de départ avec ses deux pilotes sur la première ligne, la Scuderia s’est (encore) sabordée. Un faux-départ pour Vettel, un accro chage au deuxième virage pour Leclerc, Ferrari a encore manqué son Grand Prix. « L’incident a un peu ruiné notre course », confiait Mattia Binotto, le patron de l’écurie italienne. « On n’est pas aussi bons en course qu’en qualifications », ajoutait-il au micro de Canal+. Une nouvelle erreur qui sacre Mercedes au classement des constructeurs…
Mais aussi des pilotes puisque ni Leclerc ni Vettel ne peuvent encore prétendre au titre mondial.

Verstappen contraint à l’abandon
Il a fait les frais de l’erreur de Charles Leclerc. Heurté par la monoplace de son grand rival, Max Verstappen a payé au prix fort les pots cassés. Malgré un excellent départ qui semblait le placer en troisième position, le pilote néerlandais a vu sa course tourner court, avec une rentrée prématurée aux stands (15e tour). En cause ? L’aileron avant de Leclerc, qui le poussait en dehors de la piste, lui causant des problèmes de frein. Un aileron qui aura également fait des dégâts sur la monoplace d’Hamilton, avec un rétroviseur de moins pour toute la durée de la course.

Grosjean en difficulté
Les semaines se suivent et se ressemblent pour Romain Grosjean. Confirmé mi-septembre chez Haas pour la saison prochaine, le pilote français a encore eu du mal ce dimanche. Contraint à l’abandon à Sochi, le pilote Haas pensait pouvoir rapporter des points à son écurie. Dixième sur la grille de départ, le Tricolore a finalement fini en 15e position, la faute notamment à des difficultés au départ. Ça ne voulait pas », confiait-il en fin de course.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Elections générales :
Next post LE BOXEUR PATRICK DAY DANS UN ÉTAT «EXTRÊMEMENT CRITIQUE» APRÈS UN KO
Close