Read Time:2 Minute, 46 Second

Cette allocation fait partie des nombreuses mesures annoncées par le gouvernement afin d’offrir un soutien financier aux planteurs et éleveurs qui ont souffert du confinement en 2020. Le montant à payer s’élève à Rs 8 000 par arpent aux 1 065 planteurs qui cultivent plus de 940 arpents.

Une cérémonie officielle de remise de chèque a été organisée le 29 juillet dernier au Nouvelle France Multipurpose Complex au cours de laquelle 35 producteurs de thé ont bénéficié de ce plan de soutien mis en place par le gouver- nement pour venir en aide à ceux qui ont subi des pertes en raison de la période de confinement due à la pandémie de Covid-19 pour la période de mars à juin 2020. L’Attorney General, ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, M. Mahen Kumar Seeruttun, et d’autres personnalités étaient présents à cette occasion.

« Il a été décidé qu’une one-off allowance serait accordée aux producteurs de thé », a déclaré le ministre Gobin avant d’ajouter que le montant à payer s’élève à Rs 8 000 par arpent et que quelque 1 065 planteurs cultivant plus de 940 arpents bénéficieront de ce plan, totalisant un montant d’environ Rs 7,5 millions. Lors de cette cérémonie, certains planteurs présents ont reçu leur chèque tandis que 400 autres producteurs de Nouvelle France et des régions avoisinantes recevront leur allocation par voie postale.

Cette subvention sera étendue dès cette semaine aux producteurs de thé de Bois Chéri, Grand Bois et ce jeudi à Dubreuil comme l’a annoncé le ministre Gobin. Il a également fait ressortir que la pénurie de main-d’œuvre est l’un des principaux défis auquel est confronté ce secteur et afin d’y remédier, le budget 2021/22 a prévu d’accorder une subvention à chaque planteur de thé enregistré pour leur permettre d’acquérir une mini-récolteuse de thé électrique. Cette initiative permettra aussi de faciliter la récolte des feuilles de thé tout en offrant aux producteurs de thé des solutions abordables pour réduire leurs coûts de production.

Se basant sur un rapport publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le ministre de l’Agro-in- dustrie a affirmé que le secteur du thé est très prometteur et a exprimé sa conviction qu’une augmentation de la superficie sous culture de thé est possible. A savoir qu’environ 1 500 tonnes de thé sont produites par an localement tandis que la consommation locale s’élève à 1 800 tonnes chaque année. A cet effet, quelque 50 000 plantules ont été produites et seront distribués aux planteurs.

Le ministre Seeruttun s’est, quant à lui, exprimé sur le secteur du thé qui, selon lui, est promis à un bel avenir mais pour cela, il propose d’encourager les jeunes à s’engager dans ce secteur. Il a également partagé son avis sur le rapport de la FAO qui vise à promouvoir le secteur théier à Maurice. Le ministre n’a pas manqué de rappeler qu’en cette période de pandémie de la Covid-19, il est impératif de respecter scrupu- leusement les mesures sanitaires afin d’endiguer la propagation du virus au niveau local.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Vaccination pour tous à compter du lundi 2 août
Next post Le Trophee du Bicentenaire du MTC – 1500m (G.2) – Trippi’s Express notre repéré
Close