July 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Politique

Padayachy : «Les Rs 60 Mds de la BoM destinées à aider notre économie»

La séance de la Private Notice Question (PNQ) a été houleuse hier. Celle-ci portait sur la contribution exceptionnelle unique de Rs 60 milliards de la Banque de Maurice (BoM) au gouvernement, l’année dernière.

En réponse au leader de l’opposition, Renganaden Padayachy a rappelé qu’avec l’apparition de la pandémie de Covid-19, l’année dernière, l’économie mondiale s’est retrouvée à genoux. Afin de préserver les emplois et les entreprises et protéger la population dans son ensemble, des mesures non conventionnelles ont été nécessaires, a fait savoir le ministre des Finances. D’autant qu’avec la fermeture des frontières pour endiguer la propagation du virus à Maurice, c’est le secteur du tourisme qui a été paralysé.

«Si les autorités n’avaient pas agi, nous aurions été les tristes témoins d’une vague de défauts de paiement et de faillites qui aurait entraîné une explosion du chômage.» D’ailleurs, à un moment, le spectre de 100 000 chômeurs avait été brandi, ainsi que la faillite de plus de 30 % des entreprises locales. «Cela aurait engendré l’effondrement bancaire et un chaos économique et social dans le pays.»

C’est pourquoi, afin de protéger le système et stabiliser l’économie, la BoM a fait cette contribution de Rs 60 milliards «dans des circonstances exceptionnelles». Dans la foulée, le ministre Padayachy a lu une déclaration du gouverneur de la Banque centrale, faite en mai 2020 : «Alors que les effets de la pandémie de Covid-19 se poursuivent, l’île Maurice connaît sa pire récession économique depuis son indépendance. C’est dans cet esprit que nous avons annoncé, vendredi dernier, deux mesures spécifiques visant à soutenir l’économie.

Tout d’abord, le Conseil d’administration de la Banque a décidé de fournir un montant de Rs 60 milliards à l’Etat pour la stabilisation économique.

Conformément au mandat de la Banque, cette contribution vise à soutenir l’activité économique et à atténuer les risques pour la stabilité financière découlant d’un affaiblis- sement de l’économie.

Je dois également souligner que la Banque financera cette contribution en émettant ses propres instruments pour un montant de 60 milliards de roupies. La Banque recourt à cette émission pour la raison qu’il y a et qu’il y aura d’amples liquidités en roupies sur le marché. Ces opérations monétaires favoriseront le bon fonctionnement conditions ordonnées sur le marché monétaire.»