November 27, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Pointe Jérôme : Entre colère et incompréhension

0 0
Read Time:2 Minute, 48 Second

L’idée de convertir le centre de jeunesse de Pointe Jérôme en celui de quarantaine pour accueillir les éventuels passagers venant de Chine semble ne pas être acceptée par les habitants de cette région. Ils disent ne pas vouloir être contaminés par ce virus. Si le ministère de la Santé et du Bien-Être se lance dans une telle démarche c’est parce que l’hôpital de Souillac ainsi que le centre d’Anse La Raie n’arrivent plus à accommoder le nombre grandissant des patients qui doivent être placés en quarantaine ou en isolement. Une idée qui semble ne pas plaire aux habitants. Ils soutiennent qu’ils ne veulent pas être contaminés de CORONAVIRUS et refusent d’accepter l’idée que leur endroit soit converti en un centre d’isolement. Une manifestation a même été organisée par les habitants lundi dernier pour exprimer leur refus d’accepter une telle démarche. Cependant le ministère de la Santé compte bien aller de l’avant avec l’idée de convertir ce centre de jeunesse en un centre de quarantaine. Les autorités concernées lancent un appel au bon sens des habitants en leur demandant de se montrer compréhensifs. Le Dr Vasant Gujudhar, le directeur de la Santé, lance un appel à la compréhension des habitants en disant comprendre leur angoisse. Cependant, il les rassure aucun cas de COVID-19 n’est détecté jusque-là à Maurice.

Il affirme que les mêmes modalités seront respectées à Pointe Jérôme comme cela a été le cas à l’hôpital de Souillac ainsi qu’au centre d’Anse La Raie. Sachant qu’il y aura encore d’autres passagers qui arriveront de Chine, il dit que c’est normal qu’ils doivent être mis sous quarantaine et par conséquent le ministère aura besoin de centres additionnels pour accommoder les nouveaux passagers. Par ailleurs, deux Mauriciens ainsi que deux diplomates américains sont placés en isolement depuis le 16 et le 17 février 2020. Ils se trouvaient à bord du paquebot « Westerdam » sur lequel se trouvait un autre passager, porteur de COVID-19. Toutefois, le Dr Vasant Gujudhar affirme que ces quatre passagers ne portent pas de symptômes de ce virus, mais que par mesure de précaution ils doivent être placés sous observation pour une période de 14 jours. Suivant les explications du Dr Gujudhar, il ressort que ce paquebot n’avait pas eu l’autorisation de Thaïlande et des Philippines d’accoster leurs ports. Finalement c’est au port de Cambodge que le « Westerdam » a eu l’autorisation d’accoster. A leur descente, tous les passagers ont subi un test et une prise de température et il leur a été permis de partir. Si une vingtaine d’entre eux souffraient de diarrhée, il y avait également une femme d’origine américaine, qui se rendait en Malaisie, mais qui était porteuse du virus. Toujours selon le directeur de la Santé, ces deux Mauriciens qui se trouvaient sur ce paquebot sont rentrés à Maurice le 16 février dernier et par mesure de précaution ils ont été placés en isolement à l’hôpital de Souillac. Quant aux deux diplomates américains, ils sont arrivés le 17 février et même n’étant pas porteurs du virus, ils sont également placés en isolement par mesure de précaution. Le Dr Gujudhar a rappelé que ces deux diplomates ont transité par Dubaï.

Ali SAYED-HOSSEN

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %