November 27, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Réflexions Opportunes

0 0
Read Time:3 Minute, 12 Second

Certaines gens se font un malin plaisir, par les temps qui courent, de vouloir nuire au gouvernement avec la psychose de bulletins de vote, qu’ils ont eux-mêmes créée. Bulletins ramassés à certains endroits et qui, selon eux, justifient le recomptage des voix dans quelques circonscriptions.

Cette tentative de discréditer le pouvoir en place est en fait un stratagème de nature à accabler l’autorité centrale, sous le poids de torts imaginaires ; et par ricochet (pour des raisons souvent inavouables), de détourner l’attention de la population des résultats probants dont Pravind Jugnauth est l’artisan , de la mise en œuvre constructive des projets viables, des efforts constants et positifs pour venir à la rescousse des classes défavorisées ( dans le but de bénéficier d’une vie meilleure). Si cette sombre manœuvre peut duper une partie de Mauriciens, elle ne peut cependant tromper la grand majorité, qui savent discerner entre le vrai et le faux et en toute probité, s’incliner devant les faits.

Depuis que les urnes ont rendu leur verdict implacable, l’opposition a chaviré dans un désespoir insur- montable. Face à cette démarche qui n’est pas conforme aux exigences de la situation et de la plupart de la population, l’équipe dirigeante a raison de la balayer d’un revers de main. Puisqu’elle n’a point de temps à perdre et se focalise sur des enjeux vitaux pour le pays. PJ et ses hommes n’ont cessé de se démener, pour assurer des temps confortables au peuple, de tout mettre en œuvre pour que soient satisfaites les légitimes aspirations des Mauriciens et pour que soient ouvertes aux Mauriciens, sans distinction, des avenues demeurées jusqu’ici la chasse-gardée d’un nombre sélectif. Établir dans la plus grande mesure possible, un juste équilibre entre les infortunés et les nantis, voilà la priorité du gouvernement.

Le communalisme en politique commence quand on s’arrête délibérément aux avantages que son seul groupe socio-ethnique saura tirer, d’un parti auquel on s’est adhéré et donc du gouvernement que l’on voudrait voir au pouvoir. La conception d’une île Maurice transcendant les clivages, les divisions et les réflexes se répand chez toutes les communautés. Mais, au-delà de son idéologie politique, ses faits et gestes passifs qui s’inscrivent dans un passé révolu, il y a un changement positif qui s’opère chez le Mauricien pour une tolérance accrue et une nouvelle mentalité qui incite au partage et un état d’esprit qui s’articule autour de la conviction de « L’AUTRE C’EST MOI ». Bien sûr, on aura toujours un pourcentage, pour le minime, qui ne changera pas du jour au lendemain. La perfection n’est pas de ce monde.

Les agissements de quelques têtes d’œuf, inconscients ou pas, irresponsables au sein de notre population ne doivent pas nous faire perdre de vue le grand travail en profondeur que fait la majorité des jeunes. Les problèmes que ces esprits dynamiques affrontent sont nombreux, mais les autorités s’efforcent de leur donner tous les moyens. Cette masse peut être parfois silencieuse, mais rien ne peut la démotiver, quant à sa vision, sa débauche dans l’intérêt du pays et son développement. Ces jeunes affirment, avec raison, par exemple, que toute violence ne peut que faire un tort irréparable au pays et à sa sécurité et sa réputation.

Il y aura, malheureusement, toujours des personnes qui ne voudront pas voir l’émergence d’une société unie, de ce qu’on est en train de faire et qui se livreront à des récriminations. Mais, hormis ces gens-là, il y a cette masse de jeunes qui ont relevé leurs manches et n’abdiqueront pas, dans leur quête et leur lutte. C’est cette masse de jeunes qui nous permet d’envisager l’avenir avec confiance.

CASSAM DHUNNY

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %