August 14, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Six experts japonais attendus à Maurice

0 0
Read Time:1 Minute, 20 Second

Une équipe d’intervention, composée de six experts, a quitté le Japon hier. Dès leur arrivée à Maurice, ces derniers s’attelleront à mettre en place des activités de secours, dont le pompage des hydrocarbures. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères japonais, dans le sillage de la marée noire provoquée par la fuite d’hydrocarbures du MV Wakashio depuis le jeudi 6 août.

L’équipe japonaise est composée de quatre experts de la garde-côte, un fonctionnaire du ministres des Affaires étrangères et un membre de l’Agence japonaise de coopération internationale.

Plus de 1 000 tonnes de fioul se sont échappées du vraquier japonais battant pavillon panaméen qui s’est échoué sur les récifs de Pointe-d’Esny, le 25 juillet dernier, a indiqué Mitsui OSK Lines Ltd, armateur du MV Wakashio, lors d’une conférence de presse à Tokyo, dimanche. Akihiko Ono, vice-président exécutif de la compagnie basée dans la préfecture d’Okayama, a présenté des excuses pour ce drame écologique qui a forcé le gouvernement mauricien à décréter l’état d’urgence environnementale.

Une enquête de police a été ouverte. Toutes les pistes sont à l’étude, dont celle d’une possible négligence. Des systèmes de traçage en ligne ont montré que le vraquier battant pavillon panaméen, qui était en route pour le Brésil après avoir quitté la Chine, s’est dangereusement approché des eaux mauriciennes avant de s’échouer sur les récifs de Pointe-d’Esny. Plusieurs questions demeurent à ce jour sans réponse, dont concernant la présence intrigante du vraquier dans nos eaux territoriales.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %