February 9, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Sur la MBC Hier : Explication et contre-attaque du PM sur le «scandale sniffing»

1 0
Read Time:2 Minute, 27 Second

Le Premier ministre (PM) Pravind Jugnauth est monté au créneau, hier soir, pour s’expliquer face aux allégations concernant « le soi-disant scandale sniffing », comme il l’a qualifié lors d’une allocution à la télévision. Pendant un peu plus de cinq minutes, et sans jamais mentionner le nom de Sherry Singh, le PM a reproché à « certaines personnes » de semer le doute dans l’esprit de la population tout en décrédibilisant nos institutions et en déstabilisant le pays. C’est une chose que je ne permettrai pas, a dit Pravind Jugnauth.

Il a expliqué qu’en tant que PM, il ne devrait pas aborder des questions relatives à la sécurité nationale mais qu’il se voit contraint de le faire car ces allégations, qui prétendent que le «survey» permettra d’avoir accès aux mails et aux comptes bancaires des Mauriciens, ne reposent sur rien et sont totalement fausses. « Ce sont des allégations qui ternissent l’image et la réputation de notre pays et pour lesquelles les responsables auront à répondre plus tard. »

Pravind Jugnauth a expliqué que c’est après avoir appris qu’il y avait des problèmes touchant à la sécurité nationale, en avril dernier, qu’il a décidé de solliciter l’aide de l’Inde pour l’envoi d’une équipe de techniciens afin d’entreprendre un «survey» à la station de Mauritius Telecom (MT) à Baie du Jacotet. Selon ses dires, le recours à cette équipe de techniciens indiens a été recommandé par le National Security Adviser qui est un ressortissant indien. Il a souligné qu’il y avait eu au préalable un échange entre son bureau et le l’ex-CEO de MT et que les techniciens indiens étaient accompagnés d’une équipe de techniciens de MT à Baie du Jacotet. Il a précisé que depuis 1983, l’Inde collabore avec Maurice sur les questions de sécurité sauf pendant la période allant de 1995 à 2000 quand le PM d’alors, Navin Ramgoolam, avait eu recours aux services d’un Britannique.

A plusieurs reprises, Pravind Jugnauth a déclaré que ces allégations sont totalement fausses et sont l’œuvre « de personnes assoiffées de pouvoir » qui, au lieu de se confier à la police, comme il l’a fait, ont choisi de « faire du cinéma dans les médias ». Il a invité la population à ne pas croire à ces faussetés et à ne pas entrer dans des débats hystériques initiés par des personnes « qui peuvent en trois minutes détruire ce qui a été construit en 54 ans ».

« Tout ce que je fais c’est dans l’intérêt du pays et de la population car je respecte nos institutions et la démocratie, ce qui nous a d’ailleurs permis de vivre dans la tranquillité et la stabilité », a dit le PM avant d’inviter les Mauriciens à apporter leur concours pour aider le pays à surmonter la situation difficile créée par le Covid-19 et la guerre en Ukraine.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.