November 26, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

UNE INUTILE PROVOCATION

0 0
Read Time:3 Minute, 55 Second

L’HABITUEL verbiage du conseil d’administration du MTC et l’intervention du Premier ministre en fin de la semaine dernière se résument essentiellement à deux choses : maintenir la course ‘in caméra’ et une sévère mise en garde contre tout ce qui peut être diversement interprété.

Le moins que l’on puisse dire au premier chapitre, c’est que le refus catégorique du président du MTC sur la question du démarrage de la saison ‘in caméra’ et le ton employé pour justifier ce refus ‘on my dead body’ constituent une provocation à l’encontre du régulateur, la GRA, et ses assesseurs.

On sait, en effet que les membres des écuries et les propriétaires des chevaux y compris les entraîneurs veulent une garantie ferme de Jean Michel Giraud (JMG), président du board du MTC, que la saison hippique commence le plus vite possible. Même s’il ne l’avoue pas, le Conseil d’administration du MTC accuse les coups des secousses suscitées par l’atmosphère insoutenable entre les membres du Conseil et le président du MTC. 

On sait également que les turfistes ont un urgent besoin d’un regain de confiance, de même que du côté des propriétaires des chevaux, sans oublier les investisseurs privés. Une confiance que seule la perspective du l’ouverture de la saison hippique 2021 puisse générer.

On sait enfin que l’absence de précision sur l’avenir des courses alimente non seulement les rumeurs les plus folles, mais entretient aussi la confusion du style ON /OFF jouée dans un sens contraire à un sérieux débat public sur les enjeux et les forces en présence. En ne répondant pas aux interrogations de la GRA qui se posent de manière parfaitement légitimes, Jean Michel Giraud n’apporte rien de positif à l’argument de la stabilité, dont il fait contradictoirement l’un de ses thèmes majeurs. Au contraire, sa prise de position accentue la méfiance généralisée. La GRA n’a pas attendu que le MTC règle ses procédures pour le début de la saison. Les membres du MTC ayant perdu toute la confiance en la parole de Jean Michel Giraud pensent désormais que ce dernier cherchera à renvoyer par tous les moyens la saison hippique 2021, au grand dam des propriétaires des chevaux et des entraineurs qui rongent leurs freins. 

Si la GRA milite en faveur d’un compromis, le MTC milite pour une provocation qu’il devra assumer entièrement.  

Au-delà du cadre strictement politique, le manque de confiance est également susceptible d’avoir un impact sur l’industrie des paris en général (super Tote, Tote le pep, SMSP et les bookmakers). Si certains autres facteurs y contribuent assurément, on ne peut voir dans cette provocation la chute des investissements et l’expression d’une proverbiale retenue des financiers en présence d’un climat totalement instable.

Personne ne conteste (incluant le GRA) le privilège du conseil d’administration du MTC de fixer la date inaugurale du calendrier 2021. Mais il faut que la mise en application de ce privilège soit dictée davantage par des considérations nationales que par de simples sautes d’humeur ou des variations d’esprit capricieux. Si le président du MTC prend un malin plaisir à prolonger ainsi le suspense, ou encore le moyen d’humilier ses adversaires d’une part, et de tenir ses troupes sous sa férule d’autre part, l’intérêt national de l’industrie hippique, lui, exige que cesse au plus tôt cette dangereuse incertitude.

L’unanimité se vérifie quant à la condition du board de la GRA pour une reprise rapide des courses hippiques. Les membres reconnaissent leur attachement au désir de voir les chevaux en piste et les jockeys en selle. Pour le bon déroulement de la saison ‘In Camera’, cela dans le respect total des mesures sécuritaires et le protocole sanitaire.  

L’heure est grave. Cependant Jean Michel Giraud continue à travers son attitude à provoquer le conseil d’administration de la GRA et le gouvernement. 

Doit-on voir dans son attitude une nouvelle manifestation de l’intolérance qui marqua le début des années 70 ? Bref, JMG parle-t-il de sécurité publique avec un bâtiment plus de 100 ans ou de répression brutale contre les membres de la GRA ? Ou encore de l’amertume vis-à-vis de Dev Bheekary ? Ou peut-être veut-il créer une psychose pour alors obtenir la justification d’un renvoi de la saison ?

Loin de répondre aux questions publiques les plus pressantes, JMG et le MTC s’éloignent des vérités du jour. La complexité du personnage Jean Michel Giraud ne va pas certes arranger les choses ! Sa résistance à la logique et aux réalités qui s’imposent s’est heurtée à un mur d’esprits intelligents pragmatiques. Sans l’ombre d’un doute, la montagne a fini par accoucher d’une souris.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %