June 28, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Vers un possible renvoi des élections municipales

0 0
Read Time:3 Minute, 53 Second

Le conseil des ministres de vendredi dernier sous la présidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, a pris, entre autres la décision, de proposer une série d’amendement au The Local Governement Act afin de donner la possibilité au président de la République ‘by Proclamation, extend, during such periods, from time to time the life of 6 years of the entire Municipal City Council and Municipal Town Councils, or entire Village Councils, by not more than one year at a time, provided that the life of the Councils shall not be extended for more than 2 years’ sous le conseil du PM.

Face à la pandémie et les risque d’une 3e vague de contamination, le PM et son cabinet a, de ce fait, décidé de placer l’intérêt supérieur de la population à la place des agendas politiques. En effet, la présentation de ces amendements ce mardi en première lecture – c’est-à-dire pas de débat – a pour mission d’amender The Local Gouvernement Act de manière à prévoir qu’à tout moment, lorsqu’une période d’urgence publique est en vigueur à Maurice et où qu’il est probable qu’il y ait, une épidémie d’une maladie transmissible à Maurice et/ou une période de quarantaine est en vigueur à Maurice, le président de la République, agissant conformément à l’avis du Premier ministre, prolongera, par proclamation, pendant ces périodes, de temps à autre, la durée de vie de 6 ans de l’ensemble du conseil municipal et des conseils municipaux, ou de l’ensemble des conseils de village, mais pas plus d’un an à la fois, à condition que le mandat des conseils ne soit pas prolongée de plus de 2 ans.

Le Président émettra désormais des Writs of Election

De ce fait le projet de loi, qui sera présenté par le Vice-premier ministre et ministre des Administration Régionales, le Dr Anwar Husnoo, prévoit en cas d’une tel décision de la part du Président, que chaque conseiller, y compris un conseiller de district, autre que le lord-maire et le lord-maire adjoint, les maires et les maires adjoints, ainsi que les présidents et les vice-présidents des conseils de district et des conseils de village, continue de siéger en tant que tel jusqu’à la veille du jour du Nomination Day lors de la prochaine élection générale de l’ensemble du conseil municipal et des conseils de village, selon le cas.

Dans la foulée de cette décision, les amendements qui sont proposés ce mardi prévoient que le lord-maire et le lord-maire adjoint, les maires et les maires adjoints, les présidents et les vice-présidents des conseils de district et des conseils de village, continuent de servir leur ville ou village jusqu’à l’élection de leurs successeurs.

Il va sans dire que  chaque membre de l’Executive Committee Municipal City Council, Municipal Town Council and District Council reste en fonction aussi  jusqu’à la veille du jour du Nomination Day pour les prochaines élections municipales et villageoises. Par ailleurs,  The Local Gouvernement Act, tel qu’il est libellé actuellement ne prévoit  pas de délai pour que le président de la République émette des Writs of Election après la dissolution de l’ensemble des conseils municipaux et des conseils de village.

Un manquement que vient corriger les amendements proposéw où ils abordent cette question en prévoyant que les Writs of Election  soient émis par le président de la République, tant pour les élections municipales que villageoise dans les 60 jours suivant la date de dissolution de l’ancien conseil municipal et des conseils de village.

Des amendements justifiables

Avec ces propositions d’amendements, il va sans dire que le Premier ministre ne joue pas dans le secret des Dieux quant à son intention sur les élections municipales qui devait se tenir en juin prochain. Une fois que ces amendements auraient été adoptés par l’Assemblée nationale, tout laisse croire que nous nous dirigeons vers un renvoi de ces élections et éviter de placer plus de la moitié du pays dans un état de fièvre électorale avec les implications que cela peuvent avoir sur les conditions sanitaires. Ce qui pourrait être dangereux, d’autant que Maurice n’est pas encore sorti totalement du confinement de la 2e vague de la pandémie de la Covid-19.

À ne pas oublier aussi que les différents foyers ou clusters de la Covid-19 ont été identifiés dans les régions ou une ville toute entière votent pour les municipales. C’est sans aucun doute une sage décision de proposer un renvoi de ces élections pour la sécurité de tous. D’autant que nous constatons ces derniers jours une reprise des cas de contaminations.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %