January 31, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Local Sports

15e journée : Bag of Tricks sacré champion des 4 ans

0 0
Read Time:10 Minute, 40 Second

Bag of Tricks, confié à Stephen Donohoe, s’est imposé dans la dernière manche du championnat des 4 ans. Le coursier de l’écurie Rameshwar Gujadhur a fait d’une pierre deux coups en signant sa première victoire au Champ de Mars et en enlevant le championnat des 4 ans.

Hubble et Fool’s Gold vont se disputer le commandement sur les premiers 200m. Corne Orffer sur Fool’s Gold va intimider le cheval de Jones, confié à T. Juglall, au passage du 300m avant d’arracher le lead. Cette première partie de la course s’est déroulée sur un rythme rapide. Padre Pio s’est contenté de suivre les opérations en 3e position sur les barres. Battle of Alesia s’est retrouvé en one-off dans une course à 6 chevaux. Le gris Bag of Tricks a suivi en avant dernière position avec un Donohoe nullement pressé sur ce 1850m.

Au passage du 1000m, Fools Gold avait la situation bien en main. Hubble va le faire courir à partir du 600m et à l’arrière les finisseurs se sont aussi rapprochés.

Fools Gold va tourner en tête, mais était sous la menace du duo Bag of Tricks et Padre Pio. Special Blend s’amenait lui à l’extérieur, mais n’a pu être accompagné comme il se doit par Aucharaz. Il va néanmoins terminer fort. Mais à l’intérieur, le gris Bag of Tricks sous l’impulsion de Stephen Donohoe va faire un dernier effort pour faire la différence devant Padre Pio et Special Blend, mal piloté selon l’entraîneur Praveen Nagadoo.

1re course : Great Five Eight renoue avec le succès

Auteur d’une belle performance en 0-25 derrière Al Jazeera, Great Five Eight, qui avait un rating de 2, s’est imposé dans un joli style dans la première course réservée aux chevaux de 0-15.

Mark Tapley a été sollicité par Alvino Roy pour prendre la tête de la course devant Sarah’s Secret. Great Five Eight a lui trouvé une bonne position sur les barres au passage du 1000m. Newsman s’est lui retrouvé en dernière position juste derrière Bypass.

À l’avant Mark Tapley va tenter de prendre ses distances après la route, mais il n’avançait plus dans la ligne droite. Great Five Eight a pris un peu de temps pour trouver le passage et une fois rééquilibré, le coursier entraîné par Preetam Daby a déposé ses adversaires à mi-ligne droite avant de résister à Bypass, qui est revenu de très loin.

2e course : Taranaki sur sa fraîcheur

Taranaki, qui avait eu droit à un plan de travail méthodique et qui avait bénéficié de deux réajustements au niveau du rating, a remporté la deuxième course devant Stageworld, qui a accompli de jolis progrès.

Capkuta avait pris la tête de la course, suivi de Stage world. Teeha a placé Taranaki sur les barres en 3e position. Red Force One n’a pu surmonter sa ligne et a couru en three wide dans la montée et en one-off en descente. Il s’est même blessé en course et sa performance doit être ignorée.

Les trois chevaux de tête sont restés devant jusqu’à l’entame de la ligne droite. Taranaki va s’infiltrer à l’intérieur et sous l’impulsion de Teeha, le coursier de Gilbert Rousset va donner un bon coup de reins pour revenir et dominer Stage World, auteur d’une très bonne performance. À noter que le favori Mounted Warrior a marqué le départ et n’a jamais été dans le coup.

3e course : Desert Illusion confirme sa belle forme

Desert Illusion n’a pas commis d’erreur dans la 3e course, même s’il a dû changer de tactique en venant s’imposer de l’arrière.

C’est Stockbridge, qui s’est montré le plus véloce, à l’ouverture des boîtes. Roby Bheekarry sur Desert Illusion n’a pas paniqué en plaçant sa monture sur les barres. Ernie a une course difficile en épaisseur.

Stockbridge va étendre ses foulées dans la descente, mais Desert Illusion le suivait comme son ombre. Ces deux chevaux vont lutter pour la victoire dans la ligne droite et sous les cris d’encouragements de Roby Bheekarry, Desert Illusion va se remettre à l’ouvrage à mi-ligne droite pour reprendre Stockbridge quelques mètres du but.

4e course : Camp David malgré une course difficile

Camp David, qui descendait de classe et qui a été aligné sur plus court, s’est imposé après un parcours difficile en one-off.

Master Mariner, la doublure de Jean Michel Henry, a tiré profit de sa ligne intérieure pour se placer aux avant-postes. Camp David a fait l’effort pour venir se placer à son extérieur d’autant plus que Copenhagen avait déjà pris les barres derrière le leader. Memphis Mafia a pris la première montée en one-off avant de trouver une bonne position juste derrière ce trio.

En descente, Sooful va laisser Camp David courir dans son pas à l’extérieur de Master Mariner jusqu’au 500 lorsqu’il va passer à l’attaque. Camp David va tourner en tête, mais a eu fort à faire pour résister à Copenhagen, Bellagio King, qui est venu à l’intérieur et le vétéran Memphis Mafia.

5e course : Captain Gone Wild plus fort qu’Alameery

Captain Gone Wild, muni d’un tongue tie, a repris Alameery dans la ligne droite pour renouer avec le succès.

Alameery, plus rapide, est parti devant sans réellement faire d’efforts. Ivaldo Santana n’a pas insisté non plus sur Captain Gone Wild et a laissé sa monture courir dans son pas en one-off. Silver Heritage, qui portait un lourd handicap, a lui aussi eu une course en épaisseur.

À l’avant, Alameery était bien à l’aise, mais Captain Gone Wild l’était aussi. Le coursier de Shyam Hurchund va commencer à bouger à partir du 500m pour attaquer franchement le leader au passage du 300m. Alameery a tenté de résister, mais il n’avait pas les ressources face à un adversaire plus fort que lui. Captain Gone Wild signe la 4e victoire de sa carrière.

6e course : Emerald Band revient et s’impose sur 1365m

Emerald Band a donné raison à l’entraîneur Vincent Allet, mais il a profité des retraits de Prince of Venice et de Bergerac dans la course.

Le flyer de la course, qui bénéfi- ciait d’une remise de 3 kilos, a dû travailler pour prendre la tête devant Wave. Seattle Kid s’est retrouvé en one-off nez au vent. Huyssteen et Mambo Rock ont évolué en attentiste.

Emerald Band va imprimer un rythme soutenu sur les premiers 800m avant que Roy lui donne un breather entre le 600 au 400m. Tout comme la semaine dernière, il va tourner avec du gaz. Mambo Rock et Huyssteen ne sortaient pas leur burst habituel. Seattle Kid plafonnait dans les derniers 100m.

Du coup, Emerald Band, qui avait un rating de 47, va réussir le pillar to post. Il était offert à Rs700.

8e course : Emblem of Hope…another jewel !

Emblem of Hope, qui avait perdu des points sur l’échelle des valeurs pour n’avoir pas couru pendant une année, a démoli l’opposition en 0-25! Ce nouveau coursier de l’écurie Hurchund a pris seul la tête sans faire de gros efforts. Crushing Force, qui aurait pu le taquiner dans la course à l’avant tirait dans le premier tournant et était incontrôlable, abusant de la largeur de la piste entre le 1200 au 1100.

Le jockey Santana sur Emblem of Hope ne demandait pas mieux et cela lui a permis de gérer les efforts de son coursier sur les premiers 800m. Au passage du 600m, The Right Stuff, pris en 3e épaisseur, va bouger pour se rapprocher du leader. Crushing Force va en faire de même.

Mais Emblem of Hope, coursier prometteur, va tourner en tête sans avoir fait des efforts. Et lorsque Santana lui a demandé de partir, il a filé tranquillement vers le but.

9e course : Northern Rebel à sa 28e sortie

Northern Rebel a terminé le plus fort dans la 9e course pour reprendre le fuyard Special Force.

Une fois encore, Special Force, pourtant muni d’un drop, mais avait toujours les œillères, est parti devant suivi de Minna- lousche Venture. Northern Rebel a suivi sur les barres en 5e position alors que Big Smoke, récent vainqueur, était bien loin derrière.

Special Force va encore une fois partir sur des bases rapides en descente et c’était clair que les finisseurs allaient bien finir. Northern Rebel va amorcer son attaque à l’extérieur et il va finir le plus fort pour s’imposer. Valerin est venu prendre la 3e place après un mauvais choix tactique de Sonaram au dernier tournant. Il a opté pour l’extérieur alors qu’il aurait pu passer à l’intérieur.

Incident survenu dans le paddock : Praveen Nagadoo ne ménage pas le jockey Aucharaz (Special Blend)

Les commissaires de courses, sous la présidence de Julia Keevy, ont ouvert une enquête sur un incident survenu dans le paddock après la 7e course. Cela suite à un rapport du jockey Akash Aucharaz à l’effet que l’entraîneur Praveen Nagadoo s’est mal comporté à son égard à sa rentrée. Le jockey Pravesh Horil a été appelé comme témoin. L’enquête se poursuivra mardi vu que l’entraîneur n’a pas plaidé coupable et que d’autres témoins seront convoqués.

Ça a chauffé dans le paddock et dans la salle des commissaires après la journée. Les commissaires ont ouvert une enquête après que le jockey Akash Aucharaz est venu rapporter l’entraîneur Praveen Nagadoo. Ce dernier, selon la version donnée aux commissaires, a tenu un langage vulgaire avec des jurons à son égard. “I was dismounting my mount and trainer Nagadoo had used a strong language…disrespecful towards me and my mother. I was shocked.”

Stephan de Chalain lui a alors demandé de citer les termes exacts utilisés. Akash Aucharaz a alors rapporté les jurons proférés à son égard. Questionné à son tour, Praveen Nagadoo n’y est pas allé de main morte lui aussi. L’entraîneur, qui attend sa première victoire 2021, était très énervé, car son coursier a pris la 3e place à une encolure du gagnant. “Li perdi ene le course imperdable. Ene le course suicide. Lin fer le contraire ce ki in dire li faire. Pas kit barre, ene million fois monn dire li pas kit barre, passe à l’intérieur.”

Praveen Nagadoo a reconnu avoir utilisé qu’un mot vulgaire, qu’il considère comme ‘ène langage normal, ène langage créole’ à l’encontre du jockey qui a répliqué en ces termes selon sa version. “Al rode Soumillon monte to cheval alors”.

L’entraîneur dit lui avoir aussi dit “ si tous souval hung in avec toi. Be arrête monter.” Durant l’enquête, Stephan de Chalain a dû à maintes reprises demander à Praveen Nagadoo de se calmer. Mais ce dernier a insisté sur le fait qu’il n’a pu se retenir après cette monte. « Li p fer dimoune perdi cash. P fer écurie perdi cash. P fer propriétaires perdi cash. Plis important…empêche moi gagne ene victoire. »

Akash Aucharaz a demandé de présenter un témoin en la personne du jockey Pravesh Horil. Ce dernier a confirmé que des propos vulgaires ont été tenus par l’entraîneur. « Il a dit des gros mots…pas trop professionnel de sa part. »

Praveen Nagadoo est revenu à la charge en affirmant que les deux jockeys sont des amis et qu’il y a collusion pour ternir son image. « Li p kose enn grand menti. Both are lying. Akash in peur mo vin rapporte. 9 times, he stopped my horse. I was a jockey. I know what I am telling you. »

Après avoir écouté les versions et laisser partir les deux jockeys, les commissaires ont jugé que Praveen Nagadoo était coupable sous le règlement 285 faisant état de ‘improper conduct’ entres autres. L’entraîneur a insisté qu’il n’est pas coupable. « Coupable…coupable de quoi ? ».

À la fin, le Board a décidé d’ajourner l’enquête à mardi prochain, vu que les deux jockeys étaient déjà partis et que l’entraîneur ne pouvait présenter des témoins pour soutenir sa version des faits.

Edge of The Sun :
Analyse de l’échantillon B exigé par l’entraîneur
Edge of the Sun :
L’entraîneur Amar Sewdyal a demandé à ce que l’échantillon B du cheval soit analysé, en vertu des Rules of Racing. Edge of the Sun a été contrôlé positif à un produit prohibé, utilisé sur le circuit. Il a été retiré ce samedi du programme de la 15e journée.

Vet report:
Red Force One : Lame off-hind
Zeno : Lame off-fore
Huyssteen : Cast near-fore shoe.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %