Read Time:4 Minute, 28 Second

À l’amorce de cette nouvelle année 2020, nous voulons dire notre reconnaissance à tous ceux qui nous ont lus tout au long de ces 5 derniers mois de 2019. Nous nous sommes efforcés de vous apporter les informations essentielles afin que vous puissiez forger votre propre opinion sur l’actualité. Nous vous remercions de vos réactions à nos articles. Synthétisées dans les appels téléphoniques et les réseaux sociaux, elles enrichissent le journal et consolident notre ancrage dans la proximité, près de vous, au cœur de la vie locale et attentif aux évolutions du monde.

Certes, en 2019 nous avons d’une part soutenu celui que nous considérons comme un leader sérieux et focalisé sur la gestion irréprochable du pays et d’autre part, écrit contre celui qui était un <>, un politique dépassé et rattrapé par ses fantaisies, son immobilisme et ses agissements contraires aux attentes pour une gestion rigoureuse et vigoureuse du pays. Le temps et les résultats nous ont donné raison. Et, remarquez bien, nous n’avions à aucun moment demandé à la population de voter pour ou contre tel parti ou tel leader. Nous avons étalé les faits implacables et le choix revenait aux votants, sans imposition.

L’année 2019 s’est achevée dans une ambiance chaotique pour bon nombre de pays et nous en sommes très peinés. Nous formons le vœu que les gouvernements et les dirigeants de ces pays trouvent par le dialogue une solution rapide à leurs crises, difficultés et drames. Dieu merci, Maurice a connu une année 2019 bénéfique, malgré des évènements les uns plus époustouflants que les autres, tels que les élections et le cyclone Calvinia.

C’est la cohésion du pays qui nous a guidés, dans un système équilibré, constitutif d’un rempart à l’indigence et à l’immobilisme. C’est encore la cohésion de la société qui devra inspirer en 2020 les réflexions des parlementaires lorsque viendront en débat les urgences comme les pollutions, l’énergie verte, la température grimpante, la sécurité et la corruption.

Toutes ces questions se posent car notre monde évolue. Les connaissances scientifiques s’élargissent, la médecine progresse, la durée de vie s’allonge, les technologies ouvrent des perspectives nouvelles. Réjouissons-nous de ces avancées et relevons le défi de les adopter et les canaliser pour qu’elles servent aux Mauriciens et à leur épanouissement.

L’état de notre planète préoccupe tous les citoyens du monde. Beaucoup parmi les plus pauvres subissent déjà les conséquences des désordres climatiques et doivent se résoudre à quitter leur terre en raison de la baisse de la production agricole, de la hausse du niveau de la mer ou de la pénurie d’eau. Selon la Banque mondiale, d’ici à 2050 plus de 140 millions de réfugiés climatiques se mettront en mouvement et rejoindront les migrants politiques et économiques pour lesquels nous n’avons pas trouvé de vraies solutions à ce jour. Même si certains dirigeants du monde restent encore dans le déni des causes des perturbations climatiques, l’évidence est là, sous nos yeux. La jeunesse, elle, se mobilise pour préserver son futur. Cela nous rend d’autant plus optimiste que des initiatives environnementales se traduisent déjà par des améliorations.

Ainsi la couche d’ozone se reconstitue peu à peu depuis l’interdiction du gaz utilisé autrefois dans les aérosols. Des politiques de reforestation engagées par quelques pays participent au verdissement de la planète sans malheureusement compenser le massacre des forêts vierges. Les émissions de gaz carbonique dans les pays occidentaux s’inscrivent en recul. Ces petits pas démontrent qu’avec une réelle détermination, la dégradation de l’environnement peut être stoppée. Saisissons ces opportunités pour aller de l’avant et pour que Maurice ne demeure plus un pays en retard des mesures climatiques et écologiques. En cette année 2020, relever nos défis doit signifier nous intéresser plus à l’homme mauricien, à son univers de vie et à son environnement. S’en suivront alors les avancées sociales, les progrès économiques, le ralentissement, pour ne pas dire l’arrêt de ce qui se dégrade à ses dépens et la réduction des inégalités indispensables à la cohésion de la population.

Abordons 2020 avec confiance. Notre communauté porte bien des projets réjouissants qui mûrissent sur le terreau de toutes les énergies déployées par chacune et chacun d’entre nous selon ses dons particuliers, au sein d’institutions privées et publiques. Nous le savons, nous sommes tous que de passage et nous devons nous garder de tout sentiment de possession ou de puissance.

Cependant nous avons aussi à rester conscients de notre responsabilité en tant que Mauriciens. C’est pourquoi il nous revient d’écouter les voix, de discerner les voies offertes à notre intelligence collective dans la diversité des ressources et des talents qui nous sont accordés, afin de savoir protéger et consolider notre pays, mais aussi cette demeure immatérielle que constitue une société juste, bienveillante et respectueuse de tout Mauricien, indistinctement de ses affiliations ethniques et sociales.

L’avenir de notre pays, tout comme celui de nous-mêmes, repose certes sur le discernement, le rejet de toutes les formes que peut prendre le mal, même celles qui semblent les plus bénignes, mais il repose en tout premier lieu sur notre capacité à écouter, accueillir, partager, à nous battre et obtenir ce qui nous revient en suant eau et sang.

Raschid Meerun

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Plusieurs plages en état d’érosion – Après le passage de Calvinia
Next post Bilan Premiership à mi-saison :Liverpool en leader inamovible
Close