July 16, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

21e anniversaire de l’ICTA: Les blockchain eVerify Services lancés

Les services eVerify, basés sur la Blockchain, ont été lancés lors d’un atelier organisé à l’occasion des célébrations du 21e anniversaire de l’Information and Communication Technologies Authority (ICTA), hier, au Caudan Arts Centre, à Port Louis. La cérémonie a eu lieu en présence du vice-Président de la République de Maurice, Eddy Boissézon ; du ministre des Technologies de l’information, de la Communication et de l’Innovation, Deepak Balgobin ; et du président de l’ICTA, Dick Ng Sui Wa. 

L’atelier était axé sur la réglementation sur « l’avenir des technologies de l’information et de la communication » (TIC). Les services eVerify basés sur la blockchain font référence à un système ou une plateforme qui utilise la technologie blockchain pour vérifier et authentifier divers types d’informations ou de transactions par voie électronique. Les services eVerify, caractérisés par une grande convivialité et des aspects rentables, donneront une assurance supplémentaire aux différentes parties prenantes et au public utilisant les licences délivrées par l’Autorité.

Selon Eddy Boissézon, à mesure que les nouvelles technologies stimulent de nouvelles entreprises, le gouvernement doit appliquer des réglementations afin de protéger les citoyens et de garantir un marché équitable. La convergence rapide des nouvelles technologies, dit-il, a transformé le paysage des TIC au point de le rendre méconnaissable. Le vice-Président de la République de Maurice, rappelle que les TIC constituent un fondement essentiel de chaque secteur économique et de la croissance nationale. « Les technologies émergentes telles que la blockchain, le Big Data, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets créent de nouvelles façons pour les consommateurs d’interagir et bouleversent les modèles commerciaux traditionnels », précise-t-il.

Le principal défi, poursuit Eddy Boissézon, est de savoir comment protéger au mieux les citoyens, garantir une part de marché équitable, faire respecter les réglementations tout en permettant aux nouvelles technologies de prospérer. « La réglementation est un facteur clé pour promouvoir une croissance durable et inclusive, le bien-être social et la protection de l’environnement », fait-il ressortir. Eddy Boissézon insiste aussi sur les principes clés d’un régulateur indépendant tels que définis par la Banque mondiale, à savoir : l’indépendance, la responsabilité, la transparence et la participation du public.

Pour sa part, le ministre Deepak Balgobin tient à féliciter l’ICTA pour son dévouement incessant à promouvoir des services de télécommunications abordables et de qualité dans la République de Maurice. « Depuis plus de deux décennies, l’ICTA a joué un rôle déterminant dans l’élaboration du paysage numérique de notre pays »,s soutient le ministre. Pour ce qui est des services eVerify basés sur la blockchain, Deepak Balgobin indique que cette initiative témoigne de l’engagement de Maurice à adopter les technologies de pointe et à adapter son cadre réglementaire en conséquence. Les services eVerify, dit-il, exploitent les caractéristiques inhérentes de la blockchain, telles que l’immuabilité, la transparence et la sécurité, pour établir la confiance et garantir l’intégrité des données ou des documents. « Les services eVerify basés sur la blockchain ont des applications dans divers secteurs, notamment l’éducation pour la vérification des diplômes universitaires, les soins de santé pour les dossiers des patients, la chaîne d’approvisionnement pour l’authenticité des produits et les aspects juridiques et réglementaires pour les contrats et les documents », explique le ministre des TIC.

D’emblée, Deepak Balgobin souligne que la vision du gouvernement est de soutenir la croissance du secteur des TIC à Maurice avec la bonne orientation et le bon cadre réglementaire en exploitant les technologies émergentes telles que la blockchain, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets et la 5G et en réunissant des experts de l’industrie, des parties prenantes et des leaders d’opinion pour réfléchir et délibérer sur les technologies émergentes.

Quant au président de l’ICTA, Dick Ng Sui Wa, il affirme que les nouvelles technologies obligent les régulateurs des TIC à reconsidérer les outils qu’ils déploient pour faciliter une concurrence loyale dans le secteur des TIC et protéger les consommateurs. « Les nouvelles technologies posent également des défis juridiques, éthiques et macroéconomiques », dit-il. Parlant des mesures réglementaires prises par l’ICTA, il déclare que de 2020 à 2023, les abonnements Internet à haut débit sont passés de 1,6 million à 1,97 million et les abonnements mobiles de 1,9 million à plus de 2,1 millions. L’ICTA a également formulé des recommandations visant à mieux réglementer l’enregistrement des cartes SIM et à renforcer le cadre réglementaire pour l’utilisation et l’importation des téléphones satellites. En outre, l’ICTA a délivré des licences 5G aux trois opérateurs mobiles. « L’ICTA travaille également avec d’autres membres de la SADC et de l’Union africaine des télécommunications pour obtenir de nouvelles positions de satellites dans l’espace pour Maurice », conclut-il. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.