July 12, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

A BAMBOUS VIRIEUX – Un poste de pêche rénové par des détenus de Richelieu

Même en prison, aucun talent ne se perd. En effet, des travaux d’embellissement et d’électricité, entre autres, ont été assurés par des détenus de la prison de Richelieu au poste de pêche de Bambous Virieux. Le 26 janvier, le ministre de l’Économie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation, Sudheer Maudhoo, est descendu sur le terrain pour faire le point sur les travaux réalisés. Il était accompagné de nombreuses personnalités dont le Commissaire des Prisons par intérim, Jaganaden Rungadoo.

« Mon ministère avait demandé l’aide du Service pénitentiaire de Maurice, par l›intermédiaire du Bureau du Premier ministre, pour entreprendre des travaux de rénovation dans divers postes de pêche de l’île, a déclaré le ministre. Des travaux avaient déjà été effectués à Grande Rivière Sud Est, comprenant notamment des travaux de plomberie, de peinture, de métallurgie et d’embellissement. » Le ministre Maudhoo a mis l’accent sur le talent des détenus malgré leurs erreurs. « Ils ont certes pris de mauvaises décisions dans leur vie mais ils sont très compétents autrement et notamment dans différents travaux manuels. » Il a rappelé que les détenus ont grandement participé à la préservation de l’environnement en nettoyant et en embellissant les plages publiques. « Ces activités continueront car les travaux sont réalisés rapidement et à un prix abordable, a-t-il ajouté. Si un entrepreneur avait été désigné, les coûts auraient été plus élevés. »

Pour sa part, le Commissaire des Prisons par intérim s’est exprimé sur les travaux accomplis au poste de pêche de Bambous Virieux. « Une équipe d’agents pénitentiaires et dix détenus de la prison de Richelieu ont effectué des travaux d›embellissement au poste de pêche de Bambous Virieux. Ils ont aussi travaillé sur des installations électriques et celles d’un réservoir d’eau, d’une pompe à eau et de mains courantes. » A savoir que toutes ces activités ont été entreprises conformément au projet ‘Pay Back Mauritius’, dans le cadre du pilier ‘Réhabilitation et réinsertion’ du Plan stratégique 2013-2023. A l’occasion, les détenus ont eu l’opportunité d’apprendre et de faire des travaux manuels. Une façon de rembourser leur dette à la société.