June 29, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

A la MTCSL – Giraud s’inspire-t-il de Mugabe ?

0 0
Read Time:3 Minute, 48 Second

En quelle capacité Jean-Michel Giraud se permet-il d’animer des réunions, voire de faire des promesses au personnel de la MTCSL ? Le board de cette compagnie ne serait-il qu’un «rubber stamp» à sa solde ? Autant de questions auxquelles la GRA devrait s’intéresser.

Prêt à tout pour rester à la tête de l’organisation des courses alors qu’il a été contraint à la démission après avoir refusé de répondre aux «queries» de la Gambling Regulatory Authority (GRA), qui est le régulateur, Jean-Michel Giraud se la joue-t-il à la Mugabe ? L’ancien président du Zimbabwe a ruiné son pays en raison de son ego surdimensionné. De sauveur, feu Robert Mugabe avait terminé sa carrière en dictateur, à l’origine de la faillite économique totale de son pays à travers des réformes agraires désastreuses.

Jean-Michel Giraud risque de lui emboîter le pas s’il persiste dans sa voie suicidaire. Il a pris du temps pour comprendre que sa démission était inévitable au vu du nombre d’«issues» à être réglés entre lui et la GRA. D’autant que cette dernière insiste que c’est en raison de son entêtement à ne pas répondre à une liste de questions lui ayant été adressées, que le processus de «due diligence» pour l’obtention de sa Personal Management Licence (PML) est retardé. Or il se comporte toujours en patron des courses.

Le MTC, dont il est le président, n’est plus l’organisateur des courses à Maurice, selon la loi en vigueur. Cette tâche revient désormais à la MTCSL, au sein de laquelle Giraud n’est rien du tout aussi longtemps que la GRA ne lui délivre pas sa licence. Or, à la Mugabe, il se permet d’animer des réunions, voire de faire des promesses au personnel… de la MTCSL. C’est le site web de la MTCSL qui nous l’apprend.

Se sentant pousser des ailes devant des employés, dont quelques-uns s’étaient transformés en «ramasseurs de proxies» en sa faveur, Jean-Michel Giraud dit ne pas comprendre pourquoi sa PML tarde à lui être octroyée. Mais pourquoi ne rend-il pas publique la liste des questions auxquelles il a refusé de répondre et ainsi laisser les employés de la MTCSL et le public en général se faire une idée de la situation conflictuelle entre lui et la GRA ? De quoi a-t-il peur ? Que trouve-t-il «irrelevant» dans ce que lui demande la GRA ? Au lieu de se cacher derrière une motion pour une révision judiciaire, pourquoi Jean-Michel Giraud n’est-il pas venu dénoncer la GRA en conférence de presse, comme il aime si bien le faire contre ceux qui ont une opinion autre que la sienne ?

De plus, en quelle capacité est-il venu annoncer que «c’est Denis Doger de Spéville qui assurera la suppléance en tant que président du board de la MTCSL», comme rapporté sur la page Facebook de la MTCSL ? Ce choix a-t-il été discuté au préalable au sein du board, dont Jean-Michel Giraud ne fait pas partie ? A-t-il, comme Mugabe, créé un parti unique au MTC où le board de la MTCSL, à une exception près, n’est réduit qu’à un «rubber stamp» ?

Les deux directeurs indépendants, dont Gael Basset, un homme de loi, vont-ils accepter cette manière de faire de la MTCSL qui, à travers le «tireur de ficelle» J e a n – M i c h e l Giraud, ne fonctionne pas comme toute compagnie publique qui se respecte ?

Pourtant, à la réunion du board, mardi, il n’était question que du «chairmanship» d’un jour. Mais voilà que quelques heures après, l’annonce a été faite. Comment cette décision a-t-elle été prise ? Où ? Quand ? Autant de questions auxquelles la GRA devrait s’intéresser car Jean-Michel Giraud n’a absolument rien à voir avec la compagnie organisatrice des courses. Ce sont ses directeurs qui la dirigent et Giraud n’en est pas un. Qu’il accepte ce fait véridique et qu’il commence sérieusement à penser à la suite qu’il donnera à sa retraite si la Cour suprême ne lui accorde pas un jugement favorable.

Plus il refuse de se mettre complètement en retrait après sa démission, comme l’aurait fait toute personne digne, plus il commet des gaffes monumentales. Son ego surdimensionné et les pantins qui l’entourent au Champ-de-Mars ne lui rendent pas service. Mugabe avait subi le même sort en fin de règne…

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %