Read Time:3 Minute, 31 Second

Soulagement pour Sandeep Moonea et Dassen Narayen. Arrêtés sous une accusation de complot pour vol dans l’affaire Michaela Harte, ils ont obtenu la liberté conditionnelle au tribunal de Mapou, hier, jeudi 21 avril. Cela en l’absence d’objection du représentant du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP). Dassen Narayen s’est acquitté d’une caution de Rs 4,000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 40,000. Il devra aussi se rendre au poste de police de sa localité une fois par jour et rester à la disposition de la police. Sandeep Moonea a dû signer un engagement de dettes de Rs 20,000.

Sandeep Moonea et Dassen Narayen sont provisoirement accusés d’avoir comploté pour voler la carte magnétique de la chambre 1025 de l’ex-hôtel Legends à Grand-Gaube, soit celle du couple Michaela Harte et John McAreavey, le 10 janvier 2011. Le premier nommé a été de nouveau arrêté, mardi matin, 10 ans après avoir été acquitté lors du procès aux Assises. Sandeep Moonea a été traduit au tribunal de Mapou mercredi. La police avait objecté à sa remise en liberté et il a été reconduit en détention policière. Toutefois, Me Neelkanth Dulloo, l’un des hommes de loi qui représentent Sandeep Moonea, a été notifié qu’il devait se rendre en cour, hier, jeudi.

« Les débats autour de la motion avait été fixés pour mardi prochain mais l’affaire a été rappelé sur ordre de la cour. Mon client a été reconnu non-coupable en 2012 à l’unanimité des jurés. Il est temps que les ‘Gazetted Officers’ assument leurs responsabilités. Je conseille aussi aux enquêteurs de consulter le DPP avant toute décision dans une investigation pour que l’on ne se retrouve pas dans une pareille situation à l’avenir », a soutenu l’avocat, lors d’un point de presse à l’issue de la décision du tribunal de Mapou hier.

Me Neelkanth Dulloo soutient également qu’une réforme de la Constitution est importante. « Pa kapav retenir dimounn pou nanyen koumsa. Li byen grav. Ena bann problem konstitisyonel. » Par ailleurs, les avocats de Sandeep Moonea ont également demandé que l’accusation de complot retenue contre leur client soit rayée.

« Mo pena nanyen a fer ladan »

Sandeep Moonea n’a pas caché sa joie et son soulagement d’avoir retrouvé la liberté. Il a de nouveau clamé son innocence dans cette affaire de meurtre. « Mo inosan dan sa case-la. Mo pena nanyen a fer ladan. Mo demann la polis ek la zistis fer so travay. Mwa osi mo anvi ki retrouv sa sispe ki finn komet sa meurtre-la. »

Dassen Narayen a, lui, soutenu qu’il a toujours cru en ses avocats. « Mo ti kone bann-la ti pou tir mwa. » Les proches de Dassen Narayen – sa mère et son frère – se disent aussi soulagés et « contents » que ce dernier a retrouvé la liberté.

Dassen Narayanen a été arrêté une nouvelle fois, le 29 mars. Il avait été examiné par les médecins pour établir un rapport psychologique. Il suivait des traitements psychiatriques depuis qu’il a été blanchi dans cette affaire en 2012. Lors de son interrogatoire, il avait soutenu avoir volé la carte magnétique de la chambre 1025 et qu’il l’avait remise à Sandeep Moonea et Avinash Treebhowon. Ce dernier, également reconnu non-coupable lors du procès aux Assises en juillet 2012, n’a pas été interpellé par les enquêteurs.

Lacunes de la police

Sanjeev Teeluckdharry, qui fait partie du panel d’avocats retenus, est revenu sur le procès qui a eu lieu en 2012, rappelant les lacunes de la police dans cette enquête. Il a tiré à boulets rouges sur les enquêteurs et mis en avant les lacunes de la Constitution. « Il y a une crise institutionnelle dans le pays. Cela ne concerne pas que l’affaire Michaela Harte. Elle concerne le fonctionnement de la police. Aujourd’hui, l’on se demande s’il y a une Constitution ? Est-ce que la Constitution est la loi suprême du pays ?» Comme Neelkanth Dulloo, il estime qu’une réforme de la Constitution est nécessaire. « La police pann fer lanket. Le vrai coupable ‘is still at large’ », a affirmé Sanjeev Teeluckdharry.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Festival 420 : A fumer, à manger ou à boire, le cannabis légal dans tous ses états
Next post Hippisme : Nouvelle saison, nouveaux défis
Close