May 17, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Fait Divers

Agression sexuelle d’une fillette de 7 ans : Bissoonduth Ramdass accusé de tentative de meurtre

Bissoonduth Ramdass, 56 ans, se retrouve dans deux beaux – ou plutôt de sales – draps. Il a été traduit en cour de Curepipe, hier, lundi 2 mai. Une accusation provisoire de tentative de meurtre a été retenue contre lui. Le sexagénaire a été arrêté après qu’une fillette de 7 ans l’a dénoncé pour viol et coups à la tête.

La fillette, bien que traumatisée, a expliqué aux enquêteurs qu’un homme l’a enlevée chez elle à Floréal pour l’emmener dans un buisson à Curepipe. Elle a indiqué que l’homme l’a frappée à la tête avant d’abuser d’elle.

C’est un maçon de 42 ans qui a porté secours de la fillette. Cette dernière lui a raconté qu’un « monsieur m’a enlevée et frappée ». Le quadragénaire a cherché de l’aide des automobilistes et l’un d’entre eux les a transportés au poste de police de Curepipe. Les policiers ont transporté la petite à l’hôpital Nehru de Rose-Belle où elle a été placée en observation. Un examen médical a confirmé qu’elle avait été agressée sexuellement et reçu un violent coup à la tête.

La Child Development Unit (CDU) a été informée de cette affaire et un psychologue a été dépêché pour venir en aide à la fillette. Des membres du Scene of Crime Office ont pris possession des vêtements de la victime pour les faire analyser par le Forensic Science Laboratory (FSL) qui tentera d’y prélever des traces d’ADN en vue de les comparer avec celui de l’agresseur.

La victime a aussi donné une description de l’homme qui l’a agressée. Ainsi, les enquêteurs de la CID de Curepipe ont vite soupçonné Bissonduth Ramdass qui erre souvent dans les rues de la région. Il a été arrêté dans la soirée de samedi. Des prélèvements de salive, de cheveux et d’ADN ont été effectués. Il a nié les faits qui lui sont reprochés. Les enquêteurs comptent visionner les caméras Safe City de la région afin de retracer le parcours du suspect.