December 5, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

«ALLIANCE AVEC LE MSM: JE N`ÈXCLUS RIEN»

0 0
Read Time:7 Minute, 24 Second
Atma Bumma, SG du Mouvement Patriotique.

Cette réponse venant de la bouche du SG du Mouvement Patriotique, Atma Bumma, n’exclut pas les possibilités d’entente entre le MP et le parti au pouvoir. « Je n’exclus rien pour l’instant », dit-il en substance. Surtout si ce parti satisfera le MP dans sa quête du pouvoir après les élections. Toutefois, il tient à préciser que la configuration politique étant ce qu’elle est, voire volatile, ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera pas nécessairement dans un mois. D’où la prudence et le « cause causer existe entre les partis politiques ». Ali SAYED-HOSSEN vous livre l’essentiel de cette interview.

Où va le Mouvement Patriotique ?
Aujourd’hui on travaille pour propulser le MP au pouvoir. On est à la veille des grandes décisions qui seront prises dans pas longtemps. Question d’alliance, il ne faut pas faire d’illusion. Personne ne peut gagner seul. Jamais dans l’histoire de Maurice un seul parti a remporté la victoire. C’est important de le dire : il n’y a pas de grand ou de petit parti politique. Chaque parti a son importance. Un parti peut ne pas remporter les élections, mais ce même parti peut faire perdre un autre parti. Cela devient encore plus vrai quand il y a une lutte à trois. Depuis 1976, 500 ou 1 000 votes ça compte beaucoup. Pour rappel : Pravind Jugnauth perd des élections en 2005 par 32 voix, alors que moi-même j’ai perdu les élections par 200 voix en 2010.

Au niveau du MP, nous avons marqué notre présence sur le terrain pendant ces cinq dernières années. Nous avons une crédibilité. Nous ne disons pas des choses par démagogie. Il est aussi important de noter que nous avons pris naissance dans l’opposition au lendemain d’une élection générale, mais non à la veille de cette joute électorale. Nous avons eu certes un parcours difficile. Mais aujourd’hui le MP est reconnu comme un des acteurs sur l’échiquier politique.

Ne regretteriez-vous pas d’avoir quitté le MMM ?
Comme dirait l’Anglais : we always need to keep moving. Nous ne devons pas avoir de regret. Ceci dit le MMM a toute son importance dans mon cœur et dans mon esprit. Je ne renie pas les longues années passées au sein du MMM. Le MP a une visibilité politique différente. Le MMM demeure le grand amour pour moi, mais à distance.

Il paraît que Navin Ramgoolam mène tout le monde en bateau. Selon nos informations, il en ressort qu’il aurait déjà contracté un « deal » avec Paul Bérenger. Vos commentaires….

Je suis mal placé pour apporter un jugement de valeur sur votre information. Je dois dire qu’il existe énormément de spéculation de part et d’autre. Il existe une culture à Maurice que tout le monde connaît mieux que les autres. Ils lisent même dans la pensée d’autrui pour dire qui contracte une alliance avec qui. Aucune alliance ne me surprendra nullement, sauf celle de MSM et PTr. Cependant je dois dire que valeur du jour il y a un sentiment général, celui de ne pas imaginer une alliance entre le PTr et le MSM. Pour cause il y a eu des animosités dès le lendemain des élections générales, lesquelles animosités n’ont cessé de s’accroître.

Dans la conjoncture où les chances d’une alliance PTr/MP s’amenuisent, est-ce que le MP ne va-t-il pas changer drastiquement de trajectoire pour se rapprocher du MSM ?
Tout est possible. Je n’exclus rien pour l’instant. Il n’y a pas d’accord avec qui que ce soit. Mais tout est possible. Le « cause causer » entre les partis politiques existe. Le MP veut s’assurer qu’il se trouve au pouvoir. Nous devons savoir et comprendre quelle configuration politique remportera les élections. Toutefois la politique à Maurice est volatile. Ce qui est vrai aujourd’hui ne sera pas nécessairement vrai dans un mois.

Pour être réaliste, le MP un parti naissant est voué à l’échec s’il va seul aux élections. Votre réaction ?
Nous n’avons jamais dit que nous irons seul aux élections. Nous estimons que chaque vote compte. Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens à l’effet que nous avons une assise que dans les circonscriptions Nos 1 et 14, je dois dire que nous avons une assise dans d’autres circonscriptions, à savoir les numeéros 12, 13, 15, 16, 17 et 18 entre autres. Nous avons un minimum de 2 000 voix dans chacune de ces circonscriptions. Notre assise dans ces circonscriptions est suffisante pour faire remporter les élections. Nous sommes présents sur le terrain dans ces régions et le MP avec son président, Alan Ganoo, a un potentiel de pouvoir basculer une partie de l’électorat du MMM dans le panier de l’alliance avec qui il sera. Nous pensons que notre assise dans l’électorat est bien plus fort que les différents partis ou autres groupes nés de la mouvance MMM.

Toutefois je dois dire que la situation politique aujourd’hui est très complexe. La crédibilité des paroles pose un problème. Autre élément de complexité c’est le pourcentage des indécis. Un troisième élément : à quel point le MMM a-t-il reculé ? D’ailleurs le MMM a-t-il vraiment reculé et qui sont ceux qui avancent un tel argument ? A mon avis ce sont les wishful thinkers qui souhaiteraient que le MMM fasse ce recul pour qu’ils récupèrent son électorat.

Disons-le une lutte à trois peut entraîner un résultat semblable à celui de 1976 avec 12-0 à Port-Louis. Autre élément : aux dernières élections générales, il y avait un fort taux d’absentéisme. Un taux assez élevé dans des régions rurales. N’était-ce pas là l’électorat du MMM pour ne pas cautionner cette alliance Rouge/Mauve ? Est-ce que ceux absents la dernière fois voteront le MMM aux prochaines élections générales ? La rupture avec Bérenger serait-elle irréversible ? Ou il y a-t-il lieu de croire dans une éventuelle réconciliation avec Bérenger ? Surtout
si les négociations avec les PTr ou le MSM n’aboutissent pas, il ne restera qu’une seule option, donc le MMM ?

Il n’y a rien qui soit irréversible. Surtout quand nous venons de la même famille. Beaucoup de militants souhaitent que des militants de part et d’autre se regroupent autour du MMM. En politique ce qui pêche souvent c’est l’égo des uns et des autres. Certains se sont retrouvés blessés par de mauvaises interprétations qui ont créé une distance entre amis.

Pour ce qui est l’autre partie de votre question je dirai qu’il se peut que le MMM entre au milieu des deux. Je ne pense pas que le choix sera aussi simpliste que cela. Les dirigeants politiques peuvent penser à leur manière, mais ce qui importe c’est le choix de l’électorat. A mon avis la question de vote bank n’existe plus. Mais ceci dit, chaque parti politique a son power base, notamment le MSM, le MMM et le PTr. N’oublions pas non plus le voting pattern. Traditionnellement pendant 35 ou 40 ans quand une famille est avec le MMM, tout le monde vote ce parti et c’en est de même pour le PTr. C’est souvent le papa ou le grand-père qui décide de ce train de vote.

Par contre avec l’arrivée du social media, cette tendance a connu une nouvelle dimension. Soit ils décideront du vote qu’exerceront leurs parents ou ils voteront différemment de leurs parents. Ce political empowerment devenu courant aujourd’hui chez les jeunes est déterminant.

Personnellement vous, que souhaiteriez-vous atteindre comme objectif pour les élections à venir ?
Au plan personnel : être au parlement. Je dois dire ceci : nombreux sont ceux qui se joignent à la politique après avoir atteint une carrière professionnelle. Très souvent c’est comme la cerise sur le gâteau. Ces gens-là ne font pas de la politique par conviction mais par intérêt. Et ce genre de politique est dangereux. C’est cela qui entraîne la corruption. Le passe-droit. Moi je leur dirai pour le bien-être du pays, restez chez vous messieurs. Ceux-là même qui ne vont pas comprendre la souffrance des autres. Ces personnes on les retrouve dans n’importe quel gouvernement. Il y a ceux qui n’ont jamais rêvé d’être élus mais qui se voient ministres. Ils deviennent ministres sur la base communalisme ou selon leur caste. Moi je ne suis pas de cette trempe. Je veux faire de la politique par conviction. Et cela est essentiel pour moi.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %